C’est prouvé, la 3D entraîne de la fatigue et des migraines

Après des expériences sur 24 adultes, une équipe de rechercher de l’Université de Californie, Berkley a déterminé que regarder des images en 3D était mauvais pour les yeux et le cerveau. Le terme scientifique est le phénomène d' »accomodation-vergence » qui veut dire que vos yeux doivent constamment s’ajuster à l’écran et au contenu en 3D en même temps.

Après des expériences sur 24 adultes, une équipe de rechercher de l’Université de Californie, Berkley a déterminé que regarder des images en 3D était mauvais pour les yeux et le cerveau. Le terme scientifique est le phénomène d' »accomodation-vergence » qui veut dire que vos yeux doivent constamment s’ajuster à l’écran et au contenu en 3D en même temps.

Ce phénomène peut entraîner à la longue une sensation de gène, fatigue et même des migraines qui risquent de vous gâcher la séance voire la journée et ceci peut importe la technologie de 3D utilisée (avec ou sans lunettes). Dans le « Journal of Vision« , l’article par Martin S. Banls intitulé : « The Zone of Comfort: Predicting Visual Discomfort with Stereo Displays » soit « La Zone de Confort: Prédire les inconforts visuels associés à la Stéréoscopie » précise :

En regardant du contenu 3D, les yeux doivent faire le point, s’accommoder, à la distance de l’écran car c’est de là que la lumière vient. En même temps, les yeux doivent converger à la distance du contenu en 3D, qui peut être devant ou derrière l’écran. »

D’après l’article, quand l’écran se trouve à une courte distance (sur un ordinateur ou un smartphone) il y a plus d’effets néfastes quand les objets 3D viennent vers vous, c’est à dire qu’ils sortent de l’écran. Dans une salle de cinéma en revanche c’est l’inverse, ce sont les éléments en profondeur qui déclenchent le plus de mauvaises réactions… Espérons que les réalisateurs entendront.

Avec l’explosion des appareils équipés de 3D comme les télévisions, les Smartphones et autre consoles de jeu, comprendre ce que ce genre de technologie fait à notre corps peut nous permettre d’en réduire les désavantages, mais les développements technologiques vont souvent plus vite que la recherche et la loi de la demande et de la concurrence font que des produits potentiellement mauvais sont consommés par les masses avant que les études de santé publique appropriées soient faites.


Nos dernières vidéos

53 commentaires

  1. Ah mais tant mieux que ce soit prouvé!!!! Je n’ai jamais ressenti de gène au cinéma en revanche, en ce qui les consoles comme la 3DS, la gène a été quasi instantanée !!

  2. @Esther
    Sauf que l’article et l’expérience « prouve » justement l’inverse, à savoir que le risque est présent pour la cinéma et non pour les console ou smartphone.

    En revanche, on peut se poser la question de la crédibilité d’une expérience réalisée sur 24 personnes …

    • Jean-Baptiste

      @Songar : non non l’article dit bien que les effets désagréables sont ressentis pour le ciné ET les smartphones/consoles seulement dans le premier cas ce sont les images qui en profondeur de l’écran qui font le plus de dégats et dans l’autre cas celle qui sortent

  3. Au temps pour moi, j’ai lu « il n’y a plus » au lieu  » de « il y a plus ».

    Mea culpa

  4. Je ne me prononce pas :
    24 personnes pour une étude n’est pas du tout représentatif. De plus, tout dépend des visuels regardés, ainsi que de la puissance de la vergence !!!

    Cette étude est une parodie, je suis sujet à de très fortes migraines (depuis mon enfance), Je joue sur PS3

    • Jean-Baptiste

      @fifi54 : En fonction des personnes choisies, 24 peut être tout à fait représentatif pour une étude comme celle-ci. Dans ce cas ce sont 24 personnes choisies au hasard toutes non consciente de a raison pour laquelle on les fait regarder des films 3D et a qui on soumet 6 situations différentes de stéréoscopie sur 6 jours différent. Le fait est que statistiquement parlant 6 fois 24 soit 144 expériences a été suffisant sur un échantillon aléatoire pour déterminer un effet…

