Yamauchi, le « Steve Jobs de Nintendo », est mort

Pour Nintendo, Yamauchi était clairement ce que Steve Jobs a été pour Apple. Après avoir mené la firme à l’ère des jeux vidéo et l’avoir dirigée pendant plus de 50 ans, le visionnaire s’est éteint à 85 ans.

Si nous avons pu voir la Wii, la Super Nintendo ou encore la Game Boy, c’est certainement grâce à cet homme. C’est en 1949 qu’Hiroshi Yamauchi prend les rênes de Nintendo. A l’époque, la société était connue pour ses jeux de carte, appelés hanafadas. Une fois président de Nintendo, Hiroshi décide de diversifier les activités de la société, allant du bol de riz à la gestion de taxis.

C’est en 1969 que le département « Games » de Nitendo voit le jour, suivi par le lancement des premières consoles dans les années 70. De ce fait, Hiroshi Yamauchi est considéré comme étant le père-fondateur du Nintendo que nous connaissons, un pionnier du monde des jeux vidéo.

En 2002, il cède sa place de président et devient conseiller. Durant son ère, Nintendo aura produit des consoles cultes comme la NES ou la Super Nintendo et créé des licences comme Super Mario Bros, The Legend of Zelda et Metroid. Il a également mené la société vers son expansion internationale.  Hiroshi Yamauchi faisait partie des hommes les plus riches du Japon.

> Lire aussi :  Polymega : la console retrogaming modulaire ultime, pour les gouverner toutes ?

Ce jeudi, il est mort d’une pneumonie, dans un hôpital du Japon. Ses funérailles auront lieu dimanche.

(Source)


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.