Espionnage : êtes vous surveillé par la NSA ?

Vous vous rappelez sans doute qu’il y a une dizaine de jours, un groupe de hackers se faisant appeler Shadow Brokers avait réussi à démasquer l’agence de surveillance américaine (NSA) et avait publié une série d’outils utilisés par cette dernière pour espionner des internautes, mais vous, êtes-vous surveillé par la NSA ?

Services secrets: découverte du malware Casper

C’est en effet une question que l’on est en droit de se poser lorsque l’on entend chaque mois de nouvelles révélations sur les programmes d’espionnage de la NSA. En effet, même si Microsoft a par exemple comblé les failles de sécurité immédiatement après que le groupe de hacker Shadow Brokers ait dévoilé une kyrielle d’outils d’espionnage utilisés par les services secrets américains, rien ne dit que nous ne sommes pas dans le collimateur de la NSA.

Un outil pour savoir si la NSA vous surveille, mais pas seulement…

Un puissant malware était utilisé par la NSA pour infecter les PC et ainsi installer sa trousse à outils du parfait petit cyber-espion. Il s’agit de DoublePulsar. DoublePulsar est aux hackers, ce que le couteau Suisse est à McGyver, autrement dit la NSA ne va pas laisser tomber de sitôt cet outil. Des experts ont donc conçu un outil d’analyse permettant de savoir si vous êtes espionné par la NSA, en cherchant les traces de ce dernier.

Développé par Luke Jennings de la société Coutercept, un spécialiste de la sécurité informatique, vous pouvez le trouver à cette adresse, mais il requiert un excellent niveau en informatique. Entre 30.000 à 100.000 ordinateurs seraient infectés et au moins 5,5 millions de PC pourraient l’être si les dernières mises à jour de Microsoft ne sont pas installées.

Il est important d’être particulièrement vigilant car si certains voient d’un bon œil le geste des hackers Shadow Brokers, d’autres au contraire chez les spécialistes de la sécurité s’inquiètent de cet épisode, car des milliers de délinquants informatiques disposent désormais d’outils relativement puissants pour réaliser leurs méfaits. Simple exemple, les chercheurs de chez BinaryEdge ont fait tourner le script de Coutercept sur la toile et le 21 avril, ils ont déniché 106 410 PC infectés, le 24 avril, le nombre d’ordinateurs infectés a fait un bon de 72% en 72 heures, en passant à 183 107 machines touchées. A bon entendeur !


Nos dernières vidéos

Répondre