Suivez-nous

Actualités

En 2020, ce barrage chinois produit à lui seul plus d’un tiers de la production du parc nucléaire français

111.795 milliards de kilowattheures sur une année, c’est un tiers de ce que le parc nucléaire français a produit.

Publié le

 
barrage
© L Bouza

Si en France la production d’énergie passe encore majoritairement par le nucléaire, ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. Certains comme la Chine se penchent de plus en plus sur l’hydraulique.

L’Empire du Milieu confectionne depuis quelques années de gigantesques édifices afin de produire de l’énergie grâce à l’hydraulique. L’un d’entre eux, le barrage des Trois Gorges, sur le fleuve Yangzi Jiang, est le plus grand ouvrage hydraulique au monde. Avec ses 2 kilomètres de long et ses 185 mètres de haut, le barrage des Trois Gorges a, en 2020, produit à lui seul un tiers de la production d’électricité du parc nucléaire français.

Cette semaine, la société China Three Gorges Corporation qui est en charge de la gestion de cet édifice a annoncé que le barrage avait produit 111 795 milliards de kilowattheures sur l’année écoulée. Cette prouesse technologique a surtout permis d’éviter la combustion de 31 millions de tonnes de charbon, ce qui représente une économie d’environ 86 millions de tonnes de CO2.

Une excellente solution, encore trop insuffisante

Contrairement aux centrales nucléaires vieillissantes qui tournent encore dans l’Hexagone, l’hydraulique semble avoir le vent en poupe, et de telles annonces ne font que motiver de nouveaux pays à passer le cap. Le barrage des Trois Gorges bat ainsi le record détenu depuis 2016 par un barrage brésilien. Pour établir ce record, la société China Three Gorges Corporation n’a pas eu besoin de se dépasser en termes d’efforts, c’est simplement les fortes pluies qui ont suralimenté le Yangzi qui ont permis d’arriver à un tel résultat.

Néanmoins, si le barrage des Trois Gorges tourne à plein régime comme de nombreux autres depuis 2003, le territoire chinois ne bénéficie pas encore d’une quantité d’énergie suffisante pour satisfaire l’ensemble de la population. Certaines régions sont encore bien trop concernées par les coupures d’électricité. Pour remédier à cette situation dramatique, la Chine ne peut pas se permettre de concentrer ses efforts sur l’hydraulique et continue de construire de nouvelles centrales à charbon.

32 Commentaires

32 Commentaires

  1. Daniel

    7 janvier 2021 à 15 h 10 min

    Très bien, c’est le “pour”. Le “contre” : il faudrait aussi peut-être dire un mot sur les conséquences écologiques de la construction de ce barrage… Voir également les articles sur le tremblement de terre de mai 2008 50 000 morts à Wenchuan, dans le Sichuan : Hypothèse suite à la construction de ce barrage… Comme dit le proverbe, “on ne fait pas d’omelettes sans casser les oeufs”…

  2. Antoine

    7 janvier 2021 à 15 h 14 min

    Bonjour !
    Je suis un petit peu déçu par cette comparaison directe nucléaire / hydraulique. Je pense qu’il est important quand on traite un tel sujet de rappeler que l’hydraulique en général, et le barrage des trois gorges en particulier, pose de nombreux problèmes environnementaux (destruction des écosystèmes, assèchement des sols…). Le bilan n’est donc pas tout rose. Et comme le rappelle Jean-Marc Jancovici, il y a plus de décès liés aux barrages hydrauliques qu’au nucléaire.
    Je ne suis pas particulièrement pro-nucléaire et je reconnais que l’aspect vert de l’hydraulique est intéressant et peu sembler génial à première vue. Je trouve juste que stigmatiser de la sorte le nucléaire français en parlant des trois gorges n’est pas très objectif et constitue clairement un avis. Il m’aurait semblé plus juste d’avoir un discours plus général, disant que la solution idéale à l’énergie n’existe pas mais qu’on peut passer par la diversification de la production en parallèle d’une diminution de la consommation.
    Merci à vous !

