Suivez-nous

Tech

Ces chercheurs ont créé des algorithmes pour rendre les robots animaux plus réalistes

Des chercheurs de Virginia Tech travaillent activement afin de rendre les déplacements des robots animaux beaucoup plus crédibles qu’ils ne le sont actuellement.

Il y a

  

le

 
© Black Mirror

« Nous faisons ces choses tous les jours – nous marchons, courons, montons les escaliers, enjambons des ouvertures. Mais traduire cela en mathématiques et en robotique est un défi. » Kaveh Hamed et ses collègues chercheurs de Virginia Tech ne font pas mystère de leur stratégie. Ils entendent s’inspirer du réel et de la nature afin de rendre les déplacements des robots animaux plus réalistes.

C’est en effet un des grands soucis dans le secteur, même les robots les plus avancés technologiquement peinent à convaincre dans leurs déplacements. Ils s’avèrent souvent beaucoup trop secs et rigides et très éloignés des humains ou des animaux. Les scientifiques ont donc lancé quatre études en parallèle ayant toutes la même approche. L’idée est de combiner l’usage de capteurs et d’algorithmes pour améliorer le réalisme des robots animaux lors de leurs mouvements. Pour permettre aux robots animaux de gérer au mieux les obstacles sur leur route, les chercheurs les ont également équipés de caméras LiDAR comprenant la télédétection par laser.

Quand les robots de Virginia Tech font des pompes

L’un des projets consiste à travailler sur un modèle de jambes prothétiques motorisées et basé sur la locomotion bipède. Pour ce faire l’équipe de Kaveh Hamed collabore avec Robert Gregg, un professeur de génie électrique et informatique de l’Université du Michigan. Ce dernier travaille déjà sur ce sujet depuis quelque temps et son modèle de prothèse est assez bien avancé.

Cette approche axée sur le biomimétisme commence en tout cas à porter ses fruits. Les déplacements sont si naturels pour les humains et les animaux qu’ils pourraient même se mouvoir les yeux fermés. On n’en n’est pas encore là pour les robots mais l’équipe est néanmoins parvenue à des résultats encourageants. Les mouvements se rapprochent d’avantage de ceux observés chez les vrais animaux.

En attendant de peaufiner un peu plus leur travail, les scientifiques ont préféré axer leur communication sur le ton de l’humour puisqu’ils ont montré au public à quel point leurs robots étaient doués pour faire… des pompes.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests