Suivez-nous

Internet

Facebook vient de perdre son meilleur annonceur publicitaire en 2020 : Disney

A l’instar de nombreuses autres sociétés, Disney a décidé de mettre en pause son partenariat publicitaire avec Facebook.

Il y a

  

le

 
Disney Plus logo
© Disney

Face au laxisme du géant Facebook envers les discours de haine à propos du mouvement Black Lives Matter, plusieurs annonceurs ont décidé de quitter le navire ces dernières semaines. Parmi les grandes marques qui ont décidé de boycotter la section publicitaire du réseau social, on retrouve The North Face, Patagonia, Ben & Jerry’s, Microsoft, Levi’s, Coca-Cola, Starbucks ou encore les constructeurs Honda et Volkswagen.

Disney prend ses distances avec Facebook

D’après le Wall Street Journal, un autre géant aurait à son tour décidé de donner un sérieux coup de frein à son implication publicitaire sur Facebook : Disney. En effet, depuis le début de l’année, Disney est très présent sur Facebook, notamment pour promouvoir sa plateforme de streaming Disney+

Facebook

© Pixabay / William Iven

Selon le magazine, le groupe Disney aurait déboursé pas moins de 210 millions de dollars en publicités Facebook, durant les six premiers mois de l’année 2020. De quoi faire de Disney le principal client de Facebook pour l’année en cours. Parallèlement, Disney aurait également décidé de stopper ses publicités pour Hulu (dont Disney est actionnaire) sur une autre plateforme du groupe Facebook, à savoir Instagram.

Une initiative qui s’inscrirait donc dans le cadre de la campagne #StopHateforProfit, soit un boycott généralisé de Facebook de la part des plus grandes sociétés mondiales. Alors que certaines sociétés ont affiché publiquement leur volonté de marquer leurs distances avec Facebook, Disney aurait, selon le Wall Street Journal, décidé de réduire discrètement ses activités promotionnelles sur le réseau social américain. Rappelons que certaines sociétés ont confirmé leur intention de priver Facebook de la moindre initiative publicitaire jusqu’à la fin du mois d’août.

A voir maintenant si cette initiative, qui vise évidemment à frapper directement Facebook au porte-monnaie, provoquera une quelconque remise en question du côté du réseau social, ce qui n’a pas l’air d’être vraiment le cas pour le moment. Affaire à suivre donc…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests