La peau électronique débarque, il y aura bientôt des patchs pour tout !

Des chercheurs de l’université de Tokyo ont mis au point un dispositif qui pourrait révolutionner la médecine où même les trackers d’activités. Il s’agit d’une peau électronique baptisée e-Skin.

e-Skin : une peau électronique qui a de l'avenir

L’e-Skin est une sorte de patch à coller sur la peau qui permet de visualiser des informations sur ses propres constantes physiologiques. Épais de seulement trois micromètres et transparent, ce dispositif est très discret et permettra d’afficher votre rythme cardiaque par exemple, directement sur la peau.

e-Skin : une peau électronique pour disposer de ses constantes physiologiques en permanence

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on parle de peau électronique en évoquant l’e-Skin. Une simple petite diode et des photorécepteurs intégrés dans le film de ce patch, permettent d’obtenir certaines informations. Outre le fait d’afficher le rythme cardiaque sur la peau, l’e-Skin pourra aussi éviter le passage par la case piqures pour les diabétiques en ayant un contrôle direct sur leur taux de glycémie.

Cette peau électronique peut également afficher la saturation en oxygène, la tension, etc. autant de précieuses informations qui seront intéressantes pour faciliter le travail des infirmiers, en ayant un visuel complet des constantes de chaque patient, directement sur la peau de ces derniers. Lors des opérations chirurgicales la présence de ces patchs pourrait également être très appréciée, ainsi que pour mettre en place des techniques de télémédecine. En gros, l’e-Skin pourrait bien amener une petite révolution dans le domaine médical.

Cette technologie pourrait aussi intéresser les géants du high-tech, car il n’est pas impossible que cette nouvelle technologie à fleurs de peau puisse un jour remplacer les montres où les trackers d’activités sportives…

Vidéo : fonctionnement de l’e-Skin

Source

Source 2

4 commentaires

  1. Autant pour certains domaines comme la médecine qui favoriserait des équipements plus mobiles/légers, je trouve cela utile.
    Mais, aujourd’hui, je me vois mal troquer ma montre contre une sorte de Baxter numérique.

    • Emmanuel Ghesquier
      Emmanuel Ghesquier on

      Il s’agit d’exemple, en aucun cas de produits réels, cela aurait très bien pu être un patch pour révéler si vous avez trop bu pour conduire, si vous êtes positif à une drogue, si vous avez un début de maladie, si vous êtes en période d’ovulation, combien de calories ont été brulées… il est possible d’imaginer tout et n’importe quoi quand une nouvelle technologie débarque avec les bons capteurs… aux entreprises de proposer des produits qui nous fassent rêver ou qui soient utiles désormais.

  2. Si la capture d’information est efficiente alors les maladies liées aux troubles alimentaires tels que carence en eau , vitamine ou les excés gras sucre sel pourront se penser, voire se regler mieux. Mais quand est il de l’écoute de son corps?

Répondre

Lire les articles précédents :
VR : caméra 360° GoPro Omni
GoPro mise gros sur la réalité virtuelle

Les caméras à 360 degrés ont le vent en poupe avec la progressive démocratisation de la réalité virtuelle et la...

Fermer