Connect with us

Actualités

Elon Musk veut lancer un site pour noter les journalistes

Agacé par les critiques des journalistes, Elon Musk veut créer un site pour noter ceux-ci. Le nom du site : Pravda, qui veut dire « vérité » russe.

Il y a

le

By Brian Solis [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia CommonsElon Musk a visiblement mal digéré les critiques des médias. Hier, le patron de Tesla partageait un article évoquant la récente couverture médiatique de son entreprise. « L’hypocrisie moralisatrice des grandes entreprises médiatiques, qui prétendent dire la vérité mais ne font qu’enrober le mensonge, est la raison pour laquelle le public ne les respecte plus », a-t-il écrit sur Twitter.

Et après avoir évoqué le problème des journalistes qui, d’après lui, sont constamment sous pression pour avoir un maximum de clics et pour générer un maximum de revenus publicitaires (et le fait que Tesla n’achète pas de publicités), Elon Musk a de nouveau tweeté pour révéler son intention de lancer un site « où le public peut évaluer la véracité de tout article et suivre le score de crédibilité au fil du temps de chaque journaliste, éditeur ou publication ».

Le nom de ce site web : Pravda. En russe, Pravda veut dire vérité. Et c’est également le nom d’un média qui était utilisé comme organe de propagande au temps de l’URSS.

> Lire aussi :  L’Édito Hebdo : Elon Musk rétrogradé et un drôle de roadtrip en voiture électrique

Les réactions ne se sont, bien évidemment, pas faites attendre. « OMG, non. Sur Facebook, les utilisateurs utilisent régulièrement le bouton ‘ceci est un spam’ pour les articles avec lesquels ils sont simplement en désaccord », a répondu Signe Dean, journaliste de Science Alert.

« Musk continue sa lente transformation en figure d’appât à médias comme Trump, hurlant irrationnellement à propos des fake news », écrit quant à lui Andrew Hawkins, journaliste de The Verge. « Pourquoi pensez-vous que Trump a été élu? Parce que personne ne vous croit plus », se défend Elon Musk.

Plus tard, Elon Musk a lancé un sondage sur Twitter. « Créer un site d’évaluation de la crédibilité des médias (qui marque également les botnets de propagande) » : « Oui, ce serait bien » ou « Non, les médias sont géniaux ». Au moment où cet article est écrit, 88 % des 650 000 sondés du milliardaire américain étaient pour son idée.

> Lire aussi :  SpaceX signe un contrat pour envoyer un « client privé » autour de la lune

Mais de leurs côtés, les journalistes ont aussi découvert que l’entreprise Pravda a déjà été créée au Dalaware en octobre 2017. Et se confiant à notre confrère Gizmodo, le patron de Tesla a indiqué qu’il allait faire avancer ce projet dès qu’il a fini de travailler sur le modèle 3 de Tesla.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. newsoftpclab

    25 mai 2018 at 10 h 36 min

    C’est curieux il n’est pas le seul à avoir eu cette idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests