ChambreAPart.fr: Des chambres pour voyager autrement

Il n’y a pas 10 000 solutions quand on cherche un hébergement, hôtel ou chambre d’hôte pour passer une nuit ou quelques jours. « Googler » le type d’hébergement que l’on souhaite accompagné de la ville ou du département de prédilection. Seulement voila, on nous propose une liste d’annuaires ou de comparateurs qui répertorient des hébergements par

Il n’y a pas 10 000 solutions quand on cherche un hébergement, hôtel ou chambre d’hôte pour passer une nuit ou quelques jours. « Googler » le type d’hébergement que l’on souhaite accompagné de la ville ou du département de prédilection. Seulement voila, on nous propose une liste d’annuaires ou de comparateurs qui répertorient des hébergements par milliers. Ces annuaires font généralement payer les propriétaires des établissements pour apparaitre dans les premiers résultats d’une recherche, pour être mis en avant sur le site ou pour toute autre prestation. Résultat: le choix du consommateur est souvent biaisé…

Chambrea à Part

Un nouveau service vient faire sa place sur ce marché, dans le but de nous aider un peu plus à dénicher la meilleure chambre. Chambresapart.fr se présente comme un éditeur indépendant, un guide des hôtels et chambres d’hôtes pour voyager autrement. D’ailleurs, la société marseillaise derrière le site s’appelle Autrement. Créée en décembre 2008 par Michel Athénour, ancien directeur de Cityvox, l’équipe Autrement engage son savoir faire dans une nouvelle aventure sur le marché florissant du e-tourisme.

Chambre à Part a choisi de ne rien faire payer aux propriétaires pour fournir une indépendance éditoriale entière. Une sorte du guide du routard focalisé sur l’hébergement: hotêls et chambres d’hôtes. Ainsi la ligne éditoriale qui prend une place très importante dans le projet offre les garanties suivantes:
– L’équipe éditoriale sélectionne elle même les établissements à intégrer (ou pas) sur le site.
– La mise en avant de certains établissements dans le blog ou la rubrique actualités est faite selon un critère purement éditorial.

La v1 du site a été inaugurée hier soir à la Bo[a]te à Marseille, lieu qui par ailleurs rassemble régulièrement des rencontres entre les entrepreneurs du web et les blogueurs (notamment l’OpenCoffee marseille, Blogueur du Sud…). Cette soirée était bien sûr l’occasion de tester le site tout fraîchement lancé, mais il y avait également des stands Twitter et Facebook pour ceux qui souhaitaient en apprendre un peu plus sur ces deux outils (oui, le monde du Tourisme n’est pas fait que de Geeks et de web addict) .

Le site propose déjà plus de 1058 bonnes adresses en France, la sélection a démarré par la région PACA, Languedoc Roussillon et l’île de France mais la base de données devrait rapidement s’enrichir. Chambre à Part fonctionne avec des correspondants dans la France entière qui visitent et testent les lieux préalablement sélectionnés pour les internautes (un guide du routard je vous disais). Ils apposent ensuite leur avis et des photos sur la fiche de l’établissement.

Seul point d’ombre pour ma part, le design et la page d’accueil un peu brouillons. Les fonctions et la présentation des résultats restent néanmoins très clairs. Notamment la fonction de recherche par cartographie qui est bien pensée, les filtres adaptés pour tous les besoins, et un générateur d’idées pour les curieux.

Avec tout ça, il ne me reste plus qu’a charger le sac à dos et remplir le CamelBak 🙂


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Très sympa ce site!!!! J’ai parcouru rapidos les différentes manières de chercher un lieu, c’est vraiment pas mal, bien aimé le « générateur d’idées » même si dommage qu’avec plusieurs critères ya pas de résultats.. j’ai déjà trouvé qqles lieux qui me font envie lol

    c’est vrai que niveau chambre d’hôtes ya pas grand chose de bien qui existe, je préfère aux hotels perso (moins cher) mais c’est carrément moins bien organisé (pour les trouver et aussi pour réserver)

  2. « Seulement voila, on nous propose une liste d’annuaires ou de comparateursSeulement voila, on nous propose une liste d’annuaires ou de comparateurs » c’est aussi vrai pour n’importe quel produit. Je me demande quand google va réagir sur cela, je pense clairement que les moteurs concurrents devraient s’engouffrer dans cette niche.

