Billets sponsorisés et blogs : enquête et témoignages chez GuAM’s Blog

Si vous voulez en savoir plus sur cette pratique de monétisation, rendez-vous chez GuAM, qui vient de publier le deuxième volet de son enquête approfondie et documentée sur les billets sponsorisés dans les blogs : Blogueurs et billets sponsorisés. Le premier volet est ici. Sur le même sujet, je vous recommande également quelques articles publiés

Si vous voulez en savoir plus sur cette pratique de monétisation, rendez-vous chez GuAM, qui vient de publier le deuxième volet de son enquête approfondie et documentée sur les billets sponsorisés dans les blogs : Blogueurs et billets sponsorisés. Le premier volet est ici.

Sur le même sujet, je vous recommande également quelques articles publiés ici :

Et pour la déconne (hahaha) :


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. voir mon commentaire sur ce billet sur le blog émetteur

    Eric, t’es pas milliardaire avec les nombreux billets sponsorisés que tu écris ? 🙂

  2. Il est tout à fait interdit d’afficher des marques de cigarettes.
    Par exemple en F1 ça l’est partout sur la piste et les voitures dans les pays où c’est interdit.
    C’est en revanche autorisé dans le cadre de retransmission en direct là où c’est autorisé, comme à Monaco par exemple.
    Par contre en cas de diffusion d’un reportage hors événement sportif ces marques sont floutées (un reportage « banal » sur Ferrari par exemple).

    Pour ce qui est des billets sponsorisés personnellement je suis contre.
    Soit on en fait beaucoup et c’est malsain, car c’est l’appat du gain qui dicte la ligne éditoriale, même inconsciement.
    Soit on en fait peu et ça n’a donc que peu d’interet purement financier et risque de fausser l’image d’integrité qu’un blogueur peut avoir auprès de ses lecteurs.
    Le fait d’annoncer que c’est un blog publicitaire ne suffit pas à enlever cette suspicion.
    Si une marque fais bien son boulot elle n’a pas à payer pour que l’on parle de son produit, ou alors elle fait une campagne de pub officielle pour se faire connaitre, et chaque bloggueur jugera ou non nécessaire d’en parler.
    Qu’un blog ait un espace publicitaire, si possible dont le choix des annonces n’est pas géré par lui mais par une régie de façon à garantir une indépendance totale, pas de soucis.
    Mais le mélange des genres ne me semble pas idéal.

    Par pure intégrité et respect du lecteur je pense qu’il serait bon de refuser toute somme d’argent liée à une marque qui voudrait que l’on teste un produit.

  3. Comme certains ici je suis contre les billets sponsorisés. Ou alors, avoir un blog sponsorisé dès le départ, et le spécifier dans sa ligne éditoriale…

    On peut être sponsorisé ET indépendant, ou alors être complètement influencé…

  4. Je vois pas en quoi le fait de faire des billets sponsorisés clairement indiqués dans le titre du billet est gênant. Personne n’oblige qui que ce soit à lire le billet.
    Perso, j’ai tendance à les zapper dans GoogleReader, sauf si le produit m’intéresse vraiment. Et dans ce cas, je prends les dires de l’auteur avec des pincettes.
    C’est pas Orange Mécanique non plus ce type de billet, personne vous tient les paupières ouvertes pour vous forcer.

    En tout cas, merci Eric pour cet article 😉

  5. Guam : rien à voir car je zappe forcement un billet sponsorisé s’il est annoncé comme tel.
    Le problème vient du reste du site qui peut avoir été influencé par ce rapport avec les sponsors, qu’il soit vraiment conscient ou pas.
    Si on veut être sur d’être complètement indépendant et en tout cas d’en avoir l’image il faudrait refuser tout billet sponsorisé.
    A priori à lire la plupart des blogueurs ces billets ne représentent qu’une infime part de leurs publications et de leur revenus et donc ils ne peuvent pas influencer le blog.
    A ce compte là pourquoi en faire ?

  6. Et disons que je suis fan de Sony (ce qui n’est absolument pas mon cas), j’aurais tendance à apprécier tout ce qu’ils font, à faire un billet sur chacun de leur produit (peut-être même qu’ils le remarqueront et me feront faire des tests).
    C’est pas plus objectif, c’est pourtant sans pub et sans billet sponso.

    PS : Remplace « Sony » par « Apple » et tu as la moitié (voire plus) de la blogosphère High Tech

  7. la question est loin d’être close, je pense que dès qu’on a un peu de notoriété, la limite en liberté de ton et rentabilité font que les cartes sont pipeautés… ca me rappelle le temps des radios pirates, qui avant de devenir des pompes à fric se permettait de passer tout et n’importe quoi, le blog ne subit-il pas la même invasion ? le modèle économique du blog indépendant n’a pas encore été inventé !

  8. Eric

    « le modèle économique du blog indépendant n’a pas encore été inventé »
    Je crois que Presse-citron est indépendant et il a un début de modèle économique.
    Maintenant tout dépend de ce que l’on met dans « indépendant », c’est un vaste débat.
    Le Canard Enchaîné est cité comme le modèle de la presse indépendante, il est de plus très rentable, sans aucune pub, en faisant son chiffre d’affaire exclusivement sur les ventes au numéro et à l’abonnement.
    Si je pouvais faire la même chose ça serait parfait : imaginons que seulement la moitié des abonnés au fil RSS de Presse-citron paient 1 euro par mois (par mois !), non seulement il n’y aurait plus aucune pub mais je pourrais même embaucher une personne pour faire mieux vivre le blog (articles, reportages…).
    Malheureusement ce modèle est pour le moment impossible, et comme personne ne veut payer on est condamné à vivre avec la pub…

  9. @blogueurinfluençable : Juste une question qui vient : Comment rentabiliser son blog sans faire payer le lecteur et sans pub ? Je pose cette question peut-être un peu stupide mais là, je vois pas…

  10. Pingback: Communication de crise | Presse-Citron

Répondre