Amazon dévoile sa tablette à 199 dollars, le « Kindle Fire »

Comme je vous l’annonçais il y a 2 jours dans un billet traitant de la probable présentation de sa première tablette, Amazon n’a pas fait mentir les nombreuses rumeurs qui circulaient à ce sujet et a effectivement dévoilé son « Kindle Fire » lors d’une conférence de presse à New-York, ce mercredi 28 septembre. Mais ce n’est pas tout…

Comme je vous l’annonçais il y a 2 jours dans un billet traitant de la probable présentation de sa première tablette, Amazon n’a pas fait mentir les nombreuses rumeurs qui circulaient à ce sujet et a effectivement dévoilé son « Kindle Fire » lors d’une conférence de presse à New-York, ce mercredi 28 septembre. Mais ce n’est pas tout…

Kindle Fire

Prévu pour le 15 novembre aux USA, le Kindle Fire, que tout le monde attendait à un prix de vente se situant entre 250 et 300 $ a pris tout le monde a contre-pied… Et pour cause, puisque celle-ci sera commercialisé, le jour de sa sortie, au prix impressionnant de 199 $ ! C’est-à-dire moins de la moitié du prix d’un iPad. Jeff Bezos, le directeur général de l’entreprise s’est d’ailleurs montré très sûr de son coup : « Ce sont des produits de première qualité à des prix grand public » avant d’affirmer « Nous allons en vendre des millions ».

La polyvalence à prix low cost

La tablette couleur d’Amazon est animé par un Android 2.2 personnalisé par Amazon et dispose de tous les services actuellement connus de la firme de Seattle (App store, VOD, livres électroniques, MP3, etc), ainsi que de ceux en développement comme le navigateur web « Amazon Silk ». Côté technique, cette dernière est dotée d’un écran 7 pouces (dalle IPS), d’un processeur double coeur Texas Instrument OMAP 4, de 8 Go de stockage interne, d’un port micro-USB, ainsi que d’une connectivité Wifi. Le tout pour un poids total de 413 grammes. On notera toutefois les absences de 3G, de caméra ou encore de micro.

Avec le Kindle Fire, Amazon nous propose donc une tablette polyvalente à prix low cost mais qui, en l’absence de technologie E-ink, ne remplacera pas un Kindle en terme de confort de lecture pour nos petits yeux. Normal car de toute façon, cela n’a jamais été le but. L’un des principaux objectifs d’Amazon étant de faire de l’ombre au presque indétrônable iPad.

Pour la lecture : le Kindle Touch et le nouveau Kindle

L’autre grosse surprise de cette conférence, c’est la présentation de trois autres nouveaux modèles dédiés, quant à eux, à la lecture :

– Le nouveau Kindle classique dont la principale nouveauté réside dans son absence de clavier. Son prix : 79 $

– Ainsi que les deux versions du Kindle Touch (l’une Wifi et l’autre 3G) qui sont des readers entièrement tactiles aux prix respectifs de 99 et 149 $.

Pour finir, si certains d’entre vous souhaitent d’ores et déjà commander l’un des nouveaux Kindle, sachez que tous les modèles présentés ci-dessus sont pré-commandables sur la version US du site officiel d’Amazon 😉


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. En effet cette tablette est tres interessante meme si elle parait un peu faible par rapport a l’ Ipad, je pense que de toutes façons eles ne sont pas faites pour les memes usages.

    Par contre petite rectification de l’article, elles ne sont pas disponible hors des Etats-Unis, elles ne sont pas precommandables pour les residants hors U.S. meme sur le site Amazon.com. Un joli message vous previent avant l’acaht que les tablettes ne sont livrables qu’a des adresses U.S apres il existe des moyens pour ses faire livrer a une boite postale americaine qui fera suivre a votre adresse francaise mais ca alourdit un peu la facture.

  2. Moi qui cherche une tablette pas trop lourde et pas trop chère pour lire des magazines dans le métro, ça pourrait être pas mal.

    Mais quid de la dispo en France, et surtout, des contenus français ?

    Est-ce qu’un reader comme Zinio ou lekiosque.fr fonctionne dessus ?

    Je m’interroge également sur le confort de lecture d’un magazine (Micro Hebdo, Le Point etc…) sur un écran de cette taille…

  3. Il y a une petite précision à faire sur le prix des e-books.

    79$, c’est le prix avec un système de publicité inclus sur la tablette. Et ce prix n’est valable qu’aux US, où fonctionne ce système. Pour l’international ou pour les américains qui ne veulent pas de pub, c’est 109$

    De même, le kindle touch à 99$ est en fait à 139$ et le kindle touch 3G, à 189$ et non à 149$.

    Par ailleurs, je me demande si ce n’est pas le premier exemple de matériel en partie financé par la publicité. On avait l’habitude des services ou programmes utilisant ce modèle, mais c’est la première fois, à ma connaissance pour un objet « solide ».

  4. J’ai du mal à suivre. Amazon disait que le Kindle était mieux que les tablettes, car son écran e-ink est bien plus confortable à lire, et l’autonomie atteint un mois. Et là, ils font quoi ? Ils sortent une tablette très classique dans son ensemble, hormis son prix très agressif (ce qui reste un positionnement très malin, cf. la HP Touchpad qui s’est vendu comme des petits pain à 99€). Quelle est la résolution de l’écran ? Quelle est l’autonomie annoncée ?

    Concernant le renouvellement des autres modèles Kindle, je ne suis pas convaincu par le tactile sur un écran e-ink. Laisser des traces de doigts sur une tablette iPad ou Android, c’est déjà pas génial. Mais sur un e-reader, ça risque d’être carrément horripilant. Ce serait comme de tourner les pages d’un livre papier avec la pointe-feutre d’un Stabilo…

    Autre chose : Je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas gardé au moins deux boutons physiques «page précédente / page suivante », comme il existe sur les précédentes générations de Kindle. J’aurai trouvé ça bien plus pratique. C’est le genre de petit détail de rien du tout qui peut grandement améliorer l’ergonomie.

  5. 199 euros seulement pour ces caractéristiques, c’est franchement pas mal, je demande à tester pour me faire une opinion définitive, mais le rapport qualité/prix est excellent.

  6. Son prix est vraiment bluffant, à voir si les spé techniques permettront de tenir la route pour une lecteur de divx, le streaming télé, etc.

    Amazon est sur la bonne voie.

  7. Pingback: Actualités du monde - Quand Amazon se moque (à son tour) de l’iPad

Répondre