Facebook Messenger : une version de l’application spécialement conçue pour les lycéens

Une application Messenger, baptisée « High School Networks », est actuellement en cours de test aux États-Unis et est essentiellement destinée aux lycéens. Facebook espère ainsi renforcer les communautés étudiantes et pour garantir la sécurité du service, c’est un selfie qui sera demandé comme preuve d’identité…

De nouvelles fonctionnalités

Même dans la tourmente, comme c’est le cas à l’heure actuelle, Facebook semble décidé à continuer à avancer.  La prochaine étape serait une nouvelle version de son application Messenger. Baptisée « High School Networks », elle serait spécifiquement conçue pour les lycéens. C’est en tout cas ce qu’affirme le site « The Next Web » qui a même publié quelques captures d’écran pendant le week-end.

Pour Facebook, ce serait tout d’abord une sorte de retour aux sources. Il faut en effet se souvenir qu’avant d’être lancé pour le grand public, que le réseau social était lié au monde universitaire. Toutefois, ici, l’idée semble être de continuer à pousser la logique des communautés déjà développées, notamment dans les groupes. Cela permettra concrètement de créer des communautés en fonction du lycée où l’on étudie. Une capture d’écran indique ainsi « Rejoignez cette école pour voir si vos camarades de classe sont aussi sur Messenger ».

Un selfie comme preuve d’identité

Concrètement, l’application permettrait de trouver des camarades et de les inviter, d’envoyer des messages et de rejoindre des réseaux spécifiques liés à vos cours par exemple. Un danger évident pour un tel réseau est bien sûr l’usage fait par des personnes qui n’ont plus vraiment l’âge et surtout malintentionnées… C’est pour cela que Facebook propose une méthode très particulière d’identification : un selfie avec le badge de l’école. « pour rejoindre cette école, veuillez télécharger une photo qui montre clairement votre badge à côté de votre visage. Faites attention à ce que la photo soit lumineuse et les informations sur votre badge soient visibles.  »

Les lycéens français vont toutefois devoir prendre leur mal en patience. Cette fonctionnalité est seulement testée aux États-unis pour l’instant.

En fin d’année dernière, Facebook avait déjà lancé « Messenger Kids », une application dédiée aux enfants qui requiert l’approbation des parents. Elle a depuis été étendue à tous les enfants de moins de 13 ans.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies