Suivez-nous

Médias & Pub

Cet abonnement à 5$ permet de visiter des centaines de sites sans publicités

Est-ce le futur Spotify de la presse en ligne ?

Il y a

  

le

 

Par

Argent, dollars, revenus, économie, banque, croissance, etats-unis, usa, business
© pasja1000 (via Pixabay)

Si les bloqueurs de publicités permettent de retirer les bannières ainsi que les traqueurs sur les sites que l’on visite, l’utilisation de ces logiciels peut aussi menacer la possibilité pour les éditeurs de monétiser leurs contenus.

Et afin de donner une alternative, qui permet de ne plus voir de publicités, tout en payant les éditeurs de sites web, la société Scroll a développé un abonnement qui permet de visiter les pages de ses partenaires sans voir de publicités.

Actuellement, d’après The Verge, Scroll aurait déjà signé avec plusieurs centaines de sites, dont des noms connus anglophones comme BuzzFeed, Lifehacker, Android Police, Business Insider ou encore Gizmodo. Et l’objectif est que la liste s’allonge au fur et à mesure.

3,5 dollars seront distribués aux sites visités par l’utilisateur

En substance, Scroll prélève un abonnement de 5 dollars mensuel, garde 1,5 dollar, et verse les 3,5 dollars restants aux sites partenaires qui ont été visités par l’utilisateur. La façon dont les revenus sont répartis dépend de l’historique. Et tous les mois, le service met à disposition de l’utilisateur un rapport sur la façon dont son abonnement a été distribué.

Scroll n’a pas besoin d’une extension. D’après The Verge, une fois qu’un utilisateur s’est connecté à son compte, le service place un cookie qui signale aux sites partenaires qu’il s’agit de l’un de ses clients et qu’il faut donc retirer les publicités (des étapes supplémentaires peuvent cependant être nécessaires sur certains navigateurs ou applications, comme Facebook).

En tout cas, l’idée est que l’internaute puisse visiter ses sites favoris comme il le faisait auparavant, sans voir les publicités. Sur son site, Scroll argumente que grâce à ce système, vous aurez des pages plus légères (sans les publicités) et moins de traceurs, sans pour autant mettre en danger le modèle économique de vos sites préférés.

D’ailleurs, Scroll assure que la visite de l’un de ses abonnés sur le site d’un partenaire génèrerait plus d’argent qu’un visiteur non abonné qui voit des publicités.

Bien entendu, ce n’est pas la première fois que des services proposent des alternatives aux publicités et aux bloqueurs de pubs. Mais l’avantage de Scroll semble être l’adhésion d’un nombre important de médias en ligne, dont des sites très populaires, à son programme.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    29 janvier 2020 at 19 h 41 min

    Bof, moi sans payer, je n’en ai pas, et si, extrêmement rarement, par hasard, il y a quelque chose que je veux pas voir, je crée une règle pour ne plus la voir.

  2. max

    29 janvier 2020 at 20 h 13 min

    Même si avec les adblocks les sites ne gagnent rien, cette extension ne résoudra pas grand chose sur 3,5$ à se partager entre tous les sites sur 1 mois autant dire qu’ils ne gagneront que les miettes des centimes.
    Autant trop de pub c’est de l’abus, autant la pub permet de bénéficier d’un certain service qui n’est pas toujours gratuit (un site a besoin de serveurs d’hébergement…).

    • Phil

      30 janvier 2020 at 9 h 17 min

      Presse Citron, tout comme la plupart des sites, sans Adblock c’est un enfer… Désolé mais c’est insupportable. Ça gâche la lecture.

      Scroll permet de soutenir les éditeurs a pas cher. Mais je pense que ça va être compliqué vu que c’est gratuit avec Adblock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests