Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook n’a pas souffert de la crise

En pleine crise sanitaire Facebook arrive à attirer de nouveaux utilisateurs. Le réseau social a gagné 12% d’audience supplémentaire durant le confinement.

Il y a

  

le

 
Réseau social Facebook WhatsApp
© presse citron

La pandémie de coronavirus continue de faire rage, avec plus de 1000 décès par jour fin juillet aux États-Unis. Mais de son côté le leader des réseaux sociaux, Facebook, ne semble pas montrer de signes de fatigue. Au contraire, le réseau social bleuté se porte on ne peut mieux. Avec la mise en place d’un confinement dans la plupart des pays du monde, le nombre d’utilisateurs quotidiens a bondi de 12 % par rapport à l’an passé.

Il est important de rappeler que Facebook n’est pas qu’un réseau social, en effet le groupe détient plusieurs autres applications très populaires. Comme WhatsApp, ou l’autre géant des réseaux sociaux, Instagram. En tout, ce sont plus de trois milliards d’utilisateurs distincts qui ont utilisé une des trois applications du groupe. Un chiffre incroyable quand on sait que 4,5 milliards de personnes ont accès à internet dans le monde.

De son côté, Facebook s’est récemment félicité d’être capable d’aider les petites entreprises dans ces temps difficiles. Le grand patron, Mark Zuckerberg a rajouté être « fiers que les gens puissent compter sur nos services pour rester connectés alors qu’ils ne peuvent pas toujours être ensemble. » D’un point de vue plus pécuniaire, les actions du groupe Facebook ont gagné 5 % durant la crise, alors que l’entreprise a été critiquée à de multiples reprises.

Une hausse à contraster

Si les revenus de Facebook ont bien augmenté sur ces deniers mois, ce fût bien moins impressionnant que les autres géants du Net comme Amazon. L’entreprise de Jeff Bezos est la grande gagnante du confinement, elle a annoncé ce jeudi 89 milliards de bénéfice. Ce qui représente une augmentation de 40 % sur les chiffres habituels du groupe. Bien qu’en second plan dans ces chiffres, l’explosion de Twitch durant le confinement a eu un impact sur les résultats de son propriétaire, Amazon.

Mais Mark Zuckerberg peut sécher ses larmes, Facebook a malgré tout fait mieux que le groupe Alphabet, la maison mère de Google, qui a vu ses recettes diminuées de 2 % pendant la crise.

Facebook : le colosse aux pieds d’argile

Facebook a très bien su gérer cette crise qui aura été marquée par un boycott massif du réseau social de la part de plusieurs grandes marques. Coca-Cola, Lego ou Starbucks ont retiré leur publicité du réseau social le mois dernier. En cause les mouvements de droits civiques qui ont bousculé les États-Unis.

Le réseau social était pointé du doigt comme vecteur de haine, et de fausses informations. Ces reproches ont d’ailleurs été faits directement au PDG du réseau social cette semaine, lors de son passage devant la chambre des représentants à Washington.

Facebook a d’ores et déjà annoncé que les chiffres de l’entreprise allaient se normaliser. Avec la fin du confinement dans de nombreux pays, l’engagement des utilisateurs auprès du réseau social est en baisse. Il devrait retrouver un niveau semblable à celui acquis avant le confinement.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
102,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests