Suivez-nous

Internet

Airbnb : près de 1,4 millions de personnes ont refusé de signer la charte de non-discrimination

Airbnb travaille désormais sur de nouvelles mesures pour garantir le respect de tous.

Il y a

  

le

 
Airbnb logo
© Airbnb

Il y a quatre ans, Airbnb entendait frapper fort contre l’intolérance et le racisme. Il y avait d’ailleurs urgence, et une étude de l’université d’Harvard datant de 2015 avait conclu que « les personnes dont le nom avait une consonance afro-américaine, avaient 16% de chances en moins de voir leur demande de location acceptée ».

Depuis 2018, Airbnb cache les photos de profil avant la confirmation des réservations

La compagnie a donc lancé une charte de non-discrimination adressée à tous ses utilisateurs. Ils se doivent de la signer, faute de quoi, ils ne peuvent pas utiliser le service. Vendredi, la plateforme de location communautaire a indiqué que 1,4 millions de personnes ont refusé de s’engager et n’ont donc pas pu s’engager sur Airbnb.

Pour rappel, ce document précisait : « il faut traiter chacun avec respect, sans jugement ou préjugé, et sans distinction de race, religion, origine nationale, ethnicité, handicap, sexe, identité de genre, orientation sexuelle, ou âge ». Cet engagement, qui sert pourtant de base à la déclaration universelle des droits de l’homme et à la constitution de nombreux pays, n’a pas convenu à ces utilisateurs qui ont préféré s’exclure de fait de l’utilisation de Airbnb.

Comme le rappelle le site Gizmodo, le problème des discriminations est loin d’avoir disparu. Le site évoque des témoignages d’utilisateurs noirs, asiatiques ou transsexuels qui se sont vus refuser des réservations en raison de leurs avatars. Depuis 2018, l’entreprise a toutefois décidé de commencer à cacher les photos de profils des membres qui ne sont visibles qu’une fois la location enregistrée.

Le média américain précise également que la compagnie travaille sur de nouvelles mesures en collaboration avec des organisations de défense des droits civiques, mais on n’en sait pour l’instant pas plus à ce sujet. Enfin, Airbnb a aussi exclu des membres connus ou suspectés de groupes haineux d’extrême droite américains.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Starsys

    17 novembre 2020 at 8 h 12 min

    Airbnb a une attitude très étrange en matière de discrimination.
    Cette société annule automatiquement les demandes de réservation de certains voyageurs de moins de 25 ans.
    Lorsque plusieurs critères sont réunis (voyageur avec moins de 3 évaluations, qui habite à proximité du logement loué et qu’il a moins de 25 ans) les demandes sont automatiquement annulées.
    Et c’est bien l’âge (en plus des ces autres critères) qui est pris en compte pour justifier cette annulation. Un autre voyageur présentant les mêmes caractéristiques mais ayant plus de 25 ans pourra réserver.
    Est-ce légal ?
    C’est très étonnant de la part d’une entreprise qui se veut ouverte.
    Si quelqu’un est intéressé par cette informations je peux fournir toutes les preuves de cette discrimination.

  2. Paul

    22 novembre 2020 at 14 h 59 min

    Ouf, je ne suis pas concerné,
    je fais partie d’un groupe haineux « d’extrême gauche » américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests