Suivez-nous

Internet

Avec son projet solidaire Trëmma, Emmaüs souhaite concurrencer Vinted ou encore LeBonCoin

Emmaüs lance Trëmma, une nouvelle plateforme de dons d’objets, dont la vente finance des projets solidaires soutenus par Label Transition.

Publié le

 
Tremma
© Emmaus

En 2016, le mouvement Emmaüs lançait son Label Emmaüs, un e-shop militant dont le catalogue est exclusivement alimenté par des acteurs du Mouvement Emmaüs & leurs partenaires de l’Économie Sociale et Solidaire. Aujourd’hui, le mouvement lance Trëmma, une nouvelle plateforme de dons d’objets, dont la vente finance des projets solidaires soutenus par Label Transition.

Un Trëmma pour Emmaüs

Avec sa nouvelle plateforme Trëmma, le mouvement Emmaüs entend bien apporter un service complémentaire aux circuits de collecte classiques. Le concept est simple : “Donnez les objets dont vous ne vous servez plus, afin de financer un projet solidaire.

Concrètement, comme sur Vinted ou LeBonCoin, il suffit de poster une annonce concernant les objets dont l’utilisateur souhaite se séparer. Ces derniers seront vendus “à prix Emmaüs”, à un autre particulier. A la différence des deux plateformes concurrentes, le produit de la vente sera directement reversé au projet de solidarité choisi par le donateur parmi ceux soutenus par le fonds de dotation Label Transition.

Les projets soutenus par Label Transition sont des projets proposés par des structures Emmaüs et autres structures de l’ESS à but non lucratif lors d’appels à projet bi-annuels. A l’issue de ceux-ci, le conseil d’administration choisit les projets qu’il décide de soutenir. Ces projets sont alors mis en ligne sur Trëmma afin de trouver du financement” explique Emmaüs.

Une plateforme qui vise également à attirer vers Emmaüs une nouvelle génération, à savoir les jeunes. Depuis quelques années maintenant, Emmaüs subit la concurrence de plateformes de vente en ligne, et beaucoup de particuliers préfèrent aujourd’hui gagner un (tout petit) peu d’argent avec les biens dont ils se souhaitent se débarrasser, plutôt que d’en faire don.

Emmaüs souhaite donc redonner un coup de fouet à un mouvement construit depuis 70 ans ans sur le modèle d’économie circulaire. Reste à savoir maintenant si la plateforme Trëmma parviendra à trouver son public, avec des utilisateurs qui sont cordialement invités à “s’engager pour un univers digital au service des hommes et de la planète“.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. KM

    26 janvier 2021 à 10 h 56 min

    C’est juste dommage pour le lancement que ça ne soit pas une application plutôt. Il faudra redoubler en com’ si jamais ça sort plus tard. En tout j’ai hâte d’utiliser, bonne initiative.

  2. TG

    27 janvier 2021 à 10 h 05 min

    Au début je donnais à Emmaüs, mais quand j’ai vu comment ils refusaient même certains meubles en bon état et dont ils auraient pu tirer au moins 50€, ça m’a convaincu de passer au Bon Coin ou à Geev.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La dernière vidéo

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests