Bientôt les assistants vocaux pourront distinguer les nuances

Un assistant vocal qui interprète mal une commande vocale dans les voitures de demain, cela pourrait rapidement être problématique. Il est vrai qu’aujourd’hui les assistants ont encore du mal à toujours comprendre si l’utilisateur parle avec eux ou avec une autre personne, entraînant parfois des situations coquasses. BMW travaille sur le sujet et utilisera dés l’an prochain une nouvelle version de la plateforme Nuance Dragon Drive.

BMW utilisera une nouvelle version de Nuance

Un nouveau système pour BMW

C’est un petit geste auquel vous êtes habitué ou plutôt une phrase. Si vous êtes sur iOS, prononcer la formule magique « Dis Siri » est sans doute devenu simple comme bonjour et sous Android « OK Google ». Cependant, les assistants vocaux ont encore un peu de mal à faire la distinction entre une phrase qui leur est destinée, une simple discussion ou encore un message publicitaire. On se souvient encore de la très bonne publicité de Burger King. Un simple « OK Google, qu’est-ce que le Whopper ? » lui avait assuré une très large couverture dans les médias et les foyers.

Toutefois, dans les voitures intelligentes, cela peut être un peu plus problématique. Notamment alors que l’avenir nous dirige vers des véhicules autonomes que l’on pourrait peut-être contrôler par la voix. Mercedes vient d’apporter un début de réponse avec la dernière version de son assistant vocal Nuance Dragon Drive. Vous pouvez le déclencher jusqu’à aujourd’hui avec « Hey Mercedes ». Mais, les choses sont en train de changer…

Une application plus générique ensuite ?

Les véhicules de l’an prochain de l’entreprise allemande auront donc la nouvelle version de ce logiciel. Cela permet notamment à l’assistant vocal de faire une différence de taille au niveaux des nuances justement. La voiture pourra savoir si vous êtes en train de lui parler ou bien à votre passager.

Le concept, récemment testé par le site américain Engadget se révèle particulièrement performant. L’assistant de Nuance Communications, le pionnier et leader en intelligence artificielle conversationnelle, pourrait aussi décourager les utilisateurs de se lancer avec Android Auto ou Car Play qui ne permettent pas de contrôler le véhicule. Or, des autorisations plus larges et une plus importante concentration de fonctionnalités représentent sans aucun doute un élément important.

Coté voiture, autant dire que Dragon Drive se révèle particulièrement séduisant. A plus forte raison alors que l’entreprise jure ne pas avoir d’intérêts pour vos données personnelles. L’assistant peut aussi se connecter à Siri sur un téléphone. De quoi à terme se rendre indispensable même en dehors de la voiture ?

Source


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.