AMD : mauvais résultats et plan de licenciement au programme

Le célèbre fabricant de microprocesseurs et concurrent de Intel a dévoilé des résultats financiers pour le troisième trimestre 2012 en forte baisse provoquant la suppression de 15% de son effectif ! Ce n’est pas vraiment une surprise, l’entreprise Advance Micro Devices, n’est pas au meilleur de sa forme depuis quelques années. Écrasé par Intel qui capturé fin 2011 80% du marché des processeurs

Le célèbre fabricant de microprocesseurs et concurrent de Intel a dévoilé des résultats financiers pour le troisième trimestre 2012 en forte baisse provoquant la suppression de 15% de son effectif !

Ce n’est pas vraiment une surprise, l’entreprise Advance Micro Devices, n’est pas au meilleur de sa forme depuis quelques années. Écrasé par Intel qui capturé fin 2011 80% du marché des processeurs et confronté à un marché des PC en baisse pour la première fois depuis 2001, c’en est trop pour AMD qui a décidé de prendre des mesures draconiennes.

En effet, après l’annonce jeudi d’une perte nette trimestriel de 157 millions de dollars contre un bénéfice de 97 millions de dollars sur la même période en 2011 et un chiffres d’affaires en baisse de 25% (1,27 milliards de dollars), AMD a annoncé la suppression de 15% de son effectif soit 1600 postes sur les 11000 que compte l’entreprise. Si la division « graphics » est touché par une baisse de 15% par rapport au troisième trimestre 2011, c’est bien la division « computer » qui englobe CPU et APU qui est la principale touchée  avec une baisse de 28% toujours par rapport au troisième trimestre 2011, et de 11% par rapport au second trimestre 2012. Ces 11% de baisse témoignent de la dégradation rapide du marché des PC puisque tous les acteurs sont touchés. Quelques jours avant l’annonce de AMD, Intel avait lui aussi annoncé des résultats en baisse et des prévisions pessimistes mais la situation du numéro un mondial des semi-constructeurs reste bien moins préoccupante que celle de son concurrent.

En attendant ARM, AMD et Intel se livrent un duel de plus en plus déséquilibré

Consciente des difficultés financières rencontrées ces dernières années et de la baisse que connait le marché des PC qui semble vouer à laisser sa place à celui des tablettes, AMD avait anticipé en mars dernier en cédant ses parts de Global Foundries, jusqu’ici filiale de AMD en charge de la production des processeurs. Cette décision qui avait fait craindre une volonté de retrait de la marque sur le marché des processeurs s’avère surtout être une nouvelle stratégie pour AMD qui souhaite se concentrer uniquement sur la conception.

Enfin, notons que si la sortie d’un nouveau système d’exploitation était jusqu’ici une bonne nouvelle pour les deux géants des processeurs, Windows 8 et son interface destiné à la fois aux tablettes et PC pourrait bien renforcer la concurrence entre les deux. Entre la nouvelle concurrence de l’architecture ARM et les ultrabooks, dont le nom a été déposé par Intel, l’avenir d’AMD semble bien sombre.

(source)


2 commentaires

  1. J’ai vraiment du mal à voir comment Amd pourrait revenir dans la course. Il n’est pas question ici de qualité technique ni de compétence, mais de budget en R²D. Et ils n’ont pas la même capacité de financement qu’Intel, alors à moins d’une grosse erreur de leur part.. ça sent pas bon.
    Seul « ATI » subiste.

Répondre