Suivez-nous

Internet

Comment Google triche avec des sociétés écrans pour obtenir des remises de taxes

Google appliquerait les mêmes méthode qu’Amazon mais en le faisant simplement de façon plus discrète. On vous explique…

Il y a

  

le

 
Google Bermudes

Google et Amazon, même combat

Il y a quelques jours, on avait la confirmation d’une situation qui se tramait depuis plusieurs jours. Amazon refusait d’installer ses bureaux à New York. L’entreprise de Jeff Bezos devait arriver en créant 25.000 postes. Une aubaine pour la zone, mais à un coût élevé pour la collectivité. En effet, Amazon aurait bénéficié d’une aide fiscale de 1,5 milliards d’euros. Un avantage qui a fait réagir fortement les activistes et découragé Amazon.

Mais, le Washington Post dévoile désormais qu’Amazon n’est pas la seule entreprise à bénéficier de ce genre de coups de pouce. Si l’information n’est pas forcément surprenante en soi, c’est plutôt la méthode pour les obtenir qui dérange. En effet, selon le média américain, Google utiliserait des compagnies écrans pour récupérer des millions d’aides fiscales. Le géant qui installe des data centers et des bureaux dans tout le pays, fait de vraies économies avec ce système. Ainsi, l’entreprise aurait récupéré 10 millions de dollars d’aide fiscale pour son data center à Midothian, officiellement attribué à une entreprise nommée « Sharka LLC ». Une autre entreprise, là aussi liée à Google, nommée « Jet Stream LLC » aurait acheté le terrain.

La mauvaise tendance des géants high-tech

Dans l’article du Washington Post, on lit surtout que l’entreprise aurait eu un autre avantage à avancer en étant masquée ainsi. Le cas échéant, certains locaux auraient pu s’opposer à son implantation. Une démarche qui semble assumée par Google qui parle de « pratiques habituelles ».

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Google se fait prendre la main dans le pot de confiture. En Allemagne, habitants et élus avaient refusé que Google installe ses bureaux dans le quartier de Kreuzberg, à Berlin. Le groupe américain avait également fini par céder. Le problème mis en avant était alors surtout celui de la gentrification et de la hausse des loyers qui en est la conséquence directe.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests