Concurrente potentielle de Tesla, la startup Lucid Motors lève 1 milliard de dollars

Le fonds souverain saoudien a annoncé qu’il investissait un milliard de dollars dans Lucid Motors, un montant qui devrait aider la startup à se placer comme un réel concurrent de Tesla.

Ce lundi 17 septembre, l’Arabie Saoudite a annoncé un investissement d’un milliard de dollars dans la compagnie Lucid Motors. Nommé Public Investissement Fund, le fonds a tenu à préciser que ce montant aiderait la jeune pousse à commercialiser sa première voiture électrique dès 2020. De cette façon, elle pourra tester ses véhicules avant de commencer la production en Arizona. En termes de gamme, le prochain véhicule électrique vise le Model S de Tesla, soit une berline de luxe à l’espace intérieur spacieux.

Il est intéressant de constater que ce même fonds souverain a investi dans Tesla au mois d’août, si bien qu’elle a acheté près de 5% de l’entreprise de Musk. Plus globalement, cette démarche s’inscrit dans une le cadre de Vision 2030, une démarche visant à investir dans plusieurs entreprises à haut risque. De fait, près de 95 milliards de dollars devraient bénéficier à des compagnies tels que Tesla, mais également Virgin Galactic, l’entreprise de Richard Branson souhaitant proposer des vols touristiques spatiaux.

> Lire aussi :  L’Édito Hebdo : Elon Musk rétrogradé et un drôle de roadtrip en voiture électrique

De grands projets pour Lucid Motors

Fondé en 2007, Lucid Motors a d’abord existé sous le nom d’Atieva, dont l’objectif était alors de construire des technologies en lien avec la voiture électrique, sans se pencher pour autant sur la conception du véhicule en lui-même. En 2015, la startup a finalement revu sa stratégie initiale pour se concentrer sur la création d’un véhicule qui serait capable de concurrencer Tesla. Deux ans plus tard, la jeune pousse est finalement devenue Lucid Motors, révélant du même coup qu’elle souhaite commercialiser un véhicule baptisé Lucid Air. Pour se faire, elle collabore avec quelques anciens de l’entreprise de Musk, à l’exemple de son directeur de la technologie Peter Rawlinson.

Comme l’explique Ars Technica, le journaliste Jonathan Gitlin a pu voir le premier prototype du véhicule, qu’il a décrit comme « remarquablement fonctionnel à un stade aussi précoce du processus de développement ». Vendu à plus de 100 000 dollars, le modèle haut de gamme devrait permettre de passer de 0 à 60 miles par heure (plus de 96 km/h) en 2,5 secondes.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.