Suivez-nous

Réseaux sociaux

À son tour, TikTok bannit les deepfakes pour lutter contre la désinformation (et protéger les élections)

TikTok annonce l’interdiction des deepfakes, ces vidéos truquées de plus en plus fréquentes sur les réseaux sociaux.

Il y a

  

le

 
Application TikTok
© Presse-citron.net

TikTok a dévoilé de nouvelles politiques de modération visant à limiter la propagation de fausses informations. Celles-ci concernent l’interdiction des deepfakes, des vidéos truquées dans lesquelles on peut voir des personnes énoncer un discours qu’elles n’ont jamais véritablement prononcé. Il existe plusieurs exemples flagrants visant à alerter sur cette pratique en plein essor, dont une qui met en scène le patron de Facebook, Mark Zuckerberg.

Un contexte particulier pour TikTok

Cette nouvelle intervient alors que les élections présidentielles américaines auront lieu le mardi 3 novembre prochain. Au cours de l’élection de Donald Trump, les réseaux sociaux ont joué un rôle très important, au même titre que la Russie qui est accusée d’ingérence. Pour éviter que cela ne se reproduise, de nombreuses plateformes ont annoncé des mesures au cours de ces dernières années.

Il n’est pas étonnant que TikTok se positionne lui aussi en faveur de la protection des élections américaines, sachant que le réseau social a la réputation de —parfois, laisser en ligne des contenus douteux. Il est assez logique qu’il prenne la décision de bannir les deepfakes, comme d’autres ont pu le faire avant lui.

Vanessa Pappas, la general manager de TikTok, détaille à ce sujet dans un billet : « Nous ajoutons une politique qui interdit les contenus synthétiques ou manipulés qui induisent les utilisateurs en erreur en déformant la vérité des événements d’une manière qui pourrait causer du tort. Notre intention est de protéger les utilisateurs contre des choses comme les contrefaçons superficielles ou profondes, donc bien que ce type de contenu était déjà largement couvert par nos directives, cette mise à jour rend la politique plus claire pour nos utilisateurs ».

TikTok prévoit également d’étendre son travail de vérification des faits, autre enjeu de poids pour les réseaux sociaux. Il donnera bientôt aux utilisateurs la possibilité de signaler des informations erronées sur les élections. Pour ce faire, le réseau travaillera conjointement avec le département de la sécurité intérieure.

Outre le contexte politique, cette nouvelle intervient alors que TikTok est au centre des discussions aux USA. Donald Trump pousse le réseau social à accepter de se faire racheter par Microsoft, faute de quoi il sera totalement banni du territoire. La décision de ByteDance, maison mère de la plateforme, doit être donnée avant le 15 septembre prochain.

Tik Tok
Par : TikTok Pte. Ltd.
4.6 / 5
7,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests