Artistes : Faites-vous exposer avec Art For My Century !

Pour les artistes plasticiens, exposer dans une galerie d’art reconnue relève bien souvent du parcours du combattant. De ce constat est née la première plateforme de financement participatif (crowdfunding) consacrée à l’art contemporain, Art For My Century.

Pour les artistes plasticiens, exposer dans une galerie d’art reconnue relève bien souvent du parcours du combattant. De ce constat est née la première plateforme de financement participatif (crowdfunding) consacrée à l’art contemporain, Art For My Century.

En 1942, la grande collectionneuse Peggy Gunggenheim ouvrit à New York sa galerie nommée « Art for this century », galerie dans laquelle elle donna leur chance à des artistes comme Jackson Pollock ou encore Max Ernst. Art For My Century s’est beaucoup inspiré de cette initiative, et propose à la fois de s’exposer sur le web, mais également, pour les petits préférés des internautes/mécènes, dans des lieux mythiques.

Le fonctionnement est assez simple : l’artiste fixe des contreparties en échange des dons des internautes (tirage photo signé et numéroté, invitation au vernissage de l’exposition, etc.) et dès que les dons dépassent les 10 000 euros, une exposition dans l’une des galeries partenaires est organisée.

> Lire aussi :  Vous ne devriez pas détruire votre copie de Banksy

En clair, Art For My Century permet (entre autres) :

  • de recevoir des feedbacks de qualité pour les artistes prometteurs ne s’étant jamais confronté à de véritables critiques d’art
  • de participer à une aventure artistique pour les amateurs d’art voulant dénicher les talents de demain
  • de découvrir de nouveaux talents pour les professionnels de l’art désireux de sortir des sentiers battus

Parmi les partenaires, on compte l’espace Pierre Cardin, la Parson-Paris school of art, Artistik Rézo, la galerie 1161, le prix Sciences-po pour l’art contemporain, HEC espace d’art, ainsi que Fine Art tv. D’autres grands noms pourraient s’ajouter à cette liste d’ici à l’année prochaine.

En ce qui concerne le business model, Art For My Century se rémunère exclusivement sur les ventes des œuvres en galerie, à hauteur de 30% du CA. Les intérêts d’AFMC sont donc toujours alignés avec ceux des artistes et des galeristes.

Cette initiative, encore toute jeune, a su séduire plusieurs grands noms parmi les professionnels de l’art. A tous les esthètes : ce site est fait pour vous !


14 commentaires

  1. Pingback: Artistes : Faites-vous exposer avec Art For My Century !

  2. Oui c’est sûr, si l’on considère que :

    – 30% TTC du montant total des ventes au profit de AFMC·;

    – 40% TTC du montant total des ventes au profit du Partenaire·;

    – 30% TTC du montant total des ventes au profit de l’Artiste.

    Quelle chance de promouvoir ses œuvres…

  3. Eric @ Expo Paris le

    Je ne connaissais pas, merci pour l’info. Le principe est donc le même que mymajorcompany et c’est positif de l’avoir appliqué à l’art. De toute façon, tout ce qui pourra aider les artistes est positif.
    J’ai cependant quelques doutes sur la réussite d’un tel projet, le sujet étant moins universel que la musique. Je pense que cela attirera une population plus limitée mais plus fortunée.
    Bonne chance au projet en tout cas. Cela aurait bien d’avoir quelques exemples de galeries d’art jouant le jeu.

  4. Sebastien Mayoux le

    @Eric certes c’est un marché de « niche » par rapport à la musique mais comme tu l’a dit cela est voué a attirer une population plus fortunée.
    Je pense donc que cela peut tout à fait marcher… Le projet peut être viable…
    Ceci dit, c’est vrai que cela aurait été intéressant de connaitre les premiers partenaires a jouer le jeu (les galeries) ….

  5. Blog photographie Tailleur d'Images le

    En effet, le sujet est peut-être plus confidentiel, mais on peut considérer que ce type d’initiative est un autre moyen de se faire se rencontrer des acheteurs. Après tout, les galeristes seront les premiers à saisir l’opportunité de trouver de nouveaux talents.
    Saatchi Online propose le même système.

  6. Littlemoonwalk le

    Bien d’accord avec @Sophie Costa. Le point 1.2.3. de la faq artistes est bien explicite en ce qui concerne l’engagement, et ça ressemble furieusement à une clause de non-concurrence. Donc effectivement pour l’artiste, c’est un pari. Maintenant certains peuvent peut-être y trouver un intérêt par rapport à la voie traditionnelle. A suivre en tout cas.

  7. lou, si tu considères qu’en général, c’est du 50-50 avec la galerie, que quand tu commences, tu payes ta prod, que t’es pas sur de vendre, que tu peux donc perdre de l’argent, tout ça dans des galeries pas toujours top.. le fait que le site se mette au même niveau que l’artiste et surtout ne prenne rien avant lui, je trouve ça déjà vraiment pas mal.

    d’autant qu’enfin, le but de ce site pour artiste est de lancer des carrière et pas de gagner de l’argent, on revient aux sources.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.