Adobe renonce à Flash sur les mobiles

Adobe vient d’annoncer officieusement qu’il cessait le développement de Flash sur les mobiles.

Après des années d’efforts, d’annonces  et déclarations pas toujours suivies d’effet, d’avancées, de reculades et, disons-le, d’atermoiements, la messe semble dite : Adobe vient d’annoncer, pour le moment officieusement[1] dans une note à ses partenaires, qu’il cessait le développement de Flash sur les mobiles.

La firme californienne, souvent au cœur de polémiques entre pro et anti-flash, polémiques alimentées par Steve Jobs lui-même (à moins qu’il ait voulu au contraire les désamorcer), indique vouloir se concentrer désormais sur le développement du HTML5 et d’applications Adobe Air pour toutes les plateformes mobiles.

Mais plus de Flash pour les nouveaux navigateurs web mobiles. Cependant, Flash Player sur Android et sur la tablette BlackBerry PlayBook continuera à être maintenu et amélioré.

Flash et les mobiles, une vieille histoire… inachevée

Rappelons que la disponibilité de Flash pour les mobiles ne date pas de la version Android : les premières versions de Flash mobile étaient disponibles pour Pocket PC et Windows Mobile dès le début des années 2000, son développement s’étant arrêté si ma mémoire est bonne à la version 7, toujours compatible avec les smartphones Windows Mobile 6.5. Une autre version, « Flash Lite », pour la plateforme Symbian et le navigateur mobile Opera, a été également largement diffusée au cours des dernières années, avec des fonctionnalités limitées par rapport au player pour Windows Mobile, qui était pleinement compatible avec tous les formats Flash (jeux, rich media…).

Cette annonce semble sonner le glas des formats propriétaires pour le multimédia sur les mobiles, au profit du HTML5… et de Adobe Air (qui est un Flash encapsulé dans une application). Il ne reste plus qu’à espérer que les éditeurs de sites prendront en compte rapidement cette nouvelle donne et continueront d’adapter leurs contenus afin que les mobinautes ne soient pas pénalisés, et que les smartphones ne restent pas les parents pauvres du web riche (au sens « poor media »…).

[1] pas encore d’annonce officielle sur la pressroom Adobe au moment où j’écris ces lignes

(source)


Nos dernières vidéos

28 commentaires

  1. Sans vouloir troller, flash est de toute manière une technologie morte née…
    Bien trop lourde, très mal pensée, elle a été une étape nécessaire pour l’émergence de l’esthétisme et de l’interactivité graphique sur le web, mais elle ne pouvait pas rester en place indéfiniment.
    Aujourd’hui il reste de progrès à faire du côté du HTML5, mais c’est pour moi l’évolution logique des techno web.
    Flash aura permis de révolutionner une partie d’internet, c’est un fait, mais sa philosophie même l’empêche de s’implanter dans un monde qui va vers le léger et le rapide.
    Flash est un dinosaure. Il a rendu de fières services, merci à lui, mais il temps de laisser la place à la nouvelle génération.

  2. Suite logique, c’était presque annoncé, je ne vois pas comment ça aurai pu évoluer d’une autre manière je pense.
    Reste plus maintenant qu’aux développeurs web de se mettre au html5 si c’est pas fait…

  3. Ce qui me fait sourire dans cette histoire est que tout le monde (ou presque) à fustigé Steve Jobs quand il a refusé d’implémenter Flash dans iOs et quand il a annoncé que Flash n’avait aucun avenir sur les plateformes mobiles.
    Toutes les sociétés web centric se tournent vers le HTML5 depuis quelques temps même si cette techno est loin d’être parfaite mais tant prometteuse !

  4. @bertrand « Sans vouloir troller, flash est de toute manière une technologie morte née »

    il suffit pas de dire ne pas vouloir troller… faut arreter de prendre ses désirs pour des réalités.

    quand on est une technologie « morte née » on ne dure pas depuis 13 ans sur le web en étant installée sur 98% des ordinateurs…

    Flash permet des choses que les autres technos ne permettent pas… ça fait longtemps que cela dure et je ne peux perso pas dire pour encore combien de temps mais les commentaires « flash est mort », cela fait 8 ou 9 ans que je les entends… et flash n’est pas mort pour autant.

    Pour les techos, flash c’est le mal… le grand public n’en a rien à faire… il regarde des videos de chats sur youtube, il joue à des jeux flash dans son navigateur (mais aussi sur son mobile avec flash player 11 et sur les tablettes android 2.3) et cela va durer…

    ce n’est que flash « mobile » qui disparait… alors que les passerelles entre le dev en flash et l’export vers iOs et Android sont de plus en plus aboutis… c’est vraiment dommage pour les « puristes » du « HTML 5 est le futur » de ne pas arriver à le voir pour arriver à tempérer leurs ardeurs…
    le mois dernier, le jeux le plus téléchargé sur l’apple App Store a été un jeux développé en flash et exporter vers une app iOs… et vous conseillerez aux développeurs de tout arreter pour passer à une autre techno? il y a un moment où il faut arreter de « philosopher » sur les technos… dans le monde réel, les choses sont plus pragmatiques.

  5. D’accord avec Esteban. Et encore aujourd’hui on lit que Steve Jobs alimentait une polémique, alors que ce qu’il disait était seulement qu’Adobe n’étant pas capable de fournir à Apple une version de flash adapté pour les mobiles (à savoir léger, rapide et peu consommateur en énergie), Flash ne pouvait avoir sa place sur les appareils iOS. Flash était bien dispo sur Mac (« malheureusement », j’ai presque envie de dire). Steve Jobs n’étais pas en guerre contre Flash, il a juste fait le meilleur choix, excusez-le, et ce choix se vérifie aujourd’hui. Il était pas si con ou gratuitement chiant ce Steve Jobs, et ses choix n’étaient finalement peut-être pas si motivés par une politique commerciale exclusivement…

  6. Je suis anti-Flash, mais je trouve dommage qu’Adobe n’est pas attendu que l’HTML 5 soit bien mis en place sur la majorité des sites.
    Car avec le boom des tablettes, que cela soit sur Android ou « bientôt » Windows 8, les utilisateurs vont se retrouver bloqués.
    Car il ne faut pas rêver, beaucoup de site vont mettre du temps à passer en HTML 5…

  7. Si le web mobile entraine le web en général comme la tendance tend à le confirmer :

    Je pense à toutes les PME et PMI ayant investi dans une technologie dont le cout de développement est souvent prohibitif, devant à nouveau investir leurs économies dans le développement d’un site sur une technologie plus pérenne, souvent due à un mauvais conseil d’agence web, sans parler des contraintes de référencement qui ont toujours été d’actualité…

    Je pense également à tous les jeunes et moins jeunes qui ont reçu une formation spécifique pour maîtriser le Flash et qui sont spécialisés dans ce domaine… L’emploi de ces profils risque de se raréfier…

    Heureusement la technologie Flash mettra du temps à disparaître de nos écran permettant à tout un chacun de se retourner 😉

    Bref longue vie au couple HTML5 & CSS3

  8. Pingback: Les liens geeks du jour #9 - Place4geek

  9. Pingback: Adobe annonce la fin de flash sur les mobiles | Simtic

  10. Le web sur les smartphones est devenu un média stratégique, ainsi que les smart applications. Quitter ce marché c’est l’isolement pour Flash au profit d’autres technologies : html5, etc…

  11. Pingback: Adobe renonce à Flash sur les mobiles | geospatial | Scoop.it

  12. @Défibrillateur @Maria @Sténotypie

    l’article parle de la techno « flash pour mobile »

    mais ce que vous ne semblez pas avoir compris, c’est que la techno flash « standarde » est de plus en plus lisible par les smartphones avec le flash player… donc flash ne va pas disparaitre des téléphones, c’est meme le contraire.

    de plus, les outils d’abobe permettent à partir d’un code flash de generer des appli iOs et Android et Rim… là où il faut normalement 3 dev différents…

    @Défibrillateur
    « La fin de Flash ? J’imagine tous les gars qui ont appris du Actionscipt et que ça va plus servir à rien… heureusement que j’ai fait du HTML et du CSS, ouf ! »
    on se rassure comme on peut lorsque l’on fait des sites standards et que l’on jalouse les réalisations bluffantes des dév. flash. Mais si tu fais aussi bien en html+css… et bien bravo, balance l’url de tes chefs d’oeuvre.

    au fait actionscript 3 est orienté objet (java, c++) donc je crois pas que ‘linvestissement est perdu non?…

    pour ceux qui ne lisent que les titres des articles des blogs

    flash « POUR MOBILE » va etre abandonné… pas le flash qui sera accessible par de plus en plus de smarphones…

    donc quoique que vous direz/lirez… flash est là pour longtemps…pour le malheur des techos obtus et le bonheur de tous les autres (qui sont heureusement beaucoup plus nombreux)…

  13. Cette annonce m’encourage fortement à me mettre au HTML 5. Je n’ai plus d’excuse du coup maintenant!

    Flash va désormais peut être ENFIN retourner à la place qui lui était consacrée à l’origine : dans les animations complexes ou les jeux web. J’espère qu’on le verra de moins en moins sur des pages internet classiques où il peut être maintenant facilement remplacé par du Jquery.

  14. coquille : Après des année(s) d’efforts …

    sinon cette annonce si elle est vérifiée en dit bcp sur les directions prises par Adobe depuis qques années …

    je dirai meme enfin, ils lachent flash … parce que meme si cela permet pas mal de « chose » merci les pb de lenteur et compatibilité … mais html 5 ne resoudra pas tout !

    Sebastien

  15. Ne pas tout confondre, applications mobiles et le reste. Flash à encore de beaux jours devant lui, html5 est loin d’être généralisé dans tous les foyers et n’a pas la souplesse et l’esthétisme que permet flash.

    Je profite de cette occasion pour signaler que nous sommes actuellement à la recherche de développeurs Flash sur lyon !!! prendre contact

  16. @paris turf: Y’a une App pour ca 😉
    Plus sérieusement, Pour youtube et Dailymotion, le format H264 rempace Flash sur les mobiles sans problèmes.
    Maintenant le problème de Flash, qui n’est pas une technologie mort née, c’est son utilisation à tort et à travers sur les sites web. Prends l’exemple de Conforama.
    Pour agrandir une image ils utilisent Flash, juste pour l’afficher plus grande, sans aucun effet dedans. C’est contre productif.
    Le problème d’Adobe, c’est qu’ils se sont payé Macromédia pour la technologie Flash. Ils ont investi un paquet pour finalement se rentre compte que le web mobile et html5 allait les tuer.
    Si iPapy, dans sa quête de la perfection, n’avais pas pis Flash en grippe, le problème aurait été tout autre.
    Maintenant, je doute que Flash puisse continuer bien longtemps, même sur les sites web « classique », puisque il sera impératif de développer un web mobile en HTML5 ce qui implique des changements complets de stratégie et de développement pour les décideurs.

  17. Bonjour,
    Je suis d’accord avec coldplay.
    J’ajouterai même que les débats sur les technologies sont assez pauvres en général (ce n’est que mon avis personnel).
    « Flash est mort », « Flash c’est super bien », « Windows c’est de la m**** », « mac c’est mieux »…Personne (et rien) n’est parfait… 🙂
    Chacun son opinion mais il en faut pour tout le monde, alors pourquoi s’énerver contre une technologie ? ^^

  18. Pingback: Geek's Week n° 7 (et 8) | LGeek - Blog High Tech, Geek, Jeux Vidéos et mobile au Maroc

  19. Pingback: Test Nokia Lumia 800

  20. Pingback: Nokia Lumia 800 | mehdi-sahraoui.com

  21. Pingback: Nokia Lumia 800 | DIGIKAZ

Répondre