Des boites ignifugées pour retourner le Galaxy Note 7

Au moins, Samsung semble prendre le problème au sérieux.

samsung-retour

Samsung vit en ce moment le plus grand fiasco de l’histoire de sa division mobile. Après que les médias aient rapporté des cas d’explosions de batteries, le constructeur a décidé de rappeler le Galaxy Note 7.

Mais même après ce rappel, il s’est avéré que les unités de remplacement, qui ne devaient plus être affectées par le défaut de fabrication qui cause les batteries explosives, soient aussi défectueuses.

De ce fait, hier, Samsung a décidé d’arrêter la vente ainsi que la production du Note 7. Il demande aux utilisateurs d’arrêter d’utiliser le smartphone, et de profiter des « voies de recours » possibles.

Visiblement, le constructeur coréen ne rigole pas avec la sécurité

En effet, pour permettre le retour des Galaxy Note 7 vendus et des unités de remplacement, celui-ci aurait déjà envoyé des kits spéciaux à certains utilisateurs. Ceux-ci incluent trois boites, dont une ignifugée, un emballage antistatique et des gants de sécurité (parce que certaines personnes « peuvent être sensibles aux fibres céramiques »).

samsung-retour

Le kit envoyé par Samsung reprend le principe de la poupée russe et il est indiqué qu’une fois proprement emballé, le colis ne doit pas prendre l’avion.

Pour vous donner une idée, voici une vidéo publiée par Mario Serrafero du site XDA qui aurait reçu l’un de ces kits.

Tout cela peut sembler exagéré, mais pourtant, Samsung a raison de prendre toutes les précautions. Lorsqu’on Galaxy Note 7 commence à produire de la fumée, c’est assez spectaculaire.

Dans la vidéo ci-dessous, par exemple, vous voyez un Note 7 en train de surchauffer dans un Burger King coréen.

Les ingénieurs de Samsung ne connaîtraient pas encore les causes du problème

Lors du premier rappel, Samsung avait expliqué que le problème provient de la batterie du Galaxy Note 7, lorsqu’il y a un contact entre anode et cathode.

Pourtant, selon le New York Times, qui cite des sources proches du dossier, lorsque Samsung a commencé à faire ce premier rappel, il aurait demandé à des centaines d’ingénieurs de diagnostiquer le problème. Et d’après le média américain, aucun d’entre eux n’aurait été en mesure de reproduire l’explosion spontanée du Note 7.

Samsung aurait alors conclut (peut-être hâtivement) que le problème provient d’une batterie issue de l’un de ses fournisseurs. Et il aurait remplacé la batterie originale par celle d’une autre entreprise sur les unités certifiées « sûres ».

Mais comme vous le savez, les explosions ont continué à ses produire, même sur les unités de remplacement. Et hier, Samsung a finalement décidé d’arrêter les frais avec le Note 7. Selon le NYT, jusqu’à maintenant, Samsung n’aurait toujours pas réussi à reproduire ces explosions.

(Sources :  1 / 2 )


Nos dernières vidéos

Répondre