Accusé d’antisémitisme, PewDiePie règle ses comptes avec le Wall Street Journal

PewDiePie Vs. Le Wall Street Journal.

Connu pour ses tests humoristiques de jeux vidéo, PewDiePie est probablement la star la mieux payée de YouTube. Avec 53 millions d’abonnés sur son compte, il aurait gagné au moins 15 millions de dollars en 2016, d’après une estimation de Forbes.

Mais les choses ont un peu mal tourné pour le comédien de 27 ans, accusé d’antisémitisme. Le Wall Street Journal a récemment publié un article indiquant que certaines des vidéos du Youtubeur contiennent des images nazi ou antisémites.

L’article a eu d’importantes retombées puisqu’après sa parution, Disney a décidé de rompre le contrat qui le liait avec PewDiePie. YouTube, quant à lui, a annulé la deuxième saison de sa série « Scare PewDiePie », et retiré le comédien du programme « preferred-advertising », qui permet aux stars de YouTube d’avoir de meilleurs revenus.

S’il ne blâme pas Google et Disney, qui ont été forcés de prendre des mesures à cause de l’article, il est plus rancunier envers le Wall Street Journal.

Le Youtubeur ne règle d’ailleurs pas seulement ses comptes avec le WSJ, mais aussi avec les médias en général. «C’était une attaque des médias pour tenter de me discréditer, d’essayer de diminuer mon influence et ma valeur économique», déclare-t-il.

« Les anciens médias n’aiment pas les personnalités d’internet parce qu’ils ont peur de nous. Nous avons tellement d’influence, une voix importante et je ne pense pas qu’ils comprennent. C’est pour cela qu’ils gardent cette approche ».

L’une des vidéos les plus polémiques est celle où le Youtubeur teste le service Fiverr, une plateforme sur laquelle on peut acheter des services à partir de 5 dollars. PewDiePie avait demandé à deux Indiens de brandir une pancarte sur laquelle des propos antisémites étaient écrits. Cette vidéo faisait partie de celles pointées du doigt par le WSJ.

« Beaucoup de personnes ont aimé la vidéo et beaucoup de personnes n’ont pas aimé, répond-t-il. Et c’est presque comme deux générations en train de se disputer si c’est correct ou non. Mais peu importe, je veux réitérer que mon intention était simplement de montrer à quel point le site est stupide et jusqu’où vous pouvez aller en payant 5 dollars ».

Cependant, le Youtubeur se rend compte que les mots qu’il a utilisés ont « offensé des personnes » et que la blague est allée trop loin. Dans sa nouvelle vidéo, PewDiePie admet même qu’il peut commettre des erreurs.

En tout cas, pour lui, le Wall Street Journal a sorti ses blagues de leurs contextes, au lieu de parler des vrais propos haineux ailleurs.

La vidéo se termine par « Bien essayé le Wall Street Jounral […] » et un doigt d’honneur.

PewDiePie, qui a encore ses 53 million d’abonnés au moment où j’écris cet article, ne compte en tout cas pas arrêter de faire des vidéos.

(Source)


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Ce qui est marrant avec cet article c’est qu’il tombe dans tous les clichés que dénonce Pewdiepie… Ca commence par parler de ses revenus (Est ce qu’on fait ça avec les comédiens et acteurs ??) puis la seule image de l’article est son doigt d’honneur qui est une fois de plus plein d’humour, le faisant passé pour un gamin capricieux et mal élevé…

  2. vous devez apprendre de cela car votre monde (les média) va disparaître a jamais
    peut Etre qu’il va exister mais vous aurais aucun influence sur les gens qui commence a prendre conscience de
    vos fake news.
    vous êtes tout la journée assis dans votre bureau comme des esclave a écrire des fake.
    les gens vous déteste et ça sera encore beaucoup plus a l’avenir

  3. C’est très mal écrit et n’explique en fait pas grand chose sur cette histoire … Le mot contexte vous connaissez ?… Si le monde tournait a l’envers on pourrait lire une article « PiewDiePie attaque les injures publiques et diffamtions du WJS » Car c’est cela le sujet de sa video non ? Celle qui illustre votre article. Eux aux states ils ont la liberte d expression, celle a une vitesse. L’ere des media mainsteam touche a sa fin.

Répondre

Send this to a friend