  3. Oreta

    7 janvier 2021 à 16 h 05 min

    J’aime pas trop les articles de comparaison d’une dictature avec une démocratie… Il s’agit clairement un article d’opinion, les conséquences des barrages hydrauliques sont encore peu connues (entre les glissement de terrain, les séismes etc. comme le dise les commentaires précédents).
    Le nucléaire reste le meilleur moyen de produire de l’énergie décarbonée et si l’on souhaite atteindre les objectifs de réduction de CO2, il faudrait passer au 100% nucléaire en attendant la fusion.

  4. Frédéric

    7 janvier 2021 à 16 h 12 min

    Bonjour,

    Le parti pris de l’article est assez consternant.

    Pour rappel la France a également une production d’électricité hydraulique. 15% de notre électricité est produite par nos barrages. Malheureusement cette production ne risque pas d’augmenter quand on voit l’opposition à toute nouvelle construction (barrage de Sivens).
    Couplée à notre parc nucléaire, et avec le solaire et l’éolien c’est 95% de notre production électrique qui est bas carbone. Peu de pays peuvent en dire autant.

    Ne pas oublier également que la Chine investit aussi massivement dans le nucléaire (2 EPR déja mis en service et bcp d’autres projets de centrales).

    C’est effectivement la diversification et la mise en place de toutes les solutions bas carbone possibles qui nous permettront de remplacer les vraies cibles que sont les énergies fortement émettrices de CO2 (pétrole/Gaz/Charbon).

    Donc arrêtons de nous flageller et avançons !

    Merci !

    • Adam Gabriel

      7 janvier 2021 à 20 h 05 min

      Cet article est en effet d’une nullité affligeante. La question n’est pas binaire. L’hydraulique a une limite évidente liée au nombre et à l’intensité des cours d’eau sur le territoire, sans parler des impacts environnementaux majeurs des barrages.
      Au demeurant, la Chine est une grande puissance nucléaire qui investit dans ce domaine pour l’avenir.

    • Maurel

      7 janvier 2021 à 23 h 10 min

      On pourrait présenter cet événement comme le ridicule de l’intensité de l’énergie hydraulique. Ce barrage a un bassin versant de 1.000.000 de km2 soit deux fois la superficie de la France. Il a produit l’équivalent de ce produirait 7 EPR qui eux tiennent sur 100 ha. De plus cette performance est liée à une année très pluvieuse. L’énergie garantie n’est que de la moitié de cette valeur.

    • Nico

      8 janvier 2021 à 0 h 21 min

      Bravo, bien dit. Ras la soupière de ces gens qui passent leur temps à détruire contre toute logique les rares pans efficaces de notre économie.

  5. Marc

    7 janvier 2021 à 17 h 03 min

    Article intéressant mais qui ne prend pas en compte la situation géographique de la Chine et la présence abondante de montagne. La France ne peut pas égaler la Chine niveau chutes d’eau, lacs… Le nucléaire reste certainement la meilleur alternative. Cependent la peur du nuclair entretenu par certaines personnes desinformé fait que les évolutions dans ce domaine peines à arriver. Gros manque d’investissement dans ce domaine.

    • Mathieu

      8 janvier 2021 à 20 h 40 min

      Cette comparaison nucléaire hydraulique n’a aucun sens. La France ne peut presque plus installer d’hydraulique, non pas parcequ’elle ne veut pas mais parcequ’elle ne peut plus car tous les cours d’eaux exploitables sont exploités. De plus elle ne bénéficie pas des même genres de fleuves que la Chine et prend en considération l’impact écologique de ces barrages notamment sur la biodiversité, les chinois ne s’embêtent pas avec ce genre de détails. De plus vous dites 1/3 de la production electique française sans rappeler qu’à l’échelle de la Chine, cette quantité est ridicule.
      De plus il y a actuellement plus de 30 réacteurs nucléaires en cours de construction en Chine donc je dirais que la Chine mise sur tout cqui est décarboné et efficace dont le nucléaire fait parti.
      Bref un article qui veut faire une comparaison entre deux choses à partir d’un fait, mais l’auteur n’a clairement pas essayé de creuser (même un tout petit peu ca prend 5min) le sujet. Vous auriez pu vous contenter du titre ça aurait suffit.

  6. Sixundeux

    7 janvier 2021 à 17 h 20 min

    La chine construit en masse des réacteurs nucléaires… Au moins une dizaine… Notamment pour se passer du charbon… Il date de quand cet article ? 2010?

  7. tsaim

    7 janvier 2021 à 17 h 30 min

    Ce barrage est une aberration écologique, non seulement il a ruiné plus d’un million de km² d’un écosystème existant et ça n’empêche pas la Chine d’être dans le top des pays ouvrant le plus de centrales à charbon non réglementées.

    C’est un peu, regarde j’ai planté un arbre je suis un vrai écolo alors que derrière il y a 50 centrales à charbon en construction. Surtout que le barrage électrique est un faux ami on ne pense jamais à l’écosystème ravagé par le besoin de la retenue d’eau et pour le barrage des 3 gorges c’est colossale.

  8. Guillaume

    7 janvier 2021 à 18 h 18 min

    Pourquoi on fait pas ça en france ? Suffit de mettre sous l’eau un département comme l’Essone et on a un barrage comme celui des 3 gorges ! Peppouze

    • Jc

      7 janvier 2021 à 19 h 05 min

      Loin d’être parfait comme production, tout a été dit au dessus. Et c’est sans parler du risque de rupture de l’ouvrage.
      D’après certain rapport le barrage ce serait courbé.. a voir avec le temps

      • Coucou

        7 janvier 2021 à 20 h 53 min

        Bonjour la team premier degré.

  9. Flocky

    7 janvier 2021 à 18 h 24 min

    Encore un article écrit par un journaliste qui ne connaît pas son sujet. C’est terrifiant !

  10. Aubin.p

    7 janvier 2021 à 18 h 25 min

    C’est quoi cette article ? En France la capacité hydraulique est presque saturé de plus le développement est entravé par des réglementations européenne. C’est pas pour rien que le dernier gros investissement en France s’est fait sur une installation sous terraine…
    Le barrage des trois gorges pour la Chine couvrent l’augmentation de la demande sur une année donc c’est pas énorme. La Chine construit certe des centrales charbon mais aussi des centrales nucléaires à tour de bras.

  11. Varen

    7 janvier 2021 à 18 h 57 min

    C’est quoi cet article de m****. On touche le fond là. Vraiment naze en science les journalistes. Renseignez vous les gars avant de nous faire avaler vos couleuvres.. Genre l’hydraulique c’est bien, le nuke c’est le mâle… Faut arrêter les clivages.

    • JOURNI

      7 janvier 2021 à 19 h 04 min

      Tchernobyl, Fukushima… C’est pas très rassurant tout de même…

      • Jplanglet

        7 janvier 2021 à 19 h 14 min

        39 ruptures de barrage et 550 morts depuis 2000, cé n’est pas plus rassurant.

      • BofCitron

        7 janvier 2021 à 21 h 00 min

        Comme l’on commenté de nombreuses autres personnes, cet article est le summum de l’amateurisme et de la désinformation.
        Je ne prends même pas la peine d’argumenter, il suffit de le lire. Merci à tous les commentateurs qui ont déjà résumé le fond de ma pensée.

  12. Damien

    7 janvier 2021 à 20 h 17 min

    Les commentaires sont plus intéressants que l’article lui même, merci a vous ! C’est quoi l’idée géniale du journaliste, planter une centrale hydraulique dans le site magnifique des gorges du Verdon ?

  13. M

    7 janvier 2021 à 20 h 58 min

    Avant de pondre un article,il faut se renseigner sur le fond…combien de personnes ont été déplacées pour faire ce barrage et se sont retrouvées sans terre? Combien de km2 d’écosystèmes ont été détruits? Les énergies vertes ne le sont pas, ceux qui pensent à de vraies énergies vertes (qui ne sont pas compatibles avec le capitalisme), on les fait taire…le nucléaire est nul, mais l’éolien ou le solaire le sont tout autant. Renseignez-vous sur les conséquences que ces énergies ont dans les pays dits pauvres. La Chine, d’ailleurs, premier dans le graphite si précieux à l’électrique de nos pays(voitures, éoliennes…)dévaste ses paysages et ses écosystèmes pour ces mines! Les travailleurs meurent par solidification des poumons tellement ils respirent de ce minerais si important dans nos énergies…bref, ceci n’est pas du journalisme, juste des moutons qui répètent ce qu’on leur dit! BRAVO!

  14. Mario Pelino

    7 janvier 2021 à 22 h 11 min

    C’est normal de faire face à un article pauvre en objectivité et information lorsque l’auteur n’est pas quelqu’un qui maîtrise le sujet.

    • Niko

      8 janvier 2021 à 20 h 05 min

      Rien à ajouter si ce n’est qu’on peut se demander comment la rédaction de presse citron a validé un tel article à l’heure ou l’érosion de la diversité est un problème majeur. On se doute également que l’auteur a omis de préciser le dégagement de CO2 d’une telle retenue à cause de la dégradation de la matière végétale noyée.

  15. Lafilom

    7 janvier 2021 à 22 h 20 min

    Cet “article” est un nouveau pavé vers la dictature de pensée bobo-écolo obscurantiste dans laquelle nous allons sombrer, en dénigrant le nucléaire sans mise en perspective générale, et sans aucune argumentation rationnelle argumentée par des faits vérifiables.
    Prochain article avec des insinuations anti-5G et anti-vaccins, et on aura atteint le grand chelem

    • Nico

      8 janvier 2021 à 0 h 23 min

      Bravo +1!

      • Blopblop

        8 janvier 2021 à 9 h 15 min

        “Cette prouesse technologique a surtout permis d’éviter la combustion de 31 millions de tonnes de charbon, ce qui représente une économie d’environ 86 millions de tonnes de CO2”

        Encore un journaliste qui a eu un bac gratuit en 2020…
        Chimie de 4eme… Rien ne se créer, rien ne se perd… Tout se transforme… Sauf chez lui où 36M devienne 86M !!

        • laurent

          8 janvier 2021 à 12 h 45 min

          c’est vous qui ne l’avez pas eu ?!
          C +O2 =CO2… donc 1g de Carbone ca fait pas 1g de CO2… masse atomique carbone 12, O 16…
          avec un calcul apeu près j’arrive plutot a 30t de C-> 100tonne de CO2

  16. Kaldebaran

    8 janvier 2021 à 6 h 41 min

    J’avais peur que les commentaires soient aussi affligeants que l’article. Or, c’est tout l’inverse. Donc tout d’abord merci aux personnes d’être davantage informées que ce pseudo journaliste.

    J’ai du respect pour Presse-Citron. Mais à écrire des articles aussi mal renseignés et très orientés, vous faites perdre ce respect. Vous n’y connaissez pas grand chose et ça transpire de votre plume.

    Le parc nucléaire est vieillissant ? Oui, comme nos barrages d’ailleurs, comme votre télé ou votre mère. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont à jeter à la casse ou à mettre en bière. Les centrales aux Etats-Unis ont été prolongées aisément jusqu’à 60 ans et Fessenheim a passé avec succès les tests de sûreté de l’ASN. Elle a été fermée car il y a trop de personnes qui se plaignent du nucléaire sans y comprendre quoi que ce soit.

    En France, c’est un jeu de se plaindre. On ne veut pas d’éoliennes (ça fait trop de bruit), pas de photovoltaïque (ça prend trop de place), pas de nucléaire (vilains déchets), pas de barrages (je dois déménager). Par contre, on est content lorsqu’on appuie sur l’interrupteur de la lumière et de voir que ça marche. Il faudrait, au bout d’un moment, arrêter de râler et conscientiser la problématique.

    En France, nous avons fait le choix du nucléaire. Grâce à notre mix énergétique, on a une électricité pas chère, bas carbone. Alors oui, le nucléaire a des défauts, notamment la gestion des déchets, mais toute technologie a ses défauts. Or, au vu de l’urgence climatique et l’impératif de réduire la production de CO2, je suis content de ne pas beaucoup polluer en allumant mon radiateur.

    Pour l’hydraulique, on est quand même bien équipé en France. 95% de l’espace utilisable pour des barrages est occupé. Il n’y a pas beaucoup de place supplémentaire. Du coup, votre article il fait dire quoi ? “Aaaaahhh vilain Nucléaire pourquoi on fait pas de barrages ???” Or, on est déjà à saturation de barrages on ne peut plus en faire. De +, d’un point de vue écosystème ce type de barrages crée déjà d’importants dégâts. Les inondations spectaculaires dans le sud de la France elles sont liées, entre autres, aux barrages (je dis bien entre autres, car il y a d’autres paramètres qui entrent en compte comme l’artificialisation des bassins…)

    Du coup, quel est l’utilité de votre article ?

    J’espère que presse-citron comprend qu’un tel article nuit à leur réputation. Non pas qu’il ne faille pas parler de ce sujet, non pas qu’il faille être pro nucléaire, mais juste parce que c’est mal documenté. C’est dommage car, encore une fois, il y a la place d’écrire de supers articles sur le sujet. Mais vous n’en avez malheureusement pas la compétence ou l’envie

  17. Lionel

    8 janvier 2021 à 8 h 16 min

    Bonjour
    Apres 30 secondes de recherche sur google :
    Déplacements de plus de 1,8 million d’habitants sans aide de l’État (précédent record de 300 000 habitants en Chine du Nord battu) avec l’engloutissement de 1 300 sites historiques et archéologiques[23], de plusieurs villes et de nombreux villages. Bogumil Terminski, spécialiste polonais des déplacements de populations et réfugiés climatiques, donne le nombre de 1,2 million de personnes déplacées[24].

    40 % des personnes déplacées sont des citadins, relogés pour moitié dans de nouveaux quartiers en ville dans des appartements dont les immeubles ont été construits à la va-vite, alors que la plupart du temps, ils étaient logés dans de petites maisons.
    60 % sont des paysans relogés pour moitié au-dessus du réservoir avec des parcelles de la même superficie de 600 m2, mais dans des conditions de culture différentes : sols minces, en pente et à une altitude comprise entre 300 et 1 000 m. Ceci impliquant que leur agriculture traditionnelle, l’agrumiculture ne sera plus possible.
    Par endroits, disparition de sites archéologiques qui doivent être réaménagés plus haut.
    Risque pour 75 millions de personnes vivant en aval en cas de rupture du barrage, notamment pour les villes de Changsha et de Wuhan, qui comptent 9 millions d’habitants.
    Ce barrage ne résout que très partiellement le problème de l’approvisionnement électrique de la Chine. Sa production annuelle de 85 TWh correspond à peu près à 3 % de la consommation nationale, alors que les plans originaux devaient en couvrir 10 %[9].

    Source Wikipedia.
    Merci de faire un minimum de recherche avant de poster un article comme celui la.

  18. Pomme

    8 janvier 2021 à 20 h 33 min

    Merci aux commentateurs d’être intelligents. L’article est juste complètement à côté de la plaque. La France a fait un super boulot en sont temps pour proposer du decarbonné et surtout assurer son indépendance énergétique. On a noyé ce qu’on pouvait (on n’a pas la chance de certains pays nordiques) et misé sur le nucléaire. Les barrages ont tués bien plus de monde que le nucléaire (construction et accident)…. donc en France on n’est (n’était) pas cons.

  19. Styrnikov

    9 janvier 2021 à 0 h 43 min

    Mais la Chine est aussi un gros producteur nucléaire avec 49 réacteurs en service et 10 en construction. Et pres de 300 TWh/an de production. Elle devrait dépasser la France d’ici une dizaine d’années.

    Il faut dire qu’ils n’ont pas la chance d’avoir des ecolos pour leur dire ce qu’ils ne doivent pas faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests