Citizen Bay réinvente le web local

Je suis en train de tester Citizen Bay, dont la version beta ouvre aujourd’hui ses portes au grand public.
Je vous dis tout de suite : j’adore.
Parmi la pléthore de nouveaux sites fondés sur le réseautage social, Citizen Bay, fondé par Oleg tscheltzoff, déjà à l’origine de l’excellent Fotolia, fait partie de ces rares sites dans lesquels on se sent immédiatement chez soi.

Je suis en train de tester Citizen Bay, dont la version beta ouvre aujourd’hui ses portes au grand public.
Je vous dis tout de suite : j’adore.
Parmi la pléthore de nouveaux sites fondés sur le réseautage social, Citizen Bay, fondé par Oleg tscheltzoff, déjà à l’origine de l’excellent Fotolia, fait partie de ces rares sites dans lesquels on se sent immédiatement chez soi.

Tout d’abord l’interface, claire, reposante et à l’ergonomie très intuitive, toute en teintes de bleus clairs et en arrondis rassurants.
Ensuite la thématique, qui me parle : un réseau social, oui, mais surtout local. Ce qui n’exclut d’ailleurs pas que vous puissiez participer activement à d’autres communautés situées à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres de votre boulanger.

Citizen Bay

Alors bon, dis-voir, c’est quoi Citizen Bay exactement ?
Citizen Bay est un site communautaire qui vous offre la possibilité de proposer des informations sur votre ville, dans trois catégories principales : Actualités, Annonces et Evènements. Il suffit pour cela de s’inscrire (c’est gratuit et même mieux que ça, vous verrez plus loin), et vous pouvez dès lors participer à la construction d’une communauté d’intérêts et de contenu informatif sur la vie de votre cité ou de votre région, en :

  • publiant des infos sous la forme familière de billets de type blog
  • insérant images, vidéos (formats .avi, .wmv, .mpeg, .mpg, .mov) ou podcasts (mp3)
  • réagissant aux infos postées par les autres (commentaires)
  • vous abonnant aux fils RSS correspondant à vos recherches
  • recherchant des évènements, annonces, actus à l’aide du moteur de recherche particulièrement riche en critères
  • archivant des infos dans votre profil
  • notant les articles (comme dans Fuzz)

L’autre particularité de Citizen Bay se trouve surtout dans la rémunération de ses membres : Tous les jours, les 10 actualités les plus populaires de chaque ville primaire sont récompensées par de l’argent. La plus populaire est celle qui remporte le plus de votes des utilisateurs de Citizenbay. Pour être récompensée, une actualité doit avoir été lue par au moins 25 utilisateurs différents.
Un auteur/éditeur peut gagner jusqu’à 10$ (USD) par jour et par article rédigé/publié ou 1$ par actualité rapportée. Le montant maximum payé à un auteur/rapporteur par jour est de 100$ (voir les détails de la rémunération ici).

Ce nouveau service m’inspire plusieurs réflexions :

  • malgré de nombreuses tentatives prometteuses (je me rappelle de l’effervescence qui régnait autour du projet Lyon Web City dans les années 1998/2000), la plupart des initiatives de web local n’ont jamais véritablement décollé, comme si tout ce qui montait sur internet était invariablement condamné à devenir mondial (tu parles…)
  • d’un autre côté la réussite époustouflante de Craigslist, proportionnelle à son interface pour le moins vieillotte (comme quoi…) laisse supposer que le web local a probablement un avenir
  • et si le meilleur réseau social démarrait justement par un réseau local ? (je ne parle pas de wifi, là 😉 ) On peut en effet imaginer une infinité d’applications concrètes dérivées de simples affinités qui se créent sur Citizen Bay. Par exemple, je poste deux articles sur un parcours de footing intéressant dans ma ville, ces articles sont repérés par d’autres joggers : on finit par se retrouver pour courir ensemble, et plus si affinités. Il est quand même plus facile de courir avec quelqu’un qui habite près de chez vous qu’avec une relation rencontrée sur Linkedin et qui crèche à Moscou, non ?
  • Oleg tscheltzoff semble avoir un crédo si l’on se fie à sa première expérience (plutôt réussie je crois) avec Fotolia : celui d’un modèle économique dans lequel les contributeurs sont rémunérés

Maintenant, reste à connaître la viabilité du modèle économique : payer les meilleurs rédacteurs, ok, c’est génial, tout le monde en rêve (moi le premier avec Fuzz si j’en avais la possibilité), mais avec quels revenus ?

Hormis cette interrogation, sur laquelle nous aurons probablement des élements de réponse prochainement, si vous vous sentez concernés par la vie de votre ville, je vous conseille vivement de jeter un oeil sur Citizen Bay.


35 commentaires

  1. Hélas, pour les belges francophones dont je fais partie… rien :'( Pourtant, le concept est très attirant et vraiment prometteur ! J’ai quand même envoyé un email aux responsables du site pour savoir si la Belgique fera partie, un jour, de leurs réseaux locaux…

  2. C’est une bonne initiative.
    J’attends de voir leur business model.(On parle de plus en plus de la manipulation de digg.com et

    User/Submitter™
    Where Digg Submitters Pay for Digg Users to Promote their Stories.
    And, Where Digg Users Make Easy Money.)

  3. Faut juste améliorer un peu la langue française…

    Dès que votre inscription sera terminée vous serez capable de :

    * Ecrivez des actus sur les villes couvertes par Citizenbay, et gagnez de l’argent !
    * Passez des annonces gratuitement
    * Promouvez tous les évênements locaux
    * Démarrez votre réseau local … et plus encore …

    En attendant de recevoir email (cela peut prendre un certain temps) apprenez-en plus à propose de Citizenbay en lisant À propos de et la FAQ.

  4. Merci Eric pour l’info, je ne savais pas que ça ouvrait aujourd’hui.

    Effectivement ce site est très intéressant et je suis d’accord avec toi sur l’histoire du réseau social local.
    Je pense que cela fonctionne pour des activités ou domaines "simples" (le footing) alors que dans le cas de passions ou occupations plus poussées, il est plus difficile de trouver un partenaire.

    Marrant pour l’instant, il y a plus d’actus en français qu’en anglais ! (normal, ils se réveillent tout juste nos amis d’outre-atlantique et surtout ils ont d’autres sites comme celui-là).

  5. Merci Eric pour cet article.

    Moi qui suis plus que critique sur tout ce qui sort avec le tampon 2.0 en ce moment, je dois dire que cette application m’intéresse particulièrement.

    +1 pour le local, l’avenir à mon avis des annuaires papier et Web ainsi que d’une partie de la presse écrite.

    La sélection par un petit aspect commercial et toute motivation obligeant un participant à s’investir me semblent de bonnes choses pour obtenir un minimum de qualité.

    Wait & see.

  6. TechCrunch en français le

    Citizenbay vient d’ouvrir

    Oleg Tscheltzoff le fondateur de CitizenBay vient de m’informer de l’ouverture du service et les emails d’alertes aux premiers inscrits devraient partir dans les prochaines heures. Nous avions couvert en avant-première ce service il…

  7. Les réseaux sociaux à dimension locale sont une aventure humaine formidable qui débute à papoter sur un bout de forum pour finir à trinquer dans le bar du coin.

    Par exemple sur Nantes, avec leboost.com on partage cette formule de passage du virtuel au réel de manière quotidienne depuis deux ans et c’est un pur régal à chaque fois.

    Toutes les semaines les membres se réunissent à 50 ou 100 personnes dans les bars et c’est la fiesta assurée.

    De réelles amitiés naissent, l’amour aussi parfois, loin des sites de rencontres traditionnels et trop souvent sans chaleur.

    Pas vraiment de business model derrière ça, si ce n’est la promotion d’événements locaux (concerts, spectacles etc…), mais le plaisir de voir les jeunes d’une même ville se rencontrer et de tisser des affinités fortes suivant leurs centres d’interet vaut toutes les richesses du monde.

  8. Vous dites en gros que les initiatives locales, à part Craiglist, n’avaient pas rencontré de réussite. Mais des portails comme Montrealplus.ca par exemple, à l’échelle du Canada dans toutes les grandes villes, est un gros site. J’ai également lancé MontréalCafé.com et QuébecCafé.com, il y a quelques semaines, et je vais aussi aller sur toutes les grandes villes. Et même en France bientôt ! Je crois donc que l’avenir, avec un tel niveau de pénétration d’internet dans les foyers, est au local. 🙂

  9. Bonsoir, vu récemment fleurir sur certains 4×3 parisiens une annonce pour un site de quartier (avec localisation des participants via GoogleMaps) : http://www.peuplade.fr
    Le principe consiste à apporter des petits services, des bons plans… Je cherche ça et moi je peux offrir ceci. Apparemment la mairie de Paris serait derrière. Bref, le web de quartier, c’est dans l’air du temps. Merci Eric pour ton post.

  10. hubert Guillaud le

    Le succès de CraigList est toujours un exemple, mais CraigList est resté centré sur son objet premier : un site de petites annonces relatif à la baie de San Francisco…

    CraigList n’a pas augmenté sa couverture géographique, mais à fait naître d’autres CraigList dédiés à de nouveaux secteurs géographiques. Bref, faire du local avec plusieurs zones géographiques non différenciées, me semble à ce stade difficle.

  11. CitizenBay

    CitizenBay – un hommage à la défunte Bayosphère de Dan Gillmor ? – est une nouvelle plateforme en ligne dédiée au journalisme citoyen “local”. L’originalité de cette jeune pousse réside dans son ambition à vouloir rémunérer …

  12. Blogging The News le

    Citizenbay: journalisme citoyen à 2 balles.0

    Je suis généralement parmi les premiers à m’emballer et à soutenir les initiatives qui associent les mots citoyen et journaliste dans la même phrase. Quand en plus il est question de créer du lien social au niveau local, je suis à chaque fois à…

  13. Citizen Bay est ouvert

    J’en parlais ici même il y a quelques temps et le site vient d’ouvrir. Citizen Bay est un nouvel acteur dans le domaine du web local qui permet à l’internaute de relayer ou d’écrire des articles sur une ou sa ville. Citizenba…

  14. je ne suis pas convaincu que ce modèle permette l’émergence de contenus de qualité, ni qu’il sera un "plus" pour les bloggueurs, que du contraire. Au mieux, certains pourront peut être se faire "repérer" par un titre de presse qui pourrait éventuellement demander à Citizenbay pour reprendre l’un ou l’autre papier. A quel prix ? pourquoi interdire le contact direct entre le blogueur et le titre de presse (sous peine d’exclusion !) Produire du contenu local "pertinent" (crf code de deontologie) pour des villes à des milliers de km de chez moi, même en fouillant le net à longueur de journée, je n’y crois pas non plus. Les 100 $ par jour sont de l’ordre de l’accroche publicitaire, pas d’une possibilité concrète. But, let’s see what happend …

  15. > damien, ok. Mais je peux aussi écrire un article de qualité sur une ville sans y habiter. J’adore SanFrancisco, j’y séjourne une semaine, je rédige des notes de voyage que je mets en forme et publie dans Citizenbay dans la rubrique SF : j’apporte un point de vue, un angle différent sur la ville. Non ?
    Quant au modèle économique et de rétribution, c’est pour moi un aspect marginal. Je suis lyonnais, si j’écris sur Lyon Dans CB c’est d’abord pour le plaisir et pas pour gagner quelques euros.
    D’ailleurs c’est drôle mais si Citizenbay ne proposait pas de rémunération, personne n’aurait rien trouvé à redire et il n’y aurait pas débat. A croire que les gens n’aiment vraiment pas l’argent dans ce pays (tout en l’aimant trop…). Comme quoi le mieux est encore une fois l’ennemi du bien.

  16. @Eric: tout-à-fait. Dans l’exemple que tu prens sur SF, effectivement,ça apporte un plus, mais peut-on appeller ça du journalisme citoyen ? C’est du one shot plus qu’autre chose, le lien social est très limité, non ?
    Ok aussi pour dire que la rémunérationn’est pas le moteur principal qui pousse à publier sur le web, la recconnaissance par la communauté est bien plus importante. Mais si on rentre dans une démarche qui vise à attirer des titres de presse, on dépasse le cadre du "pour le fun". Comme tu dis, si CB n’avait rien prévu en terme de rémunération, je n’aurais sans doute pas réagi comme ça. Je me serais sans doute dit "un bidule 2.0 de plus, avec toutes ses qualités et tous ses défauts". En introduisant la notion de rémunération sonnante et trébuchante, CB lance une compétition entre blogueurs qui jusqu’ici faisaient ça pour le fun tout en bradant à vil prix le travail de rédacteurs qui espère un jour vivre de leur production sur le web (ce que secrètement chaque bloggueur pour le fun espère quand même :))
    C’est presque philosophique comme débat 😉

