Android plus fort que le FBI

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI. L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI.

L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui aurait repris depuis quelques temps une activité de souteneur via son téléphone mobile. Seul problème, pour accéder au contenu du téléphone, un Samsung Exhibit II, les enquêteurs ont besoin du schéma de déverrouillage qui peut être mis en place pour protéger son smartphone. Après plusieurs tentatives infructueuses, le mobile a fini par se bloquer et il faut alors le déverrouiller à l’aide de son identifiant Google… ce que ne possède pas le FBI!

Le Bureau Fédéral d’Investigation a donc du se rendre à l’évidence et admettre que le système de verrouillage du système d’exploitation de Google était bel et bien efficace. Ils ont donc demandé un mandat de perquisition auprès du tribunal de San Diego afin d’obtenir les informations permettant le déverrouillage du smartphone. Le FBI souhaite en effet avoir accès aux nom, adresse, numéro de sécurité sociale, identifiant et le mot de passe du propriétaire, messages texte envoyés et reçus à partir du téléphone, y compris les messages photo et vidéo ainsi que les instructions verbales et/ou écrites pour la transgression du verrouillage “pattern” installé sur le téléphone.

Pour la firme de Moutain View, c’est un joli coup de pub mettant en avant son système. A l’heure où nos smartphones renferment de plus en plus d’informations à caractère confidentiel, la sécurité devient un enjeu majeur. Android propose d’ailleurs différents types de verrouillage de l’écran : le fameux schéma, le code PIN ou le mot de passe. Récemment, Face Unlock, une des nouvelles fonctionnalités d’Android 4.0, a fait son apparition et permet à l’utilisateur de déverrouiller son smartphone en utilisant sa caméra… une solution qui ne se montre pas vraiment convaincante puisque une simple photo permet le déverrouillage.

Reste que si le procédé sait se montrer efficace, il faut toujours faire attention aux traces de doigts qui trahissent parfois le schéma…

(Source: arstechnica)


23 commentaires

  1. oui il ne faut pas oublier que le FBI dans certains cas est obliger de respecter la loi sinon les preuves ne sont pas valide devant le tribunal américain il ne faut pas rêver le FBI a dans son club informatique des hacker connu et voir même inconnu du grand public le genre qui peut pénétrer n’importe qu’elle système de sécurité.

  2. Pingback: Android plus fort que le FBI | carnet de voyage | Scoop.it

  3. Pingback: Android plus fort que le FBI | Freewares | Scoop.it

  4. Pingback: Android : une protection qui résiste même au FBI – Maxisciences | Nouvelles En Bref

  5. Pingback: Android plus fort que le FBI via @distriforce | Deletom - Divers | Scoop.it

  6. Oui enfin ce sera une réussite si même après demande du mandat de perquisition la protection n’arrive pas à sauter.
    Ce serait effectivement un bon signe pour notre vie privée, malheureusement un mauvais effectivement envers les trafiquants.
    J’imagine de toute façon que dès que le mandat sera reçu GG mettra à disposition l’ensemble des données cloud et consoeurs à disposition de la justice US.

  7. Pingback: Les articles de la semaine 10 à retenir | Avis de geek

  8. C’est surtout le système de déverouillage par le compte Google qui est efficace dans cette histoire, pas tellement le système de doigts (dont j’ai vraiment du mal à comprendre en quoi il est plus efficace qu’un mot de passe, mais bon, j’admets que c’est plus pratique).
    Je me pose quand même une question: ce système est-il vraiment plus sûre dans la mesure où les utilisateurs auraient tendance à effectuer le même schéma que les autres utilisateurs ? J’ai par exemple été surpris de voir que le schéma de l’ipod de mon frère correspondait presque à 100% au schéma que je comptais utiliser pour moi. J’en déduits que, là où j’ai cru renseigner un schéma complètement aléatoire, j’ai en fait dessiné un schéma d’une façon assez intuitive.

    Excusez-moi pour ce gros HS 😀

  9. Pingback: Android plus fort que le FBI | NTIC et Santé | Scoop.it

  10. Pingback: Tweets 2012 | Pearltrees

  11. Effectivement, je ne vois pas la différence entre un bon vieux code numérique et ce schéma. C’est juste une façon plus « cool » de présenter les choses.

    Par contre, il serait déjà plus intéressant de renforcer le verrouillage des smartphones en proposant un pavé numérique avec affichage aléatoire des chiffres, comme on le trouve dans la plupart des systèmes d’identification bancaires online.

  12. Pingback: Android plus fort que le FBI | A.I.L. | Scoop.it

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies