Suivez-nous

Moteurs de recherche

DuckDuckGo décide d’entrer en guerre contre les traceurs

DuckDuckGo publie sa liste de traceurs à bloquer, ainsi que le code qui permet de générer cette liste.

Il y a

  

le

 

Par

Des cookies
© Olia Gozha

Si le moteur de recherche DuckDuckGo est aujourd’hui l’un des moteurs de recherche les plus connus, c’est parce que celui-ci a toujours revendiqué une meilleure protection de la vie privée des utilisateurs par rapport à Google, en appliquant une politique zero-tracking, ou en n’utilisant aucun traceur pour suivre les habitudes des utilisateurs sur internet.

Mais désormais, celui-ci veut également s’attaquer aux traceurs qui souvent les internautes sur les autres sites web. Actuellement, DuckDuckGo propose son navigateur DuckDuckGo Privacy Browser sur iOS et Android, ainsi qu’une extension DuckDuckGo Privacy Essentials pour les navigateurs Chrome, Firefox et Safari, sur les ordinateurs.

Lorsque vous utilisez ces applications de DuckDuckGo pour naviguer sur le web, vous bénéficiez d’une protection contre les traceurs, que l’entreprise a baptisée Tracker Radar.

Et aujourd’hui, cet outil, qui permet de bloquer les traceurs, devient open source. Cela signifie que les autres développeurs d’applications peuvent donc utiliser la liste dynamique de traceurs de DuckDuckGo pour bloquer ceux-ci sur leurs produits.

Sa liste des traceurs est disponible pour tout le monde, et le code qui permet à DuckDuckGo de générer cette liste devient open source.

Une nouvelle liste que les navigateurs pourront utiliser pour bloquer des cookies et les traceurs

Dans un billet de blog DuckDuckGo présente les avantages de son approche, par rapport celles de la plupart des fonctionnalités de blocage de traceurs que l’on a actuellement à notre disposition.

D’après le moteur de recherche, les listes de traceurs qui sont obtenues via le crowdsourcing dépendent des priorités des contributeurs et sont généralement biaisées. « En conséquence, il est parfois difficile de comprendre pourquoi les entrées individuelles existent, leur importance, si elles sont toujours pertinentes, comment les tester et si elles cassent les sites », explique DuckDuckGo. Son outil tracker radar, quant à lui, est généré grâce à des explorations périodiques des sites web les plus populaires, ce qui permet d’avoir une liste à jour et complète, avec des informations comme la fréquence d’utilisation.

D’autres fonctionnalités contre les traceurs identifient ceux-ci sur le client (sur la machine de l’utilisateur). Et cela est parfois dangereux puisque ces mécanismes conservent localement des historiques sur le comportement de l’utilisateur, ce qui peut se retourner contre ce dernier.

« Bien sûr, nous savons que nous ne sommes pas parfaits non plus, et Tracker Radar est un travail en cours. Nous espérons continuer à l’étendre et à l’améliorer à l’avenir », concède néanmoins DuckDuckGo.

Le plus important est que désormais, le moteur de recherche contribue aussi à faciliter le blocage et l’étude des traceurs sur internet.

Sinon, pour rappel, Google est aussi en ce moment en train de trouver une solution pour mettre fin à l’utilisation des cookies tiers sur internet. Mais la firme de Mountain View veut concilier, via un standard, les besoins des utilisateurs en matière de vie privée, celui des éditeurs de sites web qui ont besoin des publicités pour générer des revenus, ainsi que ceux des annonceurs.  

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests