Amazon lance Kindle pour iPad et autres tablettes

Je ne sais pas si la prédiction selon laquelle l’iPad d’Apple signe l’arrêt de mort du Kindle d’Amazon s’avèrera juste, mais Amazon fait preuve d’une réelle capacité à s’adapter rapidement aux nouveaux usages, y compris à ceux qui ne sont pas encore complètement installés chez les consommateurs. L’anticipation est une règle de gestion d’entreprise dont

Je ne sais pas si la prédiction selon laquelle l’iPad d’Apple signe l’arrêt de mort du Kindle d’Amazon s’avèrera juste, mais Amazon fait preuve d’une réelle capacité à s’adapter rapidement aux nouveaux usages, y compris à ceux qui ne sont pas encore complètement installés chez les consommateurs. L’anticipation est une règle de gestion d’entreprise dont la valeur augmente chaque jour dans le petit monde du web et des nouvelles technologies.

kindle_tablettes

Ainsi, après avoir lancé des versions PC, Mac, iPhone, et BlackBerry de son environnement de lecture numérique Kindle (je parle d’environnement de lecture numérique car Kindle ne se résume pas au simple terminal E-Book reader), le libraire en ligne américain vient d’annoncer le lancement prochain de Kindle pour PC tablettes, qui inclura une version pour le fameux et très attendu iPad d’Apple.

Kindle pour tablettes proposera toutes les options déjà connues sur d’autres supports, comme la technologie Whispersync, une fonctionnalité géniale votre dernière page lue, vos signets, notes et autres extraits surlignés entre plusieurs appareils compatibles avec Kindle, à savoir PC, Mac, iPhone, et BlackBerry.

Dans la présentation de Kindle pour tablettes, un petit détail a retenu mon attention dans cet alinéa : « Get the best reading experience available on your tablet computer including the iPad. No Kindle required. » C’est à la fois gonflé et totalement pragmatique. Amazon sait qu’il ne pourra pas résister longtemps à la vague des tablettes (et au tsunami annoncé de l’iPad), et plutôt que brider et fermer son système, il joue au contraire l’ouverture, donnant un signal qui n’est pas anodin : le modèle économique de Kindle n’est pas fondé uniquement sur la vente du terminal, mais sur tout son environnement, de l’achat en ligne ultra-facilité à la lecture sur plusieurs appareils en passant par la synchronisation entre ceux-ci.

De quoi en déduire que les tablettes du futur se devront d’être communicantes et réliées au web, que ce soit en WiFi, 3G ou encore via le réseau « propriétaire » à la mode Amazon/Kindle. Du pain sur la planche pour certains constructeurs, et je pense particulièrement à Sony, dont les deux E-Book readers se retrouvent un peu coupés du monde.

Amazon n’annonce pas de date de disponibilité pour Kindle Tablette (on dirait un nom de friandise au chocolat). Rest enfin à savoir si Apple autorisera l’application sur son App Store, puisque ce dernier va proposer sa propre boutique de téléchargement de bouqins…


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Amazon a eu une superbe approche marketing. Par contre lire un ebook sur une tablette… Autant prendre RDV avec son ophtalmo dès maintenant.
    Je vois aucun intérêt de lire sur une tablette ou sur un PC. Ceux qui ont déjà essayé savent de quoi je parle.

    Pour moi on ne peut pas comparer à un Ipad à un Kindle, ça serait comme comparé un magasine à un blog.

  2. Tout d’un coup, je me pose une question : quid des avantage tant vantés des ebooks ?

    Le epaper, l’autonomie impressionnante de plusieurs milliers de pages, le confort visuel et de lecture …
    J’abonde dans le sens de Pastamiam, lire sur un écran de type PC, Mac ou tablette n’est il pas complétement à contre sens de ce que les ebook reader étaient sensé nous apporter en matière d’ergonomie?

    Si je pousse un peu plus loin, à quand l’ebook cheval de Troie, ou l’ebook qui vous demande d’upgrader votre la vidéo et la mémoire de votre reader pour pouvoir s’ouvrir ?

    Transposer la course à la puissance à un média comme le livre qui possède une valeur culturelle, sociale et éducative autrement plus importante que le jeu vidéo ou la télé, a-t-il un sens ? Pourquoi tendre vers un matériel hors de prix et, de facto, élitiste alors que l’on peux rester à des choses plus simples et accessibles ?

    Rappelez-vous le nombre d’enfants qui sortent du système scolaire avec de vrais problème de lecture et d’écriture. Regardez les problèmes d’accès à la culture quand ce n’est pas simplement à l’éducation dans le monde … l’ebook devait être, à l’instar de l’imprimerie, une façon de diffuser la culture, l’éducation et le savoir de façon plus économique et pratique. Aujourd’hui nous en faisons un truc high-tech, accessible aux geeks et autres population éduquées. Est-ce vraiment la bonne direction ?

  3. Pingback: Qui connait un garage pour voiture occasion en idf? | Voiture

  4. Pingback: SUPER TRUC POUR ARRETER DE FUMER ! | Cigarette

  5. Pingback: Tout Ce Que Vous Devez Savoir Pour Changer Vos Pi | Voiture

  6. Je pense que tous les supports sont bons afin de « pousser » le plus grand nombre à lire, ne faisons pas la fine bouche …. lisons lisons lisons

  7. Pingback: Lirez-vous sur iPad? – L’Express.fr

  8. Pingback: Lirez-vous sur iPad? – L'Express.fr

  9. Que ce soit l’un ou l’autre, il semble que la blibliothèque disponible en français soit très réduite.
    Quant à proposer des textes originaux, c’est un parcours du combattant. Les gens d’Amazon France ouvrent de grands yeux quand on fait une démarche positive en ce sens. En attendant qu’ils se décident à un référencement, pour lire les « Mémoires d’Osipov » téléchargez-les directement et gratuitement sur http://osipov.free.fr

Répondre