Suivez-nous

Tech

Apple sous-traiterait une partie du travail à des employés cachés hors du campus

Un rapport de Bloomberg démontre qu’Apple embauche des personnes travaillant au sein de « black site », des bureaux californiens à l’adresse discrète, plutôt qu’au prestigieux campus du groupe.

Il y a

  

le

 
Apple Park Campus

Dans une enquête intitulée « Ce que c’est que de travailler à l’intérieur du ‘site noir’ d’Apple », Bloomberg raconte comment la marque à la pomme sous-traite une partie de ses activités à des travailleurs américains qui ne bénéficient pas des privilèges attribués par le groupe.

Apple, sans les avantages

Il y a quelques années, l’entreprise américaine a beaucoup fait parler d’elle lorsqu’elle a débuté la conception du nouveau campus d’Apple, un siège social particulièrement impressionnant en termes de design. Dévoilé en 2011, le projet a été terminé en 2017 et a coûté à la firme environ 5 milliards de dollars. S’il peut accueillir environ 12 000 employés, il semblerait que la firme ait pris la décision d’ouvrir des « sites noirs », des bureaux secrets où la qualité de travail est amoindrie. Les salariés travaillent pourtant en Californie, et pour Apple, sans pour autant pouvoir profiter des avantages offerts par la marque à la pomme.

Chargés de travailler sur l’application Plans et ses cartes, ils seraient d’abord moins bien payés que les collaborateurs travaillant en Californie, soit 25 dollars au lieu de 30, pour une zone où la vie est pourtant connue pour être cher. Bien qu’ils travaillent pour Apple, c’est avec le groupe Apex Systems que ceux-ci collaboreraient officiellement.

Outre le salaire, ces employés d’Apple auraient des conditions de travail complexe, au point que certains ont dénoncé une forte surveillance des managers. Ces derniers leur ont empêché d’écrire qu’il travaillaient pour la marque à la pomme sur LinkedIn, préférant la mention « Une importante société technologique via Apex Systems ».

Ceux qui travaillaient sur ces « sites noirs » ne profitaient pas des avantages du campus d’Apple, à l’exemple de son immense salle de gym ou de sa cafétéria particulièrement sympathique. À l’inverse, une partie d’entre eux a indiqué à Bloomberg qu’il y avait trop peu de toilettes sur place tout en mentionnant un climat d’insécurité professionnelle.

Après la demande de renseignement de l’agence de presse, Apple indique avoir effectué des audits surprises auprès de ces lieux, mais la firme a déclaré que les employés travaillaient avec « dignité et respect ». La firme a tout de même indiqué : « Comme nous le faisons avec d’autres fournisseurs, nous travaillerons avec Apex pour revoir leurs systèmes de management, y compris les protocoles de recrutement et de licenciement, afin de nous assurer que les conditions d’emploi sont transparentes et clairement communiquées aux travailleurs à l’avance ».

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests