Cadremploi invite les cadres à démissionner pour être heureux

Le portail d’offres d’emploi lance une grande campagne de communication basée sur le bonheur au travail et en profite pour revoir l’interface de son site pour une version plus épurée et ergonomique.

Quel que soit le temps que ça prenne, quel que soit l’enjeu, je veux être un cadre heureux…

Pour être heureux, démissionnez !

Avoir un bon poste et des responsabilités ne rend pas forcément heureux. La preuve, 54% des cadres sont « ouverts aux opportunités » (comprenez qu’ils espèrent trouver mieux ailleurs) mais seulement 8% prévoient de changer de poste cette année.

Cadremploi tente donc de profiter de cette situation, et d’un marché de l’emploi très favorable avec seulement 3,5% de taux de chômage chez les cadres, avec une nouvelle signature « Ayez l’ambition d’être heureux ». La campagne de communication est réalisée par Gloryparis et met en avant tous les bienfaits d’une démission en bonne et due forme. Arnaud Le Bacquer, co-fondateur de l’agence, explique que cette campagne les concerne particulièrement au sein de Gloryparis puisqu’à « chaque fois que nous avons été malheureux, nous avons décidé de prendre les choses en main et de démissionner pour être heureux ailleurs ».

Une campagne de communication massive

La campagne sera lancée le 1er octobre et jusqu’à la fin de l’année 2018. Elle comprendra de l’affichage presse, de la diffusion sur le web et les réseaux sociaux, des spots TV un sponsoring de l’émission Grand Angle sur BFM TV entre le 1er et le 20 décembre. Les 4 spots TV, réalisés par Maxime Giroux, adoptent un ton humoristique et seront affichés plus de 2400 fois sur 14 chaînes différentes. À l’occasion de cette campagne, le site web et l’application seront mis à jour pour simplifier la recherche d’emploi.

> Lire aussi :  We Are Social raconte l'histoire de la publicité avec des chats

Cadremploi fait également évoluer sa stratégie de marketing content et traitera désormais de sujets comme la façon de gérer sa vie professionnelle, les dernières tendances managériales ou encore l’évolution des métiers. En plus de la partie rédactionnelle sur le web, des podcasts seront lancés et des études sur l’épanouissement des cadres, en association avec l’Ifop, seront régulièrement publiées.

Source


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.