Suivez-nous

Navigateurs

Chrome et Firefox : bientôt des fonctionnalités contre les demandes de notifications ?

Tous les sites que vous visitez veulent vous envoyer des notifications sur votre navigateur ? Et cela commence à vos agacer ? La bonne nouvelle, c’est que Mozilla et Google travaillent sur des solutions.

Il y a

le

Permission sur Mozilla Firefox

Aujourd’hui, les sites web ressemblent de plus en plus à des applications. Et depuis un moment, ceux-ci ont la possibilité de vous envoyer des notifications, à condition que vous acceptiez leurs demandes, bien évidement.

Si ces notifications de site web peuvent être pratiques (par exemple pour recevoir des alertes de Google Calendar), les demandes que les sites envoient à leurs visiteurs pour pouvoir envoyer ces notifications peuvent aussi finir par agacer.

La bonne nouvelle, c’est que les développeurs de Firefox et de Chrome en sont conscients et réfléchissent à des solutions à ce problème.

D’après une étude réalisée par Mozilla, moins de 3 % des demandes de permission pour envoyer des notifications sont acceptées. De plus, près de 19 % de ces demandes auraient amené l’internaute à quitter le site immédiatement. A titre de comparaison, les données de Mozilla indiquent que 85 % des demandes pour utiliser le micro et la caméra de l’internaute sont acceptées.

D’après les conclusions de Mozilla, sur certains sites, ces demandes pour envoyer des notifications n’améliorent pas l’expérience utilisateur, ou sont mal intégrées à l’interface. D’autres sites enverraient ces demandes trop tôt “sans donner aux utilisateurs suffisamment de contexte ou de temps pour décider s’ils le souhaitent, même si les notifications push amélioreraient considérablement l’expérience de l’utilisateur sur ce site.”

Limiter la possibilité d’envoyer ces demandes

Face à tout cela, la fondation veut agir et mène actuellement deux expériences. Sur Firefox Nightly, Mozilla bloquera les demandes d’envoi de notifications, et ne permettra celles-ci que si l’utilisateur interagit avec le site.

Sur une autre expérience, Mozilla entend se baser sur l’historique des interactions d’un internaute avec un site pour déterminer si celui-ci peut envoyer des demandes d’envoi de notification. “Est-ce qu’ils sont sur le site depuis longtemps ? Ont-ils déjà refusé de nombreuses demandes d’autorisation ? L’objectif est de collecter un ensemble d’heuristiques possibles pour les futures restrictions d’invites d’autorisation”, écrit la fondation.

De son côté, Google ne donne pas encore de détails. Mais d’après cnet.com, Google étudierait également différentes stratégies pour limiter la possibilité d’envoyer ces demandes d’envoi de notifications. La firme pourrait se baser sur l’engagement de l’utilisateur avec un site.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests