Des Tesla Model 3 achetées 100.000 dollars pièce pour être dépecées par les concurrents

Les concurrents de Tesla sont prêts à payer très cher le privilège de pouvoir essayer et obtenir tous les secrets de cette auto après un dépeçage en règle par des intermédiaires spécialisés.

Tesla Model 3

Le meilleur moyen de connaitre le produit d’un concurrent, c’est encore de l’acheter pour l’utiliser au quotidien, puis le dépecer pour voir ce qu’il a dans le ventre. Afin de le copier, ou de s’en inspirer, pour faire mieux, évidemment.

Cette pratique est monnaie courante dans l’industrie, et les constructeurs automobiles ne sont pas les derniers à s’espionner en allouant un budget à l’achat de voitures des autres marques afin de pratiquer un rétro-engineering qui leur permet de mieux comprendre les process des autres acteurs de leur marché.

Tesla, déjà objet de toutes les convoitises, n’échappe pas à cette mise en coupe. Selon nos confrères de SiliconBeat, la curiosité des concurrents de la marque californienne est telle qu’ils seraient prêts à débourser de rondelettes sommes afin de s’offrir la nouvelle Tesla Model 3 pour un démontage et une auscultation en profondeur. En l’occurrence, cette fois c’est un intermédiaire qui se charge du sale boulot, en la personne d’une société d’ingénierie de la région de Chicago, Caresoft Global, qui a acheté plusieurs Model 3 à des tiers pour environ 100.000 dollars pièce. Une bonne affaire pour les vendeurs quand on sait que le tarif officiel de la Tesla Model 3 commence à 35.000 dollars…

Les voitures démontées et leurs plans vendus pour 500.000 dollars !

Mais une affaire rentable également pour Caresoft Global qui, après démontage des petits bijous de Tesla, réalise des scans d’imagerie de haute technologie et vend des données et des aperçus techniques aux concurrents Tesla pour plus de 500.000 dollars.

Pourquoi ces modèles s’achètent-ils à prix d’or, soit entre deux et trois fois leur tarif en concession (selon les options et le modèle) ? La faute à Tesla, dont les retards de production qui touchent les chaines de fabrication du Model 3 génèrent une pénurie favorable à cette forme de spéculation. D’autant plus que les premiers modèles disponibles ont été vendus en priorité à une sélection d’employés de Tesla.

« Investisseurs et concurrents dévorent toute information (sur le Model 3). »

Afin de faire la promotion de ses services, Caresoft avait même exposé l’une de ses Tesla Model 3 au dernier CES, ainsi qu’au NAIAS, le salon automobile de Detroit qui lui succédait quelques jours après. Des essais routiers ont même été organisés dans les rues glaciales de la cité du Michigan pour les clients de Caresoft, qui compte dix constructeurs parmi ceux-ci, apparemment tous fascinés par « la magie du Model 3 ».

Si vous faites partie des 450.000 personnes ayant commandé une Tesla Model 3, votre patience sera peut-être récompensée fin 2018 ou début 2019 par la valeur de revente de votre voiture, qui – sait-on jamais – pourrait dépasser celle du prix d’achat. Mais ceci n’est que pure spéculation, bien sûr.


2 commentaires

Répondre