  3. Je vois bien Segalat dire « si as 25 ans, t’as pas ta page Facebook avec 3000 amis… c’est que tu as raté ta vie! » :S

    Bon we à tous

  4. Mickael

    @James ChambreAPart.fr est monétisé par la publicité (adsense et regie Orange) mais d’après ce que j’ai compris la société Autrement mettra en place prochainement d’autres services avec un business model complémentaire…

  5. @james : bonne question que celle du modèle économique.

    A court terme, c’est bien la publicité qui nous finance et je suis bien placé (cf ma précédente vie chez Cityvox) pour savoir que c’est illusoire d’attendre beaucoup de la pub, tant que l’audience ne franchit pas certains seuils, assez élevés (500 000 à 1 million de VU par ex.)

    A moyen terme, on est convaincus que les chambres d’hôtes vont progressivement passer à la résa en ligne, et on agira comme prescripteurs / apporteurs d’affaire, rémunérés comme tel. le défi sera de continuer à convaincre nos lecteurs que nous privilégions toujours l’approche éditoriale plutôt que commerciale. En Italie et UK, des milliers de Chambres d’hôtes (appelés B&B ou Agriturismo) sont réservables en ligne, et ça finira bien par arriver chez nous !

    En tout cas merci pour vos remarques : on est très demandeurs. On va d’ailleurs changer 2-3 trucs très vite, suite aux premiers retours post lancement

    Michel

  6. Bigre seulement une offre à moins de 50 Euros en région parisienne ? Personnellement je trouve que c’est un peu la foire dans ce domaine entre les différents sites, les labels (gites de France, fleur de soleil, clévacances, Haute Qualité Paris, etc), les centrales de résa hotelières qui ne vont pas manquer de pointer le bout de leur nez. On ne s’y retrouve plus. Aujourd’hui, lorsque je cherche un appart pour mes vacances, je passe par Craiglist et je tâte le terrain sur des forums spécialisés type lonelyplanet. Pas super rassurant mais jusqu’ici tout va bien.

  7. pas évident de trouver un équilibre entre indépendance éditorial et être apporteur d’affaire. Comment comptez vous garantir la transparence de vos informations ? On a vu avec les comparateurs de prix, que ce n’était pas toujours facile !

  8. @Francis

    c’est un vrai sujet, sur lequel on écrira des thèses plus tard, j’en suis sûr. de notre côté, on a choisi la transparence (voir mon billet sur le blog : http://www.autrementleblog.fr/.....nsparence/).

    le web présente cette caractéristique formidable : si vous trompez vos lecteurs / utilisateurs, cela vous retombe dessus, un jour ou l’autre.

    on a choisi de « faire ce qu’on dit, dire ce qu’on fait ».

    on sera donc d’autant plus observé que l’on a écrit et diffusé ces engagements.

    @Jean-Ba : c’est clair, on est pas bons sur les offres à moins de 50 euros en région parisienne … on réfléchit à monter un peu la borne d’une part (60 euros, probablement), et on continue de chercher de bonnes adresses, car on a commencé l’Ile de France il y a peu.

    Michel (d’Autrement, éditeur de http://www.chambresapart.fr)

  9. Bonjour,
    Je lis que vous avez créé votre site pour offrir une réponse rapide aux internautes qui recherchent un hébergement pour leur vacances et qui sont perdus dans la multitude de portails de toutes sortes.
    excellente initiative…sauf qu’il m’a fallu 5/6 minutes et une bonne dizaine de clics pour vous trouver au milieu de nombreux sites dénommés « chambreapart.com » ou « chambreapart.org »ou encore « chambre-a-part »
    Vous avez un gros problème de visibilité et je ne vois d’autre solution pour vous que de racheter ces sites..
    Bonne chance

  10. @ filipetxe

    Oui, c’est vrai qu’il existe beaucoup de sites aux noms très proches, et ça ne nous facilite pas la vie. mais on n’a pas les moyens de racheter tous ces sites, qui ne sont d’ailleurs peut-être pas à vendre.

    Il nous reste à travailler le référencement naturel … et la notoriété !

    Michel

Répondre