Facebook lance un service d’entraide qui se déclenche avec le Safety Check

La fonctionnalité peut être comparée au hashtag #PorteOuverte qui a été utilisé après les attaques de Paris.

Depuis quelques années, Facebook propose son service Safety Check, qui permet aux utilisateurs du réseau social se trouvant dans une zone affectée par une catastrophe ou une attaque terroriste de se marquer comme « en sécurité », ce qui permet de rassurer les contacts.

Aujourd’hui, il lance une extension de ce service baptisée Community Help. Cette nouvelle fonctionnalité se déclenche avec le Safety Check. Et si cette dernière permet de rassurer ses amis, Community Help permettra quant à elle de trouver de l’aide ou bien d’en proposer.

Lorsqu’une catastrophe a lieu et que le Safety Check s’active, l’utilisateur pourra aller dans l’onglet de cette fonctionnalité. Là, il trouvera deux boutons, l’un pour trouver de l’aide et l’autre pour en proposer. Selon les explications de The Next Web, les utilisateurs qui ne sont pas en danger peuvent par exemple y proposer de la nourriture, un abri, un transport gratuit, etc.

Après, il faut savoir que lors des catastrophes ou des attaques, Facebook et Twitter sont déjà utilisés comme plateformes d’entraide. Après les attaques de Paris, par exemple, les internautes se sont servis du hashtag #PorteOuverte pour proposer ou chercher un abri pour la nuit (un site avait même été lancé en urgence pour recenser ces « portes ouvertes »).

L’esprit de la Cmmunity Help est similaire, sauf que maintenant, il s’agit d’une fonctionnalité dédiée sur Facebook, qui peut aider à mieux structurer ces initiatives.

(Source)


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend