Facebook, la vague bleue : carte d’une domination mondiale

Même s’il se dit depuis quelques jours que Facebook serait en perte de vitesse dans quelques pays depuis le mois dernier, sa croissance globale ne semble pas vraiment faiblir, puisque d’autres contrées compensent largement une certaine stagnation par un taux d’adoption à deux chiffres.

Même s’il se dit depuis quelques jours que Facebook serait en perte de vitesse dans quelques pays depuis le mois dernier, sa croissance globale ne semble pas vraiment faiblir, puisque d’autres contrées compensent largement une certaine stagnation par un taux d’adoption à deux chiffres.

Ainsi, si le réseau social a perdu près de 5 millions de visiteurs uniques (et non pas de membres, la nuance est importante) en mai dont 3 millions aux USA, il affiche une progression de 11% au Brésil, le pays d’Orkut, soit 1,9 million de nouveaux inscrits.

Vincenzo Cosenza, un blogueur italien spécialiste des réseaux sociaux édite depuis juin 2009 une World Map of Social Networks fondée sur les données extraites d’Alexa et Google Trends for Websites, qui permet de comparer la pénétration des principaux réseaux sociaux par pays.

Celle-ci fait apparaître sans surprise une très forte domination de Facebook, avec des pays intégralement bleus et d’autres où la progression est très forte. Dans les grandes nations, seuls le Brésil (pour le moment), la Russie et la Chine échappent à la domination de Facebook. Les raisons sont à la fois « culturelles » et politiques : les brésiliens ont adhéré en masse dès le début à Orkut, le réseau social de Google, les russes sont accros à Vkontakte.ru et les chinois… à la censure, mais aussi à Renren, le Facebook chinois.

Voir la carte mondiale des réseaux sociaux en grand format


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. je pense que la vague bleu va se propager encore de plus en plus ,c’est un peut le google des réseaux ,facebook se développe intelligeament.

  2. Oui enfin même si le réseau est en perte de vitesse, il continue à enregistrer plusieurs millions d’inscriptions par mois. Une fois qu’il y aura tout le monde sur Facebook, ce ne sera plus possible de croitre 😀

  3. La carte fait peur à voir…
     
    @amine : Je pense un peu le contraire, car on sent une certaine lassitude chez les gens, il y a de moins en moins de monde à faire des statu. Tout le monde y reste juste pour faire soit du jeu, soit pour espionner, mais s’il n’y a plus rien a espionner, beaucoup n’utiliseront plus Facebook. Et je pense que ce n’est pas plus mal…

  4. @Jean-Luc : Je Twitter n’y est pas, car je pense qu’il n’y a que les réseaux sociaux qui ressemble à Facebook qui sont représentés.
    Twitter est un réseau social qui est à mi-chemin avec les blog, c’est du micro-blogging. D’autres alternatifs existent, mais ilsne sont pas comparables aux Facebook-like 😉

  5. Pingback: À lire cette semaine 8 | www.freva.net

  6. Malheureusement ils ne vont pas croitre encore très longtemps car les seules personnes qui ne sont pas sur facebook sont celles qui n’ont pas accès à internet 🙂
    Encore un petit effort il ne reste plus que la russie et la chine à conquérir !

  7. Vamara Savane on

    Je sais pas ce que les gens ont contre Facebook les gens le demigre il l accuse de tout oufffffff laisse facebook tranquil ces un site cool comme Google ils ont eu des idees de genie qui les ont rendu riche , et ils gagneront encore plus en succes ces beau Facebook 🙂

  8. Pingback: Calédosphère | Blog | Tu aimes la soupe ? Ouvre la bouche et mange (n°2)

  9. @Vamara Savane : Les concept en lui même n’est pas mauvais, après tout dépend comment les gens l’utilisent, mais se qui est le plus souvent critiqué c’est le manque de confidentialité de nos données et discutions.
    Il n’est pas rare que Facebook change les configurations de confidentialité en mode « visible par tous ». Ou quand ils rajoutent des fonctions, ils les activent automatiquement pour tous, le dernier exemple étant la reconnaissance faciale qui à été activé par défaut pour tout les comptes…
    Le même système en décentralisé avec des connexions et des données chiffrés serait une très bonne solution, en plus d’aoir un vrai contrôle sûr nos données 😉

  10. Pingback: La carte des pays qui n'utilisent pas Facebook

Répondre