Amazon Alexa veut donner plus de visibilité aux développeurs de skills

Amazon veut aider les développeurs de skills à avoir plus de visibilité.

Avec la popularité des enceintes connectées et des assistants numériques, un nouveau type d’application est arrivé. Il s’agit d’applications développées par des tiers qui enrichissent les fonctionnalités des assistants numérique via ce qu’on appelle des skills sur Amazon Alexa ou des Actions sur Google Assistant.

Selon notre confrère Venturebeat, aujourd’hui, 30 000 applications sont recensées sur le skill store d’Amazon.

Et pour donner plus de visibilité à ces développeurs, le géant du e-commerce teste en beta une interface appelée CanFulfillIntentRequest

En substance, l’idée est que lorsqu’Amazon Alexa est incapable de répondre à certaines requêtes, l’assistant peut passer le relais à des applications tierces par le biais d’un système de recommandations. Grâce à ces recommandations, les utilisateurs peuvent ainsi découvrir des skills (ou des fonctionnalités proposées par des tiers) qu’ils ne connaissaient pas encore.

« Quand un client parle à Alexa sans invoquer une compétence par son nom, Alexa choisit la meilleure compétence à appeler sur la base du modèle d’apprentissage automatique », explique un responsable d’Amazon.

Avec CanFulfillIntentRequest, Alexa pourra être mieux renseigné pour trouver les bonnes compétences à utiliser pour satisfaire l’utilisateur :

« Par exemple, si un client demande: ‘Alexa, où est la meilleure navigation aujourd’hui près de Santa Barbara?’ Alexa peut utiliser CanFulfillIntentRequest pour demander aux compétences sur le surfing s’ils peuvent comprendre et répondre à la demande. Une compétence de surf avec une base de données des plages californiennes pourrait être à la fois capable de comprendre et de répondre à la demande, tandis que celle avec une base de données de plages hawaïennes pourrait seulement être capable de le comprendre. Sur la base de ces réponses, Alexa invoquerait la compétence avec la base de données des plages californiennes pour le client ».

Avec cette interface, Amazon va encourager les développeurs à créer davantage de skills pour ses enceintes connectées, d’autant plus qu’aux Etats-Unis, les fonctionnalités de e-commerce via Alexa sont déjà activées.

Cette nouvelle fonctionnalité est testée aux Etats-Unis. Pour rappel, les enceintes Amazon Echo ne sont pas encore disponibles dans l’Hexagone. Mais en sait que le géant du e-commerce travaille actuellement sur la version francophone de l’assistant Alexa. D’autre part, les développeurs français peuvent déjà commercer à travailler sur des compétences pour ce concurrent de Google Assistant.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.