AmazonTube, le futur concurrent de YouTube ?

Amazon vient de faire une demande de dépôt de marque pour AmazonTube. Alors véritable concurrent ou simple coup de pression à Google, après le blocage de YouTube sur les boîtiers Echo ? On tente d’y voir plus clair.

Amazon

C’est une révélation qui provient du site TVAnswerMan. Deux brevets aux noms évocateurs : « AmazonTube » et « OpenTube » ont été déposés par la firme de Jeff Bezos. La description ne laisse aucune place à l’ambiguïté : « une base de données interrogeable contenant du contenu audio, vidéo et audiovisuel disponible sur Internet ». Les deux datent du 12 mai 2017, autant dire qu’Amazon doit y travailler depuis un moment.

AmazonTube sera-t-il le futur concurrent de Youtube ?

Si l’entreprise voulait annoncer son ambition de venir marcher sur les plates-bandes de YouTube et Google, l’entreprise ne s’y prendrait pas autrement. A plus forte raison avec un dépôt de plusieurs noms de domaine début décembre : AlexaOpenTube.com, AmazonAlexaTube.com et AmazonOpenTube.com. Bref, l’ambition semble être claire, après Amazon Video, la compagnie de Jeff Bezos pourrait bien avoir envie de concurrencer YouTube directement. A moins qu’il ne s’agisse d’éviter que quelqu’un utilise son nom pour lancer un service de ce type.

Mais surtout, cette tentative de dépôt de marque doit se voir à l’aune du conflit qui existe entre Amazon et Google depuis plusieurs mois. Alors que les deux entreprises ont longtemps coexisté, en se diversifiant ils ont commencé à proposer des produits très similaires. Amazon avait fait le choix de refuser de vendre les produits de son concurrent. Amazon ne veut plus vendre les Google Home et Chromecast, qu’il considère comme des concurrents directs de son enceinte Echo et de la Fire TV. Pour se « venger », Google a retiré YouTube d’Echo et menace de faire de même sur la Fire TV.

La dernière étape d’un conflit entre Amazon et Google

Difficile pour autant de savoir si Amazon compte aller au bout de son projet. L’entreprise n’est pas la seule à avoir un problème avec la domination sans partage de YouTube sur le marché. La situation de dépendance est parfaitement illustrée par les mesures de rétorsion actuellement prises par Google aujourd’hui. Du côté des utilisateurs aussi, une alternative à YouTube pourrait être la bienvenue. Reste à voir ce qu’il en sera vraiment dans les prochains mois…


Répondre