Asus PadFone 2 : processeur quad coeur, autonomie accrue et 4G LTE

C’est simultanément à Milan et à Taipei (capitale de Taïwan) qu’Asus vient de dévoiler en grande pompe le PadFone 2. Il reprend le concept du premier modèle qui permet d’insérer le smartphone dans une tablette. Mais les spécifications sont revues à la hausse.

Asus avait étonné avec le PadFone, cet appareil hybride qui propose de « transformer » un smartphone en une tablette. Plutôt que de transformation, il s’agit en fait d’insérer dans un emplacement prévu à cet effet le smartphone dans un dock tablette. Cette dernière fonctionne alors avec le hardware du smartphone mais dispose de sa propre batterie. Un deux en un qui pouvait même faire office de netbook avec le clavier proposé avec le premier PadFone. Celui-ci n’a pas été évoqué avec le Padfone 2.

Exit le processeur double coeur de la première mouture, Asus a opté pour un SoC Snapdragon avec CPU quad coeur cadencé à 1.5 GHz. Il est épaulé par 2 Go de RAM. Le terminal peut afficher 1280 par 720 pixels sur son écran Super IPS+ de 4.7 pouces. Il est également équipé d’un APN principal avec capteur de 13 Mpixels. Un mode burst permet de prendre 100 photos en continu au rythme de 6 par seconde. Il est aussi possible de filmer en 1080p à 30 ips ou bien en 720p à 60 ips. Un APN de 1.2 MPixels est également présent en façade. La tablette permet, elle, d’afficher 1280 par 800 pixels sur son écran de 10.1 pouces. Grosse déception sur ce dernier point puisqu’elle est à peine plus élevée que sur l’écran du smartphone qui dispose d’une résolution bien plus élevée (149.4 ppp pour l’écran de la tablette contre 312.5 ppp pour l’écran du smartphone). Elle est plus fine et beaucoup plus légère (649 grammes pour la tablette avec le smartphone) que le modèle précédent.

Pour ce qui est de la connectivité, le PadFone 2 est compatible avec le DC-HSPA+ lui permettant un débit théorique maximum (en download) de 42 Mb/s tandis que la compatibilité 4G LTE permet d’atteindre jusqu’à 100 Mb/s. Cette nouvelle déclinaison du PadFone est compatible avec le WiFi a/b/g/n, le Bluetooth 4.0, le NFC et le GPS compatible avec l’aGPS.

Asus parle d’une autonomie de 16 heures en communication audio via le réseau 3G, tandis qu’elle monte à 36 heures lorsque le smartphone est inséré dans le dock tablette. La batterie de 5 000 mAh de la tablette permet même de recharger la batterie de 2140 mAh du smartphone.

Le PadFone 2 est décliné en noir et en blanc, et en versions avec 32 Go et 64 Go de mémoire Flash interne (auquel, il faut ajouter 50 Go sur l’Asus WebStorage, le service cloud étant gratuit durant deux ans). Elles seront respectivement proposées aux tarifs de 799€ et 899€ (ensemble smartphone plus station d’accueil/tablette) dès décembre en Europe (Bulgarie, Danemark, Finlande, Allemagne, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, Roumanie, Espagne et Swuède) et en Asie. Il n’est donc pas prévu en France dans un premier temps.

L’autre bémol vient du fait qu’il tourne sous Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) et non 4.1 (Jelly Bean).

On reste finalement sur sa faim avec cette nouvelle déclinaison du PadFone. Le concept reste séduisant. Mais le prix élevé, la résolution faiblarde de la tablette et l’absence de clavier gâchent quelque peu le tableau.

(source)


2 commentaires

  1. prix élevé ?
    on a un appareil qui en 64G qui coute le même prix que l’iphone 5 64G, qui est plus performant que ce dernier, et en plus qui fait tablette 10″, et est plus légé que l’ipad 3.
    Donc non pour de la qualité c’est pas trop cher !!!!
    Je regrette la défintion par contre comme tout le monde, mais il ya aura peut être un dock tablette plus haut de gamme on verra.
    Le dock clavier on s’en fout, d’autant qu’un clavier bluetooth dans une housse fera l’affaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.