25.000 euros de dommages et intérêts pour avoir modifié une page Wikipedia !

Modifier une entrée sur une page Wikipedia peut coûter cher, très cher. Et c’est en France que ça se passe. Le Tribunal de Commerce de Paris vient de condamner la société Hi-Media (entre autres éditrice de blockbusters comme Jeuxvideo.com ou Actustar.com entre autres) a verser 25.000 euros de dommages et intérêts à Rentabiliweb suite à une modification sur Wikipedia.

Modifier une entrée sur une page Wikipedia peut coûter cher, très cher. Et c’est en France que ça se passe. Le Tribunal de Commerce de Paris vient de condamner la société Hi-Media (éditrice de blockbusters comme Jeuxvideo.com ou Actustar.com entre autres) a verser 25.000 euros de dommages et intérêts à Rentabiliweb suite à une modification sur Wikipedia.

Le web participatif c’est cool mais la sagesse des foules peut aussi parfois aussi apporter son lot de mauvaises surprises, et j’en sais quelques-chose si vous voyez ce que je veux dire. Ainsi, dans la catégorie Micropaiement de Wikipedia France, une modification fort peu fair-play avait été opérée le 9 juillet 2008 : dans la liste des prestataires, la mention de Rentabiliweb, l’un des opérateurs importants du secteur, avait été purement et simplement supprimée.

Le problème c’est que cette opération avait été effectuée à partir d’un ordinateur dont l’adresse IP avait été identifiée et localisée chez Hi-Media. Rentabiliweb avait porté plainte pour le préjudice causé en réclamant 75.000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal en accordé le tiers, considérant que s’il y a bien préjudice commercial, Wikipedia n’est pas a priori le lieu où le public fait des recherches sur le micropaiement. Voir le jugement prononcé le 1er juillet dernier.

Un prêté pour un rendu

Pour la petite histoire, il faut quand même savoir que les relations ne sont pas au beau fixe entre ces deux géants du web français : Hi-Media avait auparavant attaqué Rentabiliweb pour dénigrement et parasitisme, et obtenu à ce titre 100.000 euros de dommages et intérêts. Ce dernier épisode allègera donc quelque peu la facture de Rentabiliweb, qui garde quand même une balance négative de 75.000 euros à solder en faveur de Hi-Media. Le web des bisounours, quoi.

Moralité, faites gaffe aussi avec Wikipedia. On peut plus avoir confiance en rien.

Mise à jour : j’ai contacté Jean-Baptiste Descroix-Vernier, PDG de Rentabiliweb, qui précise que le contentieux avec Hi-Media n’est pas encore réglé. Dans un communiqué de presse publié hier sur son site, Rentabiliweb indique qu’il « a saisi la Cour d’appel dès hier contre le jugement du Tribunal de Commerce de Paris auquel était soumis le différend l’opposant à Hi Media ».

(sources : TNW et Le Figaro)


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. Ce cas, me fait surtout penser qu’il y a un vrai problème avec la justice Francaise (peut-etre cela se passe ailleurs, je ne sais pas). Wikipedia ne sert pas a promouvoir les marques, mais a informer. Donc en aucun cas, normalement, on ne peut attaquer quelqu’un qui met une information ou qui retire une information, seul le dénigrement ou les insultes,… peuvent etre attaquer. Ou sinon je vais attaquer le Figaro, car dans le dernier article ou ils parlent de mon secteur d’activité, ils n’ont pas cité ma boite. Faut etre serieux un peu.

    C’est triste, un juge normal qui comprend le sujet qu’il traite, aurait condamné Rentabiliweb pour procédure abusive. Le même rentabiliweb qui avait d’ailleurs distribué de l’argent dans Paris pour une opé de buzz et qui avait fini par un massacre… bref certains dans le web dérivent. Et pour faire équilibré les charges, l’attaqué Hi-média est aussi dans pleins d’histoires bizare, comme les skins qui font leur propagande sur jeux-video.com ou encore les resultats aux bacs.

    Finalement, il y a des sociétés qui cherchent le buzz a tout pris, et qui salissent le web, c’est bien domage.

  2. Wow ça fait flipper parce que wiki on le modifie sans forcement trop réfléchir non plus… pfff bon je vais investir dans in proxy.

  3. @Ji a Jo : attention on peut tout à fait attaquer quelqu’un qui ne fait que mettre une information sur le web (sans insulte, ni dénigrement manifeste). Exemple: sur n’importe quel site recueillant des avis d’internautes, le seul fait de poster de faux avis (par exemple pour valoriser sa boite, ou « casser » un concurrent) est assimilé à de la concurrence déloyale, voir de la tromperie, et peut être sanctionné. De même , faire courir des rumeurs infondées sur la valeur potentielle d’une boite, ou bien faire de la désinformation manifeste (en supprimant un concurrent dans une fiche wikipedia) peut valoir condamnation. Et finalement, c’est assez logique, le net ne doit pas être une jungle…

  4. Perso je trouve un peu bizzare que wikipedia qui se veut être une encyclopédie libre favorise certaines entreprises au détriment d’autres !

  5. Tout à fait d’accord, et ça va peut être refroidir les petits malins qui passent leur temps à modifier les pages de wikipédia

  6. Wikipedia France ? On devrait plutôt parler de Wikipédia en français (écrit avec un « e » accent aigu par ailleurs). Quoi qu’il en soit, le billet est intéressant. Merci.

Send this to a friend