  17. Mouais, je ne suis pas convaincu par cette notion de compétition, mais encore une fois je suis sûrement un grand naïf. Et puis jusqu’à présent le débat de porte que sur un seul aspect : celui du rédacteur (ou blogueur) qui va produire du contenu. Et le lecteur alors ? Une fois que CB aura atteint un volume et une densité éditoriale importante, je serai très heureux d’y être abonné en temps que lecteur, tout simplement, et de découvrir l’actu chaude de ma ville dans mon agrégateur le matin entre Techcrunch et Aliceplay…

  18. comme je le disais à Oleg chez moi: d’habitude, je suis plus proche du fumeur de pétard béat que du cynique hypocondriaque. Mais sur ce coup-là, c’était too much. Ce qui ne m’a pas empêché d’argumenter le plus posément possible mes critiques 🙂

  19. The fourth [url=http://www.wow-powerleveling.org... power leveling[/url] latest game in [url=http://www.xowow.com]wow power leveling[/url] Warcraft series is ‘[url=http://www.powerlevelingweb.com]... power leveling[/url]’. Also known as [url=http://www.igsstar.com]wow power leveling[/url], it represents a [url=http://www.wowgoldweb.com]wow power leveling[/url] multiplayer online [url=http://www.powerleveling-wow.com... power leveling[/url] game, the best of [url=http://www.powerleveling-wow.com... power leveling[/url] kind. Initially, it was [url=http://www.wow-powerleveling.org... gold[/url] it be released in 2001, but [url=http://www.powerleveling-wow.com... powerleveling[/url] was delayed [url=http://www.powerlevelingweb.com]... powerleveling[/url] 2004, thus [url=http://www.xowow.com]wow powerleveling[/url] the 10 years of[url=http://www.wow-powerleveling.org... powerleveling[/url] franchise of this[url=http://www.xowow.com]wow gold[/url] series. The [url=http://www.powerlevelingweb.com]... of warcraft power leveling[/url] was not [url=http://www.wow-powerleveling.org... of warcraft power leveling[/url]fulfilling, because [url=http://www.powerleveling-wow.com... power level[/url]problems with [url=http://www.powerlevelingweb.com]... power level[/url] server’s stability [url=http://www.powerleveling-wow.com... leveling wow[/url] performance occurred, but [url=http://www.xowow.com]power leveling wow[/url] game still [url=http://www.powerlevelingweb.com]... leveling wow[/url] a financial success [url=http://www.powerleveling-wow.com... wow[/url] the most [url=http://www.xowow.com]powerleveli... wow[/url] game of its kind. The number [url=http://www.powerlevelingweb.com]... wow power leveling [/url] users that play [url=http://www.igsstar.com/Maple-Sto... Story mesos[/url], exceeds 8.5 [url=http://www.igsstar.com/Maple-Sto... mesos[/url], worldwide.As a form [url=http://www.igsstar.com/Maple-Sto... mesos[/url],recognition for [url=http://www.igsstar.com/Maple-Sto... popularity, the game [url=http://www.igsstar.com/Silkroad-... Gold[/url], received a[url=http://www.igsstar.com/Silkroad-... Gold[/url], of awards. Now the question [url=http://www.igsstar.com/EverQuest... plat[/url], why is [url=http://www.igsstar.com/EverQuest... gold[/url], game [url=http://www.igsstar.com/EverQuest... Platinum[/url], popular? For anyone[url=http://www.igsstar.com/EverQuest... 2 Platinum[/url], played the previous [url=http://www.igsstar.com/EverQuest... 2 gold[/url], and [url=http://www.igsstar.com/EverQuest... 2 plat[/url], already initiated [url=http://www.igsstar.com/Lord-of-T... gold[/url], the mysterious world [url=http://www.igsstar.com/Lord-of-T... gold[/url], the breathtaking [url=http://www.igsstar.com/Lord-of-T... of the Rings online Gold[/url], this [url=http://www.watchreplicashop.com/... Replica[/url] nothing but an [url=http://www.watchreplicashop.com/... Rolex[/url] adventure that continues the story of ‘Warcraft III: Frozen Throne’, four years after conclusion, in the world of Azeroth. The game is online role-playing, the previous versions being online and offline strategy games. The major thrills and unique features are present as in every Blizzard game.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.