Un Diablo 4 pourrait bien être en préparation

C’est la grosse rumeur de ce milieu de semaine. Et si Blizzard préparait un nouvel opus de la saga Diablo ? Six ans après la sortie du dernier épisode, c’est une perspective qui est particulièrement séduisante.

Diablo 4

A la pêche aux emplois

Ce n’est pas une nouvelle récente, le studio Blizzard a un nouveau projet sur le feu. A vrai dire, on en parle depuis la fin d’année dernière. Un directeur de production avait alors été recruté mais le studio était resté particulièrement vague. Bis repetita avec une offre publiée ce mardi.

Blizzard cherche un artiste pour travailler sur la création de donjons. Cela veut très clairement dire, un retour de la licence de hack’nslah. Les premiers mots de l’offre sont d’ailleurs particulièrement clairs. »Nous avons besoin de vous, les serviteurs de l’enfer se renforcent… Nous travaillons sur un tout nouveau projet Diablo inopiné. Avez-vous les compétences artistiques pour créer des donjons ? Venez travailler avec nous, et ensemble nous construirons quelque chose d’exceptionnel. »

Diablo 4, un DLC pour Diablo 3 ou autre chose ?

Pour autant, cette offre ne répond pas à toutes les questions, loin de là. Les options sont encore très nombreuses du côté de chez Blizzard. Il pourrait d’abord s’agir d’un DLC pour Diablo 3. Le dernier du genre remonte à seulement 1 an. Donc c’est une option largement possible.

On sait aussi que Blizzard réfléchit à un portage de Diablo 3 sur Nintendo Switch. Pourrait-il s’agir de cela ? C’est sans doute l’option la moins probable, le projet motivant ces recrutements semble plus ambitieux.

Rien ne permet non plus de garantir qu’il s’agira bien de Diablo 4. Entre le volume 2 et le 3 de sa franchise, les fans avaient dû attendre 12 ans. Autant dire que six petites années semble un délai particulièrement court. Dans tous les cas, l’idée semble bien être de rester dans l’esprit général de Diablo. Que peut-on demander de plus ?


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.