Connect with us

Actualités

Accusé d’être à l’origine de 97 millions d’appels frauduleux via un robot, il encourt une amende de 120 millions de dollars

En Floride, un homme est accusé d’avoir harcelé des consommateurs de 97 millions d’appels téléphoniques proposant des offres de voyages factices.

Il y a

le

Téléphone

Au tribunal, le dénommé Adrian Abramovich a dû rendre des comptes sur sa manière de procéder. Devant le juge, l’homme, qui risque une amende de 120 millions de dollars, a déclaré que les logiciels open-source permettant aux opérateurs de passer des milliers d’appels téléphoniques d’un simple clic étaient à la portée de tous.

Le comité de Thune a émis une citation à comparaître pour demander le témoignage d’Adrian Abramovich  et obtenir davantage d’informations sur ce type de pratiques. L’homme a indiqué refuser de répondre à certaines question et affirme que ses activités ont été « considérablement surestimées », et que d’autres cas sont de plus grande ampleur. Pourtant, le président de la FCC, Ajit Pai, a déclaré que c’est « ce qui semble être le système de robocall (appels automatiques par robot) le plus flagrant que nous ayons jamais vu ». Fin 2016, ce sont plus d’un million d’appels frauduleux passés quotidiennement.

Des propositions pour des voyages qui n’existaient pas

Les appels semblaient provenir de numéros locaux, mais une fois en ligne, la personne était invitée à appuyer sur la touche « 1 » pour découvrir des offres de vacances. Si c’était le cas, les consommateurs étaient reliés à des centres d’appels factices d’Expedia, TripAdvisor, Marriott International,. et Hilton Worldwide Holdings.

> Lire aussi :  Scam, Spam, Phising, Spear-phising, quelles différences ?

« Il est clair qu’une réglementation [des robocalls] doit s’adresser aux opérateurs et FAI (fournisseurs d’accès internet) et exiger qu’ils détectent les activités de robocall », a déclaré M. Abramovich lors d’un témoignage au Comité Sénatorial du Commerce. Il a demandé à la FCC (Commission Fédérale des Communications) de réduire l’amende, la qualifiant de disproportionnée, notamment parce que la plupart des appels sont restés sans réponse ou que les consommateurs ont raccroché rapidement.

Le président du groupe d’experts, le sénateur John Thune, a appelé des représentants de la FCC et d’autres organismes pour trouver une solutions pour mettre un terme aux appels abusifs. La sonnerie intrusive est la principale source dérangement des consommateurs, avec 4,5 millions de plaintes enregistrées à la Federal Trade Commission à l’encontre des robocall.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Richard

    1 juin 2018 at 7 h 35 min

    Macron lui c’est 6 millions et zéro ennuies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests