Faille de sécurité sur Internet Explorer : Microsoft publie un patch plus vite que prévu

Après la faille sur Internet Explorer révélée par Microsoft puis reprise par le CERTA, Microsoft n’a pas tardé à réagir en proposant dès hier soir un correctif qui met à jour son navigateur en corrigeant le bug de sécurité qui s’est retrouvé au cœur d’une polémique suite à l’attaque de Google par des hackers chinois.

Après la faille sur Internet Explorer révélée par Microsoft puis reprise par le CERTA, Microsoft n’a pas tardé à réagir en proposant dès hier soir un correctif qui met à jour son navigateur en corrigeant le bug de sécurité qui s’est retrouvé au cœur d’une polémique suite à l’attaque de Google par des hackers chinois.

msie_patch

La mise à jour de sécurité se fait automatiquement via Windows Update, et toutes les explications sont à lire ici : Bulletin de sécurité Microsoft MS10-002 – Critique.

Sinon vous pouvez continuer à utiliser Firefox, Chrome, Safari ou Opera (mais ne croyez surtout pas que ceux-ci soient totalement exempts de risques de failles de sécurité).


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Comme Eric, je dirais que tout les navigateurs ont des failles. Ce qui revient à dire que faire de la pub pour l’un ou l’autre, c’est chiant.
    Bref ça va être Troll and co …

  2. ah, c’était ça la maj Vista ce matin à l’allumage du portable…

    Dommage, je n’utilise pas ce navigateur, FF for ever et chrome installé hier par inadvertance (avec google earth car j’avais reçu un fichier de géolocalisation et j’ai pas trouvé comme l’utiliser avec flash earth)…

    Et Opera mini sur l’androïd…

  3. Mais ça ne change pas le fait que beaucoup de service informatique utilisent encore IE6 !

    Et par expérience, j’ai travaillé dans une grande société américaine avec une grande antenne en France a l’IT, et il y est STRICTEMENT interdit d’installer autre chose qu’IE6 !…

  4. Tous les navigateurs contiennent, ont contenu ou contiendront des potentielles failles de sécurité. Le problème se situe ailleurs, dans la réactivité des éditeurs à patcher, à corriger ces failles lors de leur apparition.

    Si Microsoft a, sur ce coup, été (enfin!) réactif, ils laissent moisir d’autres failles depuis des années…

Répondre