Bientôt une publication judiciaire en home de Google… contre Google !

La cour d’appel de Paris vient de condamner Google via sa filiale Google France pour injures publiques à l’encontre d’une entreprise lyonnaise, dont la marque apparaissait dans Google Suggest, accolé au terme “escroc”.

La cour d’appel de Paris vient de condamner Google via sa filiale Google France pour injures publiques à l’encontre d’une entreprise lyonnaise, dont la marque apparaissait dans Google Suggest, accolé au terme “escroc”.

google condamné

Pour Google, ce résultat n’est que le fait de son algorithme qui automatise la suggestion de termes sur les requêtes les plus tapées. Il est clair que bien que la base des résultats soit automatisée, une armée de quality raters filtrent et modifient les résultats en bridant notamment Google Suggest sur des termes pornographiques, ou racistes (et heureusement). C’est donc cet oubli qui est condamné.

La décision est rare et importante puisqu’elle devrait faire jurisprudence mais surtout car pour la première fois, Google devra publier la publication de sa condamnation sur sa page d’accueil.

Google va devoir rallonger la liste des termes “sensibles” présents dans Google Suggest, et opérer un gros travail de filtrage sur les requêtes de marques.

On peut cependant s’interroger sur le bénéfice tiré de ce procès en terme de e-réputation: l’entreprise qui veut obtenir réparation d’un préjudice ne risque-t-elle pas au final accroitre le bruit et la suspicion autour de sa marque, activant malgré elle les conséquences fâcheuses d’un « effet Streisand« …

(Source : Lemonde.fr)


29 commentaires

  1. « On peut cependant s’interroger sur le bénéfice tiré de ce procès en terme de e-réputation: l’entreprise qui veut obtenir réparation d’un préjudice ne risque-t-elle pas au final accroitre le bruit et la suspicion autour de sa marque, activant malgré elle les conséquences fâcheuses d’un « effet Streisand« … »

    c’est tout ce que je leur souhaite, internet doit rester libre!

  2. Pingback: Bientôt une publication judiciaire en home de Google... contre Google ! | Blog informatique | Scoop.it

  3. Ou alors ils vont payer l’astreinte de 5.000€ par jour, pour les 7j ca fait 35.000€, ca me paraît pas démesuré pour Google pour préserver sa home (qui est quand même une partie importante de son image).

    Je vois franchement mal Google publier un truc pareil sur la homepage plutôt que payer 35.000€

  4. Pingback: Bientôt une publication judiciaire en home de Google... contre Google ! | Web & Internet | Scoop.it

  5. Cette affaire fait un buzz pas possible.
    Plainte Lyonnaise de Garantie: assurance immobilière professionnelle contre Google .

    Pour la LYONNAISE DE GARANTIE on trouve actuellement de nombreux commentaires négatifs de la part de ses clients.
    L’effectif de cette entreprise a été fortement réduit.
    http://www.societe.com/societe.....57976.html

    Croissance spectaculaire depuis 2004.

    C’est en quelque sorte la justice du net. Cette entreprise et ses salariés répondent-ils aux attendent des clients ?

    Sur le site LYONNAISE DE GARANTIE : « LG est lauréat du trophée croissance des prix de l’ambition région centre est, organisé par la Banque Palatine et La Tribune ».

    Le jugement porte sur « injure publique », que fait-on pour les clients qui ont le sentiment d’avoir été escroqué.

  6. Pingback: Pre Natal Massage Therapy in La Marque Texas | Pregnancy Massage at Home

  7. Pingback: Bientôt une publication judiciaire en home de Google… contre Google ! | e-business etc... | Scoop.it

  8. Si l’algo propose des résultats en fonction des recherches des internautes le terme escroc ne s’est pas retrouvé là par hasard. J’ai d’ailleurs cherché des infos sur cette boite et les commentaires des adhérents m’ont vite fait comprendre le pourquoi du comment.
    On assiste là à une forme de censure.

  9. Personnellement, je trouve cette décision assez logique, car même s’il y a parfois du vrai qui transparait dans les recherches tapées par les internautes, le fait d’associer systématiquement un nom à un mot péjoratif, pour une durée parfois très longue, a des conséquences démesurées pour l’image de marque, la réputation d’un homme ou d’une entreprise.
    On ne peut pas vraiment parler de censure dans le sens où les résultats de recherche ne sont pas affectés, mais seule la suggestion est supprimée.
    Mettons nous à la place des gens concernés: qui aimerait voir le nom de sa boite ainsi sali , voir son propre nom associé à des insultes, simplement car des internautes ont voulu vérifier une rumeur (fondée ou non, là n’est pas le problème) ?
    L’outil de suggestion met parfois trop en lumière le côté sombre des individus: observons la popularité des recherches associant un homme politique au mot « juif », ou bien méditons sur cette recherche à succès, en partie suggérée: « comment tuer quelqu’un…sans laisser de trace » !
    A mon avis, une régulation est à l’évidence nécessaire, même si il n’est pas facile de dire qui doit la faire, et sur quels critères…

  10. Je suis pas sur que ce soit la lyonnaise de garantie.
    Ca ne pourrait pas etre idep multimédia?

    Parce que comme société lyonnaise « célèbre » pour être suggérée à coté du mot « escroc », ils sont très bien placés et ce depuis plusieurs années.

    En tout cas, si c’est idep, j’ai bossé chez eux 7 mois et je confirme que c’est une forme d’escroquerie.

  11. Pingback: Actus législatives et juridiques 2012 S01 | La Mare du Gof

Commenter