Coyote passe au freemium pour s’attaquer à Waze

Longtemps considéré comme le roi des outils destinés à alerter les conducteurs à propos des dangers de la route, Coyote a vu débarquer de féroces prétendants comme Waze, pour lui ravir son trône.

Coyote passe au freemium

Le boitier Coyote qui prévient des « zones de danger » sur la route était le leader dans son domaine durant de longues années, mais des applications vivant grâce à un modèle économique totalement différent du sien, lui font une concurrence impitoyable. Le français Coyote a décidé de réagir…

Coyote change sa stratégie pour concurrencer Waze

Waze est devenu en quelques années seulement le leader du secteur, surtout depuis son rachat par Google en 2013. Laissant Coyote sur le bord du chemin, alors que très longtemps il était le roi des boitiers pour détecter les « zones de danger ». L’entreprise décide de changer sa stratégie, afin d’être plus concurrentielle, face à un Waze qui vit de la publicité et de la vente des données des utilisateurs.

Coyote va continuer à commercialiser des boitiers et des abonnements à son service, mais il va lui aussi proposer un service freemium. La société lance donc des applications pour smartphones, gratuites, pour une partie de ses services. L’entreprise souhaite profiter de la lassitude de certains utilisateurs de Waze, qui se plaignent de l’omniprésence de la publicité, qui commence à nuire à la lecture  de l’outil.

L’application iCoyote sous iOS et Android permettra aux utilisateurs de profiter gratuitement du service de navigation de la société, mais aussi de recevoir des informations en temps réel sur le trafic. Pour obtenir les zones de dangers, les limitations de vitesse ou les travaux sur la route, il faudra passer par l’abonnement.

Coyote annonce également le lancement d’un boitier Mini disposant de la reconnaissance vocale et d’une connexion Bluetooth. Enfin, pour affiner son modèle économique et disposer d’un futur levier de croissance, Coyote va exploiter les données des 5 millions d’utilisateurs de son service et a signé un partenariat avec des assureurs comme Amaguiz pour travailler « sur la sécurité, la prévention et les habitudes de conduite des automobilistes ». Il n’est donc pas impossible qu’à l’avenir l’application de Coyote puisse intégrer de nouveaux services de prévention ou d’assistance. La bataille avec Waze ne fait que commencer !

Source


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Franchement, j’aime de moins en moins Waze avec toutes leurs pubs qui nuisent à la lecture de la carte… bien content qu’un concurrent arrive pour les bousculer un peu 😉

  2. la publicité sur waze n’est pas intrusive. D’autant plus qu’elle n’apparait que lorsque la vitesses est à zero (feu rouge par exemple).
    Je l’utilise tous les jours, et sur 100 Km, je n’ai qu’une seule pub.

  3. denys.beriot on

    EMMANUEL GHESQUIER Vous avez des sources pour «Waze qui vit (…) de la vente des données des utilisateurs» ou c’est une affirmation « gratuite » ?

  4. Coyote ne pourra pas concurrencer Waze car c’est uniquement un système d’alerte tandis que Waze est avant tout une appli de navigation/itinéraire (qui exploite les alertes pour trouver un itinéraire optimal).

    Il y a quelques pubs sur Waze mais elles ne sont pas intrusives car elles n’apparaissent que quand le véhicule est à l’arrêt. Ceux qui s’en plaignent le plus sont probablement les parisiens habitués des bouchons du périph’ car pour ma part, je n’en n’ai quasiment jamais 🙂

Répondre