Et c’est reparti…

Pétard mais ils vont pas finir par les lâcher un peu ? (ça m’écorche un peu la souris de faire de la pub pour cette chose, mais parfois y a vraiment des machins qui m’énervent trop pour les passer sous silence). Au lecteur non-initié : faudra un jour que je vous montre un peu le

Pétard mais ils vont pas finir par les lâcher un peu ? (ça m’écorche un peu la souris de faire de la pub pour cette chose, mais parfois y a vraiment des machins qui m’énervent trop pour les passer sous silence).

Au lecteur non-initié : faudra un jour que je vous montre un peu le côté sectaire la face cachée et peu reluisante des blogs à la française avec ses petits procureurs snobinards à 0,50 euros et ses grands Mamamushis à poil dur. Tu parles d’une « communauté » !

Moi j’aime bien Luc Saint-Elie et aussi Ginisty (enfin leurs blogs parce-que eux je les connais pas personnellement) et youpi je vais aussi me faire plein d’amis.


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. "la face cachée et peu reluisante des blogs à la française". Il ne faut pas croire que c’est une spécifité française, on s’étripe encore plus dans les blogues anglo-saxons…
    Et voyez-vous, vous aussi, vous êtes énervé 😉

  2. Je ne doute pas qu’il y ait aussi de la baston dans les blogues anglo-saxons (et les autres d’ailleurs), mais il y une forme de snobisme vaguement intello et assez sectaire qui est à mon avis très tricolore. C’est ce snobisme (parisianisme ?) qui m’agace. Et puis franchement, les gens sont réellement fielleux dans certains commentaires. Le lynchage de Luc Saint-Elie est tout à fait symptomatique de cet état d’esprit sectaire, tout cela pour quelques lignes de codes… Faut pas déconner quand même.

  3. Bonjour Eric

    J’aurais lu ce mot il y a quelques jours, j’aurais probablement applaudi des deux mains, depuis j’ai lu une remarque (ce matin en fait) qui m’a semblé être une explication à minima partielle de ces échauffourées très à la mode.

    Cette remarque qui, si je la mets en perspective avec l’agressivité ambiante est extrêmement pertinente, c’est en tous cas une bonne grille de lecture, est de Laurent Cloaguen :
    —–
    La discussion entre blogueurs, c’est le principe même de la blogosphère, même si c’est ferme et houleux. Entrez-vous ça dans le crâne. La blogosphère est un espace de débats pour peu qu’on y avance des idées, voire même des polémiques comme l’a fait Luc Saint-Élie qui n’assume pas la portée de ses actes pour ce que j’en vois. La blogosphère, c’est aussi des salons, des coteries, des cabales. C’est à l’image de la vie littéraire du XIXe siècle par exemple.
    —–

    .. et en lisant ça, ça a été un peu le déclic.

    J’ai commencé à regarder à droite et à gauche et j’ai réalisé qu’il y avait effectivement une « blogosphère » , planète très tendance, composée de « bloggueurs » qui se parlent, se congratulent, se réunissent, il m’a semblé y avoir un circuit de rallyes entre membres comme « Paris Carnet » « Paris blogge t il » etc.. aussi con que cela puisse paraître j’ai découvert tout récemment ce microcosme qui m’est totalement étranger.

    Moi pour ma part (je ne peux pas parler pour C.Ginisty) je ne suis pas un « bloggueur », je ne fais partie d’aucun groupe et encore moins d’une « blogosphère » terme qui me fait un peu sourire, pas plus que je n’ai fait partir d’une « portaillosphère » à l’époque ou mon site perso utilisait phpnuke puis mambo ou d’une « pagepersosphère » à l’époque du html à la mimine avec les mickey qui clignotent qui allaient avec.

    La première conséquence c’est que mon site utilise le format weblog juste parce que c’est plus pratique (pour moi le weblog c’est un format rien de plus) et ne s’adresse en aucun cas aux autres weblogs. La conséquence de cette conséquence c’est que les « salons » ben ce n’est pas mon truc du tout (doux euphémisme) pas plus que les coteries .. bon les cabales manifestement sont inévitables, donc je suis en train d’apprendre à composer avec.

    En tous les cas mon site, se veut loin, mais alors très, très loin d’un salon littéraire du XIXè et je me plais à penser qu’il n’est pas le seul.

    Mais c’est une expérience intéressante que celle qui consiste à se voir intégrer à un groupe et reprocher de ne pas en respecter les rites, juste pour un choix technique au fond sans importance.

    Bref il reste à créer l’AGUSW-PPPCR (amicale des gens qui utilisent des soft de weblog parce que c’est plus pratique et se contrefichent du reste) ;-).

    Amicalement

    Luc

  4. Je suis bien d’accord, Luc. Il y a un esprit de caste et une mentalité assez détestable dans cette "blogeoisie", constituée d’une petite dizaine tout au plus de blogs (sur trois millions de blogs francophones), des gens qui blogguent pour blogguer, dont le blogging est une fin en soi (alors que c’est comme tu le dis juste un moyen) et dont la principale activité consiste à :
    – se regarder le nombril
    – montrer aux autres (aux 9 autres donc) comment ils sont top tendance et si brillants très cher
    – se regarder le nombril
    – prononcer leurs sentences définitives sur ce qui est bien et mal dans le blogging
    – se regarder le nombril
    – décider qui est in et qui est out
    – se regarder le nombril
    – regarder leur petits affidés les applaudir sans aucun esprit critique à leur moindre saillie
    – se regarder encore et encore le nombril.
    Ca fait effectivement très salon littéraire (baîllements…).
    Mais sans littérature, hein.
    Tout ça tourne un peu en boucle et ça sent l’autosatisfaction sectaire, on se croirait à la rédaction de certains magazines vaguement branchés, où la première finalité du pousse-crayon de service n’est pas d’informer mais d’épater le voisin de bureau (genre c’est moi qui ai écrit le papier le plus fielleux cette semaine, je suis le plus snob de la rédaction, trop fort !).

Répondre