Apple attaque Qualcomm et réclame un milliard de dollars

La guerre est déclarée entre Apple et son fournisseur Qualcomm.

Après la FTC, un organisme de régulation américain, c’est au tour d’Apple d’attaquer Qualcomm. Connu pour ses SoC qui sont utilisé par les constructeurs de smartphones sous Android, cette entreprise fournit aussi d’autres composants, comme des puces modems.

Apple fait partie de ses clients et aujourd’hui, la firme de Cupertino accuse Qualcomm de lui faire payer une somme excessive pour ses puces et ses brevets. Mais Apple accuse également ce fournisseur d’avoir retenu un paiement d’un milliard de dollars (un rabais que Qualcomm aurait dû payer à Apple). « Et comme si ce n’était déjà pas assez, Qualcomm a essayé de faire pression sur Apple pour qu’elle change ses réponses et fournisse de fausses informations à la KFTC », lit-on dans un communiqué de la marque à la pomme.

La réponse de Qualcomm à ces accusations :

« Alors que nous sommes encore en train d’examiner la plainte en détail, il est tout à fait clair que les allégations d’Apple sont sans fondement. Apple a intentionnellement présenté nos accords et les négociations, ainsi que l’importance et la valeur de la technologie que nous avons inventée, contribué et partagé avec tous les fabricants d’appareils mobiles grâce à notre programme de licence, sous un mauvais jour. Apple a activement encouragé les attaques réglementaires sur les activités de Qualcomm dans diverses juridictions dans le monde, comme en témoignent la récente décision de la KFTC et la plainte de la FTC, en déformant les faits et en refusant de fournir des informations ».

Il y a quelques jours, c’était la FTC qui formulait une plainte contre Qualcomm. Dans les documents de celle-ci, le fournisseur de composants est accusé de pratiques anti-compétitives visant à éliminer la concurrence en se servant de ses brevets. Ces documents avait aussi révélé un accord entre Qualcomm et Apple dans lequel Qualcomm se serait engagé à offrir un rabais à la firme de Cupertino en contrepartie d’une exclusivité sur la fourniture de puces modems pour l’iPhone.

(Source)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Apple qui se plaint de brevets trop chers et de la politique d’utilisation de ceux-ci (anticoncurrentielle).

    C’est un peu comme insulter son reflet devant un miroir…

Send this to a friend