Suivez-nous

Internet

Cette startup parie sur un algorithme pour trouver la prochaine star de la musique

Cette nouvelle approche permettra de repérer des chanteurs exerçant dans des zones géographiques très peu scrutées par les grands studios.

Il y a

  

le

 
musique
© Unsplash / zachrie friesen

Comment ne pas passer à côté d’un grand talent ? Cette question hante les maisons de disques depuis toujours. Traditionnellement, la détection des artistes s’opère par le bouche à oreille. Cela passe donc déjà par Internet mais il faut que le chanteur se soit lui même fait un nom et construit une communauté pour attirer l’œil des labels de musique.

Snafu Records, une startup qui vient de se lancer à Los Angeles, veut totalement changer ce mode de recrutement. Son directeur, Ankit Desai décrit son entreprise comme « la première maison de disques compatible avec l’IA ». Il a décrit à Techcrunch la philosophie de sa nouvelle compagnie : « S’il y a une chanteuse en Indonésie, dont la musique pourrait plaire à un large public partout dans le monde, elle n’aura probablement jamais l’occasion de percer. Ce lien avant les labels n’existe pas encore à l’heure actuelle, l’industrie musicale est ancrée dans une très vieillle façon de sélectionner les artistes. »

Déjà 16 artistes recrutés

Concrètement, Snafu Records va utiliser ses algorithmes pour éplucher environ 150 000 chansons d’artistes chaque semaine sur des plateformes telles que YouTube, Instagram et SoundCloud. L’idée est de sélectionner des morceaux selon l’engagement des utilisateurs et leurs sentiments. L’IA va aussi trier en prenant des tubes dont les rythmes correspondent globalement aux 200 meilleurs hits de Spotify, mais avec de subtiles variations. Le système aura donc choisi entre 15 et 20 chansons par semaine et c’est ici que les salariés interviendront pour effectuer les décisions finales.

Une fois dans le giron de Snafu Records, les artistes auront accès à l’expertise classique d’une maison de disques. Une équipe de production rompue à l’exercice et un service marketing pourront intervenir en échange d’une part des revenus générés par le streaming.

Dès son lancement, la startup a déjà signé 16 musiciens. Il sera intéressant de voir si le recours à l’IA permet de mieux sélectionner les artistes que ce qui se pratique actuellement.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests