Des mobiles qui se chargent grâce à l’énergie de la voix ?

Avoir une longue conversation téléphonique sur son mobile est synonyme à l’heure actuelle d’une dépense non négligeable de batterie. Peut-être plus pour longtemps d’après un chercheur sud-coréen, une flopée de nouvelles sources d’énergies étant à l’étude et notamment les ondes sonores.

Avoir une longue conversation téléphonique sur son mobile est synonyme à l’heure actuelle d’une dépense non négligeable de batterie. Peut-être plus pour longtemps d’après un chercheur sud-coréen interviewé par le Telegraph, une flopée de nouvelles sources d’énergies étant à l’étude et notamment les ondes sonores.

Les ingénieurs ont développé une nouvelle technique pour transformer le son en électricité qui pourrait potentiellement permettre aux mobiles d’être chargés pendant les conversations. En plus de cela le téléphone pourrait se charger même en veille en tirant partie du bruit ambiant.

Pour fonctionner cette technologie utilise de minuscules lamelles d’oxyde de zinc en sandwich entre deux électrodes. Une petite plaquette par dessus vibre quand les ondes sonores la rencontre ce qui provoque des compressions et des relâchements successifs des lamelles de zinc, générant de électricité.

Un prototype de cette technologie a permis de convertir un son de 100 décibels soit l’équivalent d’une route passante pour générer 50 millivolts d’électricité. C’est encore peu et ne suffit pas à charger un mobile, mais cette technologie n’en est qu’à ses balbutiements !
Le plus gros problème étant que ce type d’innovation donnera aux gens une nouvelle excuse pour hurler dans leurs téléphones…


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. ça serait vraiment intéressant si on pouvait utiliser l’énergie de notre corps pour créer de l’énergie, ça serait le top de l’écologie mais le procédé m’a pas encore l’air au point

  2. Encore un mec qui veut faire parler de lui avec du vent.
    Il y a 2-3 ans une boite nous avait promis le rechargement de nos mobiles via les réseaux wifi… On en parle plus du tout

  3. Pingback: Tweets du mercredi 11 mai 2011 « Valeria Landivar

Répondre