  5. Ah merci !
    Je suis allé voir 3 ou 4 films en 3D, et il me faut à chaque fois au moins 45 minutes pour rentrer dans le film : mal aux yeux, temps d’adaptation à l’effet 3D, mal de crâne, etc…
    A chaque nouveau plan, il me faut au moins 1 seconde pour que mes yeux s’adaptent : imaginez les scènes d’action ou les plans ne durent qu’une seconde … !!!
    Et pour info, mes yeux n’ont que 34 ans, et je suis suivi et OK sur le plan optique…
    Vive la 2D ! 😉

  6. Je ne me prononce pas :
    24 personnes pour une étude n’est pas du tout représentatif. De plus, tout dépend des visuels regardés, ainsi que de la puissance de la vergence !!!

    Cette étude est une parodie, je suis sujet à de très fortes migraines (depuis mon enfance), Je joue sur PS3, à call of duty black ops en 3d sur un écran LG 3d, et je n’ai pas plus de céphalées !!!

    Je vous signale aussi que l’on peut régler la vergence avec la 3ds…

    Le journalisme est un travail d’investigation. (vous faites bien de préciser que vous n’êtes pas journaliste pour 2 sous)

    Au fait, j’ai trouvé un article qui nous informe que les extraterrestres sont parmi nous depuis plus de 60 ans et nous ont apportés les technologies que nous utilisons aujourd’hui, cela vous intéresse-t-il de le traduire ?

  7. La 3d c’est comme le mal de mer :

    Il y a ceux qui ne seront jamais malade sur l’eau et ceux qui ne pourront jamais monter sur un bateau sans vomir tripes et boyaux ( oreille interne )

  8. Une des raisons pour lesquelles la 3D ne m’intéresse pas du tout… j’ai du mal à la percevoir et quand je la perçois, au bout 10, 15 minutes, mal de tête.
    Donc c’est pas pour moi, et d’un côté tant mieux, je fais des économies 🙂

  9. J’ai étudié les statistiques dans une autre vie (il y a fort longtemps à la fac).

    Ce n’est pas le nombre d’expériences qui est important, c’est l’échantillonnage, le nombre de personnes, qui doit être représentatif de la population.
    (wikipédia est notre ami dans ce cas : http://fr.wikipedia.org/wiki/%.....stiques%29 ).

  10. @fifi54 : le journalisme est un travail d’investigation, certes. Et pour troller, il faut quoi comme diplôme ?

  11. @snoop … je te retourne ce commentaire.
    Qu’apportes-tu comme réponse à cet article ?

    PS :
    « Martin S. Banks, PhD » l’auteur de l’étude sus-nommée a dans ces projets et études, des écrans 3d… Il paraitrait (selon d’autres articles) que ces derniers n’engendreraient pas de gêne oculaire !!

    Voici la page officiel du site :
    http://bankslab.berkeley.edu/

    A ce compte, faut-il croire en cette étude pour nous vendre par la suite l’écran 3d qui ne fera pas mal aux yeux ?

    Ouvrez-les (yeux), saperlipopette…

    • Jean-Baptiste

      @fifi54 : Bon le fait est que les critiques que tu emets justifiées ou pas (j’espère au moins que tu as lu l’article en version complète sur le design expérimental dont je n’ai pas le droit de parler ici puisque ce n’est pas publique) ne sont pas a adresser au « journaliste » (guillemets importants) qui relaye l’information mais au scientifique qui a fournit l’étude et encore plus au journal qui a fait la »review » de l’article et qui l’a publié. Puisque apparemment tu as fait des études scientifiques, tu devrait être au courant du système de « peer-reviewing »… Bref puisque tu as son nom je suis sur que « Martin S. Banks, PhD » sera plus compétent que moi pour répondre vis-a-vis de la représentativité de son échantillon et te donnera plus de détails sur les tests statistiques utilisés pour prouver une différence significative entre groupes. Bonne journée

  12. Salut à tous!

    Perso, j’ai eu le malheur d’arriver en retard à une séance et de me retrouver au 3 eme rang…
    Et bah j’ai bien morflé!
    J’ai croisé les effluves..euh les yeux, et j’ai eu la tête qui tourne….A 12 euros la place, ça fait cher la migraine….

  13. Il m’a suffit d’avatar, pour me rendre compte que c’était mauvais pour moi. La migraine et les nausées qui s’en sont suivi me l’ont bien fait comprendre.
    Maintenant il faudrait que les cinés en prennent conscience et propose plus de séances en 2D pour les films sortis en 3D.

  14. Je ne sais pas si l’étude est pertinente ou pas. Ce que je sais, en revanche, c’est que regarder un film en 3D ou jouer en 3D me fatigue rapidement.

    Pas de migraine, mais une gène, une fatigue. Je ne suis pas le seul dans ce cas. La quasi intégralité des amis (ou la famille) que je connais et qui ont testé (cinéma, ps3, 3ds) reconnaissent qu’un petit test, c’est fun, marrant, mais que sur la durée, ils virent la 3D.

    Bien sur, JE ne représente pas une étude serieuse, et JE ne suis pas exhaustif, mais JE sais qu’une partie, pas forcement homogène, ne trouve pas la 3D interessante.

    • Jean-Baptiste

      @amapi : oui merci de préciser, a partir d’aujourd’hui sur presse-citron il faut justifier sa représentativité, son homogénéité, et son homoscédasticité (oui ça existe) sinon la police des stats est a tes trousses PhD ou pas ! 😉

  15. Il est vrai que pour l’instant l’intérêt de la 3D est toute relative dans les films « classiques ».

    En revanche sur les films d’animation le rendu me plait bien.

    Aux réalisateurs d’intégrer cela, mais je comprends que ça puisse remettre en question beaucoup de points dans leur travail.

  16. Quelle susceptibilité !
    Je respecte ceux qui ont en effet une gène
    (d’ailleurs, je ne pense pas que la 3d apporte quelque chose de plus pour les films).

    Par exemple, je ne suis pas allé voir des daubes comme le choc des titans ou Tron tout simplement parce qu’ils étaient en 3d…
    La daube en 2d, c’est aussi de la daube en … 3d

    Le problème c’est que on nous sert tout à la sauce 3d… Le meilleur comme le pire (surtout le pire en ce moment)

    Je remet juste en cause l’étude qui a été bâclée et ne prouve qu’une seule chose, c’est qu’il est facile de faire croire quelque chose au lecteur si cela paraît crédible pour une partie…

    • Jean-Baptiste

      @fifi : Mais non, encore une fois « Je remet juste en cause l’étude qui a été bâclée et ne prouve qu’une seule chose, c’est qu’il est facile de faire croire quelque chose au lecteur si cela paraît crédible pour une partie… » c’est faux les publications scientifiques n’ont rien a voir avec un lectorat … la méthode et les résultats sont évalués, critiqués, ajustés et vérifiés avant d’être publiés selon la méthode du peer-reviewing http://fr.wikipedia.org/wiki/%....._les_pairs . Après des critiques et des erreurs sont possibles bien sur mais c’est ça aussi la recherche et la science mais balancer « l’étude est bâclée » avec comme simple argument que 24 personnes tu ne trouves pas ça représentatif… excuse moi mais c’est du n’importe quoi !

  17. pour avoir une TV 3D passive de 55″ , en effet il faut régler la profondeur 3D par rapport a son salon et ce qu’on est capable de supporter.

    une fois les réglage effectué c’est ok

  18. Comme le dit l’article, il est prouvé que le 3D est potentiellement nocive pour la santé! Et une question me vient? Pourquoi les tests de dangerosité n’ont t ils pas été fait avant la commercialisation de cette technologie! Et si cette technologie est si nocive que ça en terme de migraine et autres gènes, n’y a t il pas d’autres technologies permettant une visualisation en 3D? Je pense plus particulièrement à la technologie holographique! Celle-ci a un coût terriblement élevé pour le moment! Mais à l’avenir, ne serait ce pas celle qui remplacera la technologie 3D? 😉

  19. On va bientôt avoir du lobbying pour remédier à ça…
    Les ondes c’est sans danger, l’aspartame c’est sans danger, le médiator c’était sans danger…
    Mourir tue…

  20. Cela ne m’étonne pas. Après avoir vu Pirate des Caraïbes au 1er rang j’ai cru que ma tête allait exploser!!! Je dois signaler que j’ai une forte correction oculaire ce qui n’arrange pas les choses. Sans parler de l’inconfort des 2 paires de lunette sur le nez.
    Vive la 2D.

  21. Je suis un professionnel de la vidéo, et je travaille souvent sur des images tournées en 3D. Un des problèmes dont ne parle pas cet article est la fréquence d’images, car plus la fréquence d’images est élevée, moins les phénomènes listés ici ont de conséquences.
    En clair, si on projette la même image à 24 images par secondes (le standard en cinéma) certains effets sont gênants, mais ils disparaissent totalement à 50 ou 60 i/s. Les prochains standards de diffusion en 3D seront très certainement en 60i/s (pour 2013 et après) et plus personne ne ressentira ces effets désagréables.
    Bien cordialement,

  22. Le seul film 3D que je suis allé voir, c’était Avatar, j’ai cru en ressortant que j’allais mourir.
    J’ai essayé la 3DS, après deux minutes j’étais dans les vaps.
    Le problème du ciné maintenant c’est que c’est genre deux salles en 3D une salle en 2D, parfois il n’y en a aucune en 2D…

  23. Perso je peux pas regarder un film en 3D sans que je ressente de la fatigue, je lutte pour regarder le film et du coup j’apprécie pas, je loupe la moitié du film pourtant je ne porte pas de lunettes et j’ai 23 ans, donc pour moi j’irai plus voir de film en 3D, il perde un gros client dommage pour eux ^^

  24. Pingback: 3D passive ou active : même combat ! | Chez Dehel ...

  25. Ça ne m’étonne pas. Je n’ai pas pu garder ma 3DS à cause ça. A peine pu jouer plus de 10 minutes que j’avais des migraines horribles. C’est dommage parce que le concept est excellent…

  26. La 3D existe depuis longtemps ( utilisation en simulation par ex ), maintenant que ca devient grand public on va voir fleurir ce genre « d’étude » ( notez les  » )… Ca va faire comme avec les téléphones portables…

  27. Difficile à croire que ce gadget jouerait contre nous.
    Avec cette avancée technologique, on pourrait croire qu’on arriverait à apercevoir les personnages comme si c’était vrai !
    Finalement, on va retourner à la 2D qui n’est pas si mal 😉
    Céline

    http://www.cmf.fr/fr/

  28. « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende pas ! » – Coluche

  29. Moi je n’ai jamais aimé le 3D, cela fait travailler en plus les yeux, c’est vrai que c’est mieux de voir les objets en reliefs mais cela a un coût, surtout quand il s’agit des yeux … je préféré mon vieux télé,

  30. bonjour, je suis membre de l’association up3d
    (up-3d.org) qui représente les professionnels de relief en France, je fais du relief depuis 1999 pour moi il y a un probleme effectivement avec la Nintendo 3DS qui vient d’une part de l’écran et d’autre part des jeux (la réglage des 2 points de vues)
    pour le cinéma, le problème vient essentielllement des films et un petit peu du monde de projection (lunettes + Ecran + projecteur) il y a aussi la place dans la salle à prendre en compte… nous avons fait il y a 1 an un sondage avec allociné, qui a comfirmé via ces chiffres beaucoup de chose que nous stereographes savont déjà… nous venons d’ailleurs de refaire un nouveau sondage…
    le relief est un peu comme de la magie ! ce n’est pas de la vision stereosopique ! les images sont analysé par le cerveau (nous n’avons pas les mêmes cerveau) + ceux qui ont des problèmes de vues (corrigés certe depuis leur enfance mais en plus de lunette leur cerveau c’est adapté a cette vision) le relief agit aussi sur la partie mémoire visuel du cerveau tout comme la vision
    c’est par rapport a cela que le relief n’est pas visible par tout les individus
    10 % ne supporte ou ne voit pas le relief
    10 % on la capacité de tout regarder mais des choses très mauvaise
    il reste 80 % mais personne ne sait quelle forme a cette courbe

  31. Heu… bizarre.
    Pourtant au cinéma on a l’effet de quelque chose qui sort de l’écran, et sur la 3ds justement, quelque chose qui est dans l’écran….

    Donc si on lit bien l’article, aucun des deux ne serait néfaste. (ou alors l’article est mal tourné).

    • Jean-Baptiste

      @Laurent : Non l’article dis que c’est « encore pire » … ce qui veut dire que même dans l’autre sens tu peux avoir des effets néfastes mais moi vite. Soit dit en passant au cinéma tu a les deux effets en rpofondeur et qui viennent vers toi. pour la 3DS je sais pas, j’ai pas eu l’occasion d’essayer

  32. Pingback: C’est prouvé, la 3D entraîne de la fatigue et des migraines | Ciné Chiffres / CineZap : le blog

  33. l’image d’epinal du relief est des jaissements entre l’écran de le spectateur ! technique employée depuis 1 siècle dans les parcs d’attractions mais le relief ce n’est pas ça !
    on sait (les stereographes) que le cerveau ne peut pas regarder ce type d’image trop longtemps !
    l’art du relief c’est de remplir la boite qui se trouve derrière l’écran et d’en faire sortir de temps en temps quelques éléments…
    pour le cas de la Nintendo 3ds :
    pour avoir vu les prototypes au mois de février lors du tournage des pubs pour la marché français, les images de sortent pas de l’écran
    tout est dans la profondeur
    comme cette profondeur est proportionnel à la taille de l’écran, l’effet est très faible, mais la console permet d’amplifier l’effet mais le cerveau doit compenser comme un fou
    moi j’avais réglé le curseur à 15% ce qui devrait être la norme
    dans le cas d’image bien faite le cerveau travaille 6x plus donc quand c’est mal fait bonjour le mal de tête

  34. Sofiene Rabhi on

    @Castor.
    Effectivement, la technologie de la 3D stéréoscopique, peut entrainer des maux de tête et cela peu importe la technologie utilisé (sans ou avec lunettes actives ou passives), or en générale, pour pouvoir remédier à un problème, il faut, tout d’abord, comprendre le fonctionnement du phénomène. Dans notre cas, la technologie de la stéréoscopie. Le principe est le suivant: Pour estimer une distance qui nous sépare d’un objet (la profondeur) nous avons besoin de regarder avec nos deux yeux l’objet en question, autrement dis nous constituons deux images, la première est prise avec l’œil droit et la deuxième avec l’œil gauche et le reste du travail sera fait grâce à notre cerveau, le même principe est utilisé pour regarder en relief un film 3D ou les consoles 3D. Dans la formule mathématique de ce principe nous avons le paramètre qui représente la distance entre nos deux yeux qui diffère d’un individu à un autre (Nous avons pas le même entre-axe) or les films 3D sont filmés grâce à deux objectifs séparés par une distance qui représente une moyenne arithmétique de l’entre-axe des yeux humain. Conclusion si l’entre-axe d’une personne s’approche de celle utilisée pour filmer le film 3D, cette ne sentira pas ce mal de tête . Dans le cas contraire la personne sentira le mal de tête .
    Nous avons déposé un brevet d’invention PCT pour la résolution de ce problème et la première utilisation de cette solution est présente de nos écrans géants 3D BinaryScreen 3D By MIRTECHNOLOGIES, voici un lien url pour ceux qui s’intéressent à savoir plus sur cette technologie:http://www.20min.ch/ro/multime.....y/10052340
    merci.

  35. Pingback: Twitted by jostretto

  36. Pingback: C'est prouvé, la 3D entraîne de la fatigue et des migraines | ergonomie | Scoop.it

  37. Pingback: C'est prouvé, la 3D entraîne de la fatigue et des migraines | Veille techno et usages digitaux | Scoop.it

  38. Bon, mon expérience reste limitée… mais à chaque fois que j’ai vu un film 3D (avatar, la grotte des reves perdus,…), pendant la nuit et le lendemain, migraine ophtalmique garantie… pour une bonne journée. et rien à faire, aspirine ou paracétamol n’y font rien. Je viens de faire le rapprochement…après 20 minutes de 3D sur un TV HdG. Back to the 2D… too bad, parce que la grotte des rêves perdus en 3D c’est top

  39. n’importe quoi cette echantillon apres on lit des betises comme quoi c’est possible avec des situations différentes mais franchement arretez de dire n importe quoi svp cela devient usant 144 experience ne font pas du tout un echantillon minimum de 100 personnes differentes et ca sert a rien de vouloir m expliquer votre maniere de faire car vous l avez expliquez plus haut et franchement c est de la bullshit dsl

Send this to a friend