Ashton Kutcher se prend un peu trop pour Steve Jobs… et finit à l’hôpital

Une pomme par jour, la santé pour toujours. Une devise qui a failli coûter cher à Ashton Kuchter, qui joue le rôle de Steve Jobs dans le biopic qui lui est consacré, et qui s’est retrouvé à l’hôpital pour avoir voulu suivre le même régime fruitarien que le boss d’Apple.

Rentrer dans la peau d’un personnage fait partie du job d’un acteur. Et les américains sont assez perfectionnistes dans ce type d’exercice, qui selon certains peut conduire à une sorte de schizophrénie. Robert De Niro avait lancé cette « mode » en métamorphosant de façon impressionnante son physique pour jouer le boxeur Jake La Motta dans Raging Bull, se goinfrant de sucre et autres féculents pour au final prendre les 30 kilos de surpoids nécessaires selon lui à la crédibilité de son interprétation.

Ashton Kutcher, qui vient de terminer le tournage de jOBS, le biopic consacré à Steve Jobs, dans lequel il interprète le rôle éponyme, a fait un peu l’inverse, et cela a failli lui coûter cher. Lors d’une conférence de presse à l’occasion du Sundance Festival, Kuchter a révélé avoir fait un séjour à l’hôpital après avoir suivi le régime fruitarien qu’observait Steve Jobs durant de longues années, qui consistait à ne se nourrir que de fruits, de noix et de graines.

ashton kuchter Jobs

L’affaire était apparemment sérieuse, puisque Kuchter a subi de graves troubles du pancréas, accompagnés de terribles douleurs. Pour mémoire, Steve Jobs est mort d’un cancer du pancréas, après s’être battu des années contre cette maladie…

Le film jOBS devrait sortir en avril prochain.


16 commentaires

  1. Ceci devrait faire réfléchir ceux qui pensent que l’Homme se pourrit de l’intérieur en mangeant autre chose que des fruits et légumes frais. Je ne savais même pas qu’un film sur Steve Job allait sortir… Je devrais peut être aller le voir, ça me ferait peut-être changer d’opinion sur lui.

  2. Ce qui me semble assez bizarre avec les acteurs d’aujourd’hui c’est qu’ils sont obligés de se mettre dans des états pas possible pour se mettre dans le rôle de quelqu’un d’autre, pour un résultat souvent médiocre, là où les acteurs d’antan n’utilisaient pas tous ces subterfuges.
    Peut être devrait-on sélectionner les acteurs un peu plus pour leur qualités de comédiens et un peu moins pour leur plastique, non ?

  3. @Florent : Ce que tu dis n’a aucun rapport avec l’époque. Tu compares juste les différences entre un acteur, qui impose sa personne au personnage, et un comédien, qui tente de retranscrire le plus possible la ressemblance d’un personnage.
    Après il y a autant voir plus de mauvais comédiens que de mauvais acteurs, la comédie demandant beaucoup plus de travail et de talant. Donc ici Ashton Kuchter démontre peut-être que c’est un bon acteur, mais un mauvais comédien. Mais attendons de voir le film au complet pour le juger ^^

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies