Suivez-nous

Smartphones

Apple accuse la startup Corellium de copier certains éléments de l’iPhone

Apple a annoncé qu’il poursuivait Corellium, une startup qui propose aux utilisateurs d’accéder à une visualisation virtuelle d’iOS. Pour la marque, cette pratique est illégale.

Il y a

  

le

 
iPhone XS
© Apple

Il y a quelques jours, Apple a révélé qu’il portait plainte contre Corellium, sous prétexte que la jeune pousse s’adonne à des pratiques illégales concernant les iPhone et, particulièrement, iOS. Pour la marque à la pomme, la startup est effectivement en violation de ses droits d’auteurs.

Apple ne veut plus que Corellium utilise son service

Dans les faits, cela fait plus d’un an que Corellium propose à ses clients un service leur permettant d’accéder à une version virtuelle d’iOS. Quant aux utilisateurs, il s’agit principalement de personnes travaillant auprès de sociétés de cybersécurité, sachant que certaines recherchent des failles de sécurité. Pour Apple, certaines entreprises profitent de ces fameuses failles pour en faire commerce plutôt que de les signaler à la firme et qu’elle puisse les régler.

Dans la plainte déposée par Apple, il est indiqué : « Les produits que propose Corellium ne sont rien d’autre que des versions virtuelles d’iPhone ou d’iPad, accessibles à n’importe qui dispose d’un navigateur Internet […] Corellium propose plus spécifiquement ce qu’il prétend être le parfait équivalent numérique d’une vaste gamme d’appareils Apple, recréant avec une attention minutieuse portée aux détails non seulement l’apparence du système et des applications, mais aussi le code informatique qu’il y a derrière. Ce que Corellium fait sans licence ni autorisation de la part d’Apple ».

En somme, la marque à la pomme explique n’avoir aucunement donné le droit à la jeune pousse d’exploiter iOS de la sorte ni de l’installer chez certains de ses utilisateurs.

Pour l’instant, Corellium n’a pas réagi. Néanmoins, la startup a reçu une citation à comparaître à laquelle elle a 21 jours pour répondre. Pour sa part, Apple souhaite que celle-ci ne soit plus en mesure d’utiliser son service donnant accès à iOS, tout en exigeant une réparation financière, dont le montant n’a pas été directement évoqué pour le moment.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests